Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > RBC lance un Code de déontologie à l'intention des fournisseurs

RBC lance un Code de déontologie à l'intention des fournisseurs

TORONTO, le 24 mai 2013 — Faisant suite à la lettre ouverte aux Canadiens présentée le 11 avril par Gord Nixon, président et chef de la direction, RBC a annoncé aujourd'hui, pour conclure son examen des ententes avec ses fournisseurs et des politiques à cet égard, l'adoption d'un Code de déontologie à l'intention des fournisseurs. Ce code axé sur des principes établit les attentes de RBC relativement aux comportements de ses fournisseurs afin d'assurer qu'ils sont conformes à ses normes de conduite. Il permet ainsi d'officialiser et de normaliser l'approche de RBC à l'égard de l'approvisionnement responsable. Selon le nouveau code, les fournisseurs doivent notamment :

  • adhérer aux lois sur les droits de la personne, les normes du travail et les normes d'emploi ;
  • traiter leurs employés de manière équitable et respectueuse, notamment en respectant la diversité ;
  • s'abstenir d'embaucher des travailleurs provenant de l'extérieur du Canada lorsqu'ils offrent des services pour le compte de RBC, si un travailleur autorisé à travailler au Canada est disponible et apte à effectuer le travail.

RBC contrôlera la conformité au code et s'assurera que ces exigences sont intégrées à ses conventions cadres de service. Dans le cadre de ses communications annuelles sur la responsabilité d'entreprise, RBC aura recours à des tiers objectifs pour procéder à un examen indépendant de la conformité de ses fournisseurs au code, et divulguera les résultats de cette évaluation.

Délocalisation et Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires
Dans le cadre de l'examen de ses ententes avec les fournisseurs, RBC a déterminé les types de fonctions pour lesquelles elle aura ou non recours à des fournisseurs qui exécutent une partie ou la totalité du travail à l'extérieur du pays, afin de s'assurer que les fournisseurs appuient son objectif de création d'emploi et de prospérité au Canada. En particulier :

  • RBC n'impartira des tâches à des fournisseurs extraterritoriaux que lorsque les investissements de ces derniers dans les capacités, les technologies ou le savoir-faire opérationnel offrent des avantages et des compétences qui surpassent ceux dont RBC peut se prévaloir à l'interne ou au Canada.
  • RBC ne délocalisera pas des emplois simplement pour économiser sur les salaires. Elle fera le maximum pour embaucher au Canada.

Par exemple, les centres de contact avec la clientèle canadiens de RBC, qui sont situés au Canada et qui ont pour mandat de soutenir les activités de RBC au Canada et aux États-Unis, demeureront au Canada, malgré la tendance à la délocalisation observée dans de nombreux secteurs.

RBC a uniquement recours au Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires de façon très restreinte afin de se procurer les services de cadres et de travailleurs hautement spécialisés. Elle n'utilise pas le programme portant sur les travailleurs peu spécialisés pour combler des emplois au Canada.

RBC suit actuellement de nombreuses pratiques exemplaires en ce qui a trait au maintien, à la rééducation professionnelle et à la réaffectation des employés, et elle poursuivra ses investissements dans ses capacités de soutenir et de recycler les employés dont les rôles sont touchés par des restructurations, des projets d'impartition et des initiatives axées sur l'efficience. De plus, une nouvelle initiative visant à offrir aux jeunes Canadiens une première expérience de travail significative sera annoncée dans les prochaines semaines.

- 30 -

Personne-ressource, médias :
Jason Graham, Relations avec les médias, RBC,
416 974-8810, jason.graham@rbc.com