Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Attitude « le soleil brille plus dans ma cour » en ce qui a trait aux connaissances financières, selon l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada

Attitude « le soleil brille plus dans ma cour » en ce qui a trait aux connaissances financières, selon l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada

La plupart des gens jugent que leurs connaissances financières sont meilleures que celles de la population canadienne en général

TORONTO, le 24 septembre 2012 - La plupart des consommateurs canadiens jugent que leurs connaissances en matière de finances sont meilleures que celles de la population canadienne en général, selon l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada. La plupart des consommateurs (70 pour cent) estiment que leurs connaissances financières sont « excellentes ou bonnes », alors que seulement trois consommateurs sur dix (30 pour cent) détiennent cette opinion au sujet de leurs voisins. En effet, la plupart des consommateurs (65 pour cent) croient que les connaissances financières de la moyenne des Canadiens ne sont « pas très bonnes », et presque autant (64 pour cent) estiment que le manque de connaissances financières de base constitue un problème de taille auquel il faut remédier.

Malgré leur confiance à l'égard de leurs connaissances financières, les consommateurs se disent prêts à prendre des mesures en vue de les améliorer, notamment :

  • en discutant avec un conseiller financier (36 pour cent) ;
  • en lisant les journaux et en prenant connaissance de rapports d'entreprise à la télévision ou à la radio (30 pour cent) ;
  • en obtenant des conseils d'amis et de membres de la famille qui sont avertis en matière de finances (30 pour cent) ;
  • en se rendant sur le site Web de banques ou de sociétés de placement (22 pour cent) ; et
  • en suivant un cours (13 pour cent).

« Il est dans l'intérêt de tous et avantageux pour le pays dans son ensemble que les consommateurs aient un haut niveau de connaissances financières, a affirmé Richard Goyder, vice-président, Prêts aux particuliers, RBC. Lorsque vient le temps d'acheter une propriété, d'épargner ou d'investir, il faut être informé. Grâce aux partenariats d'initiation aux services financiers qu'elle soutient et aux conseils qu'elle offre, RBC contribue à l'éducation des consommateurs, afin qu'ils puissent prendre des décisions financières éclairées ».

Dans le cadre du sondage trimestriel de l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada, les Canadiens se sont prononcés non seulement sur les connaissances financières, mais également sur l'économie nationale. Ainsi, on a constaté qu'ils sont divisés en parts quasi égales à savoir si l'économie va s'améliorer (30 pour cent) ou se détériorer (29 pour cent) au cours de l'année qui vient. Selon les dernières prévisions de Services économiques RBC, l'économie canadienne devrait croître au rythme modéré de 2,1 pour cent en 2012.

« Les dépenses de consommation ont diminué, ce qui est possiblement attribuable à la prudence accrue dont font preuve les Canadiens en raison des niveaux élevés d'endettement des ménages et de volatilité des marchés financiers », a indiqué Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. À l'approche de 2013, toutefois, nous nous attendons à une hausse marquée des dépenses de consommation, appuyée par une croissance économique modérée, une baisse du taux de chômage et la stabilisation des prix des propriétés ».

L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada laisse voir certaines améliorations. En effet, selon le dernier sondage, les Canadiens sont plus enclins à croire que leur situation financière personnelle va s'améliorer au cours des trois prochains mois (24 pour cent par rapport à 21 pour cent). De plus, un nombre inférieur de consommateurs (50 pour cent) ont reporté des achats importants (par ex. une nouvelle voiture ou des appareils électroménagers), comparativement au dernier trimestre (52 pour cent).

Voici quelques autres faits saillants tirés de l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada :

  • Perspectives économiques : Ce trimestre, 30 pour cent des Canadiens estiment que l'économie nationale progressera en 2012. Cet optimisme est partagé par 45 pour cent des Albertains, 34 pour cent des Britanno-Colombiens ainsi que des Saskatchewanais et des Manitobains, 28 pour cent des Ontariens, 25 pour cent des résidents des provinces de l'Atlantique et 24 pour cent des Québécois.
  • Craintes à l'égard de l'emploi : À l'échelle nationale, les craintes liées à l'emploi se situent actuellement à 19 pour cent. À l'échelle régionale, c'est en Ontario que se trouve la plus forte proportion de répondants qui se disent inquiets (24 pour cent). Viennent ensuite les provinces de l'Atlantique (20 pour cent), la Saskatchewan et le Manitoba (18 pour cent), le Québec (17 pour cent), la Colombie-Britannique (15 pour cent) et l'Alberta (12 pour cent).

À propos des applications de gestion des dettes et des autres outils et conseils financiers interactifs de RBC

Que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC peut répondre à leurs questions. On y trouve notamment des calculatrices et outils interactifs, comme l'application iPad Les sous, Léo et toi pour aider les parents à apprendre la valeur de l'argent à leurs enfants, le Planificateur de réduction de dettes et la Calculatrice de consolidation de dette. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.centredexpertiserbc.com. De plus, maGestionFinancière, un outil de gestion financière en ligne complet, offre aux particuliers clients de RBC Banque en direct la possibilité d'établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais, et d'accéder aux applications fiscales au moyen de l'outil monCentre fiscal de RBC, pour les aider à gérer et à planifier leurs impôts.

L'indice RBC des perspectives de consommation au Canada

Le sondage a été réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (panel national en ligne d'Ipsos Reid) auprès de 3 027 Canadiens (450 personnes en Colombie-Britannique, 449 en Alberta, 453 en Saskatchewan et au Manitoba, 714 en Ontario, 510 au Québec et 451 dans les provinces de l'Atlantique). Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies du 3 au 9 juillet 2012. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1,8 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

raymond.chouinard@rbc.com, Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556

 

Sujets connexes