Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les Canadiens ressentent les effets de la hausse des prix de l'essence et des aliments sur leur budget, selon l'indice

Les Canadiens ressentent les effets de la hausse des prix de l'essence et des aliments sur leur budget, selon l'indice

La gestion des dettes et la réduction des dépenses seront des priorités pour les Canadiens en 2011

TORONTO, le 12 avril 2011—  La hausse des prix de l'essence et des aliments a une forte incidence sur le budget des Canadiens, selon 45 % des répondants au sondage de l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, établi trimestriellement. Les effets de ces hausses de coûts sont ressentis le plus fortement par les résidents de l'Ontario (51 %), des provinces de l'Atlantique (49 %) et du Québec (48 %).

La gestion des dettes est la principale priorité des consommateurs canadiens en 2011. Plus précisément, 39 % d'entre eux ont l'intention de rembourser leurs dettes, 30 % prévoient réduire leurs dépenses, 23 % tenteront d'épargner ou d'investir davantage et 25 % envisagent de prendre toutes ces mesures.

« La capacité d'épargner repose sur une gestion efficace des dépenses ; il est donc rassurant de voir que les Canadiens se concentrent sur l'organisation de leurs dettes et de leurs dépenses, ainsi que sur l'épargne, a déclaré Dave McKay, chef de groupe, Services bancaires canadiens, RBC. C'est cet équilibre entre les dépenses et l'épargne que nous aidons nos clients à trouver, en tenant compte non seulement de leurs besoins actuels, mais aussi de leurs besoins futurs. »

L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, établi trimestriellement, examine les perceptions des Canadiens sur divers sujets, notamment les perspectives liées à trois indices clés : économie nationale, situation financière personnelle et craintes à l'égard de l'emploi. Comparativement au dernier trimestre, 42 % des répondants estiment que l'économie canadienne s'améliorera au cours de la prochaine année (baisse de 1 %) ; pour la même période, 39 % croient que leur situation financière s'améliorera (hausse de 1 %) ; et 22 % se disent préoccupés par d'éventuelles pertes d'emploi ou mises à pied (hausse de 2 %).

Le dernier rapport Perspectives économiques publié par Recherche économique RBC en mars 2011 vient contrebalancer ces craintes. En effet selon le rapport, la situation du marché de l'emploi restera positive tout au long de 2011. Le rapport souligne également qu'au chapitre du revenu disponible, on prévoit un gain de 4,1 % dans l'ensemble du pays.

« Le gain au niveau du revenu disponible, combiné à une amélioration du marché de l'emploi, fournira un appui soutenu aux dépenses de consommation et devrait mener au nivellement de la dette des consommateurs par rapport à leurs revenus, a déclaré Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Nous prévoyons un ralentissement du rythme de l'endettement, parallèle à un ralentissement des hausses dans le secteur de l'habitation et au chapitre des taux d'intérêt, ainsi qu'aux efforts des consommateurs en vue de diminuer leur niveau d'endettement. »

L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, le plus complet en son genre, examine les perceptions des consommateurs canadiens à l'égard de l'économie, de leur situation financière et de leurs intentions d'achat. Voici quelques autres faits saillants tirés de l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada :

  • Indice RBC des perspectives de consommation au Canada : Dans l'ensemble, l'indice est passé de 93 points en janvier 2011 à 96 points en mars 2011.

  • Perspectives - économie nationale : Quarante-deux pour cent des Canadiens croient que l'économie nationale s'améliorera au cours de la prochaine année. Cette proportion est plus élevée encore dans plusieurs régions du pays, notamment en Alberta (50 %), en Colombie-Britannique (46 %), en Saskatchewan et au Manitoba (45 %) et en Ontario (44 %). En ce qui a trait à la situation actuelle de l'économie, 61 % des Canadiens la qualifient de " bonne ", comparativement à 75 % des résidents de la Saskatchewan et du Manitoba, à 69 % des résidents de l'Alberta, et à 63 % des résidents de la Colombie-Britannique.

  • Perspectives - situation financière personnelle : La proportion de Canadiens qui croient que leur situation financière personnelle s'améliorera eu cours de la prochaine année a augmenté de 1 % pour atteindre 39 %, par rapport à janvier 2011. Cette proportion est la plus forte en Alberta (45 %), au Québec (43 %) ainsi qu'en Saskatchewan et au Manitoba (40 %).

  • Perspectives - craintes à l'égard de l'emploi : À l'échelle nationale, le niveau de craintes à l'égard de l'emploi a augmenté de 2 % pour s'établir à 22 %. Ce sont les résidents de l'Ontario (à 28 %) qui se disent le plus préoccupés par la possibilité qu'eux-mêmes ou des membres de leur foyer soient touchés par des pertes d'emploi ou des mises à pied au cours de la prochaine année. Cette proportion est moindre chez les résidents du Québec et des provinces de l'Atlantique (21 % dans ces deux régions). C'est chez les résidents de la Saskatchewan et du Manitoba que ce niveau est le plus faible (16 %).

Il est possible d'obtenir les communiqués national et régionaux sur l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, de même que les tableaux de données comparatives connexes, sur le site www.rbc.com/nouvelles.

Les outils interactifs de gestion des dettes et de prestation d'autres conseils financiers de RBC
L'outil maGestionFinancière de RBC est un nouvel outil de gestion financière en ligne qui permet à tous les particuliers clients de RBC Banque en direct d'établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais. Que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC peut répondre à leurs questions. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Grâce aux conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, les Canadiens ont accès à des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'à des services bancaires personnalisés.

L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada
L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, le plus complet en son genre, examine les perceptions des consommateurs canadiens à l'égard de l'économie, de leur situation financière et de leurs intentions d'achat. L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, dont les données sont comparées aux données de novembre 2009, s'appuie sur les résultats d'un sondage en ligne réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (panel national d'Ipsos Reid) auprès de 3 520 Canadiens (534 personnes en Colombie-Britannique, 502 en Alberta, 482 en Saskatchewan et au Manitoba, 901 en Ontario, 582 au Québec et 519 dans les provinces de l'Atlantique). Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies entre le 11 et le 15 mars 2011. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 pour cent aurait une marge d'erreur de ± 1,65 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

- 30 -


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
Claude Lussier, Médias et relations publiques, RBC,
514 874-5919
Kathy Bevan, Communications, RBC,
416 974-2727