Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > RBC réoriente sa stratégie de croissance américaine

RBC réoriente sa stratégie de croissance américaine

  • Vente du secteur des activités bancaires de détail des États-Unis à PNC

  • Réaffirmation de la stratégie de croissance américaine pour mettre l'accent sur la gestion de patrimoine et les marchés des capitaux
  • Maintien de la plateforme de services bancaires transfrontières RBC

Raleigh (C.N.), le 20 juin 2011 —  La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) a annoncé aujourd'hui la réorientation de sa stratégie de croissance américaine grâce à la signature d'accords définitifs aux termes desquels elle vendra ses activités bancaires de détail des États-Unis à PNC Financial Services Group, Inc. (PNC), pour une somme approximative de 3,62 milliards USD, ce qui comprend 3,45 milliards USD pour l'achat de RBC Bank (USA) et 165 millions USD pour l'achat des actifs connexes liés aux cartes de crédit. Le prix d'achat sera versé en espèces et en actions ordinaires de PNC pour un total pouvant atteindre un milliard USD, à la discrétion de PNC.

« RBC conserve sa présence sur le marché américain. Cette opération nous permettra de centrer nos activités américaines sur la poursuite de la croissance de nos deux plus importantes entreprises aux États-Unis, soit RBC Wealth Management et RBC Capital Markets, a déclaré Gordon M. Nixon, président et chef de la direction de RBC. En outre, nous maintiendrons la plateforme de services bancaires transfrontières existante afin de répondre aux besoins des clients actuels et futurs en leur offrant une gamme ciblée de produits et de services transfrontières. »

« Nous avons acquis des capacités mondiales et consolidé notre position de chef de file grâce à RBC Wealth Management et RBC Capital Markets, et nous nous engageons à tirer profit de ces forces pour investir dans ces entreprises ainsi que dans d'autres sociétés à haut rendement, a indiqué M. Nixon. Nous poursuivons notre investissement actif de capital dans les secteurs les plus susceptibles de nous offrir des rendements supérieurs. »

« PNC est un chef de file de son secteur qui saura tirer profit des améliorations que nous avons récemment apportées aux activités et qui sera en mesure de servir efficacement les clients lorsque le marché aura retrouvé sa stabilité, confirme Jim Westlake, chef de groupe, Services bancaires internationaux et Assurances, RBC. Nous sommes heureux de constater que cette opération aura des retombées positives pour tous les intervenants. »

RBC prévoit que l'opération entraînera une perte estimative de 1,6 milliard CAD après impôt, conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) canadiens. Ce montant comprend une radiation de survaleur estimée à 1,3 milliard CAD (1,4 milliard CAD avant impôt). La perte estimative sera déclarée au présent trimestre. Le prix d'achat pourra être rajusté à la conclusion de l'accord en fonction de la valeur réelle de l'actif corporel net, sans toutefois avoir une incidence importante sur la perte. Tous les montants sont des valeurs estimatives qui sont susceptibles de changer.

Si cette opération avait eu lieu au 30 avril 2011, sur une base pro forma, les fonds propres de catégorie 1 et le ratio des capitaux propres sur actifs corporels de RBC auraient été accrus d'environ 140 pb et 100 pb, respectivement. L'opération devrait contribuer aux bénéfices dès 2012. Tous les montants sont des valeurs estimatives qui sont susceptibles de changer.

L'opération se fera sous réserve des conditions de clôture usuelles, notamment l'approbation par les autorités de réglementation, et devrait être conclue en mars 2012.

Maintien de la plateforme de services bancaires transfrontières RBC
Sous réserve de l'approbation des autorités de réglementation, RBC poursuivra ses activités bancaires aux États-Unis afin de répondre aux besoins des clients canadiens dans l'ensemble du territoire américain et continuera d'offrir des services bancaires à RBC Wealth Management et RBC Capital Markets aux États-Unis.

RBC maintiendra son offre de produits Accès USA RBCMC, y compris les virements de fonds entre le Canada et les États-Unis, l'option de taux de change privilégiés et une carte Visa Or en dollars US RBC Banque Royale sans frais. Les clients des services bancaires transfrontières continueront de bénéficier, de manière transparente, d'un accès à des fonds et à des produits bancaires, comme des prêts hypothécaires, des prêts, un accès aux guichets automatiques bancaires (GAB), des comptes en USD, des cartes de débit et de crédit et des services bancaires en ligne intégrés.

RBC accroît ses activités mondiales aux États-Unis
La stratégie de croissance de RBC aux États-Unis est axée sur RBC Wealth Management et RBC Capital Markets, deux entreprises d'envergure mondiale qui comptent, à elles deux, approximativement 8 000 employés aux États-Unis et près de 17 000 dans le monde entier.

RBC Wealth Management est la cinquième société de conseil à service complet des États-Unis, avec 220 milliards d'actifs sous administration et plus de 2 000 conseillers financiers répartis dans 42 États. Ces derniers offrent aux clients aisés et fortunés des États-Unis et d'ailleurs des services complets de gestion de patrimoine, notamment en placements, en planification de la retraite, en gestion de trésorerie, en crédit et en financement, en assurance et en planification fiduciaire et successorale. Les activités américaines de RBC Wealth Management comprennent également celles de RBC Global Asset Management (U.S.) Inc., une société offrant des solutions de placement aux investisseurs institutionnels sous la forme d'actions et de titres à revenu fixe, et ce, dans l'ensemble des États-Unis.

RBC Capital Markets est la 11e plus importante banque d'investissement mondiale au chapitre des frais, selon Bloomberg. Aux États-Unis, RBC Capital Markets LLC offre des services de courtage traditionnel et de banque d'investissement à des particuliers, à des institutions, à des grandes entreprises et à des gouvernements. Ses produits s'étendent au marché des titres à revenu fixe, des actions, des capitaux participatifs et des capitaux d'emprunt, de même qu'au secteur de la recherche, du financement municipal, des contrats à terme, des fusions et acquisitions et du financement des infrastructures. En nous concentrant sur le développement des relations avec les clients grâce à une présence accrue dans divers secteurs et à l'accroissement de notre portefeuille de prêts, nous avons pu réaliser une hausse importante des revenus et permettre à RBC Capital Markets de devenir un fournisseur de premier ordre de produits et de services aux États-Unis, dont l'offre est axée autant sur la clientèle que sur la négociation de valeurs. Le personnel américain de RBC Capital Markets a connu une augmentation de plus de 25 % au cours des trois dernières années, générant environ 40 % du revenu total de RBC Marchés des capitaux.

RBC Marchés des Capitaux, SARL et J.P. Morgan Securities LLC ont agi à titre de conseillers financiers de la Banque Royale du Canada dans cette opération.

Conférence téléphonique et webémission
Les dirigeants de RBC ont prévu de faire une présentation qui sera diffusée en direct par conférence téléphonique et webémission le lundi 20 juin 2011 à 8 h HE.

Les personnes intéressées peuvent accéder à la conférence téléphonique en mode d'écoute seulement au : www.rbc.com/investisseurs/ir_events_presentations.html ou par téléphone (416 340-2217 ou 1 866 696-5910, mot de passe 1284743).

RBC
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) et ses filiales exercent leurs activités sous la marque RBC. RBC est la plus grande banque du Canada par sa capitalisation boursière et son actif, et l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale par sa capitalisation boursière. Elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services à la grande entreprise et de banque d'investissement et des services de traitement des opérations. Elle compte environ 79 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de près de 16 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 56 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.rbc.com.

Déclarations prospectives
Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué peuvent être réputées constituer des déclarations prospectives aux termes de certaines lois sur les valeurs mobilières, et notamment des " mesures refuges " (safe harbor provisions) de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et de toutes les lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations prospectives comprennent notamment les déclarations concernant l'acquisition de RBC Bank (USA) et de ses actifs connexes, les activités bancaires de détail aux États-Unis de RBC (RBC Bank®), par PNC, et les pertes prévues par la Banque Royale du Canada en lien avec cette opération. Les mots " peuvent ", " pourraient ", " devraient ", " soupçonner ", " perspectives ", " croire ", " projeter ", " prévoir ", " estimer ", " s'attendre ", " se proposer " et l'emploi du conditionnel et du futur ainsi que les mots et expressions semblables visent à dénoter des énoncés prospectifs.

De par leur nature même, les déclarations prospectives nous poussent à avancer des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques qui entraînent la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections, attentes ou conclusions et autres déclarations prospectives, y compris les énoncés au sujet de l'acquisition de RBC Bank par PNC et les pertes prévues par la Banque Royale du Canada en lien avec cette opération, ne se matérialisent pas. Nous déconseillons aux lecteurs de se fier indûment à ces déclarations, étant donné que nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs importants. Ces facteurs comprennent notamment la possibilité que l'opération envisagée ne soit pas conclue, ou ne soit pas conclue dans les délais prévus, parce que les approbations réglementaires et celles des actionnaires et autres intervenants ne sont pas reçues ou que d'autres conditions de clôture ne sont pas remplies, ou ne le sont pas dans les délais voulus, que la Banque Royale du Canada ou PNC puissent être tenues de modifier les conditions et modalités de l'opération envisagée pour obtenir l'approbation réglementaire, ou que les avantages escomptés de l'opération ne se matérialisent pas en raison d'éléments tels que la vigueur de l'économie et des facteurs concurrentiels dans les régions où RBC Bank exerce ses activités ; l'incidence des modifications apportées aux lois et règlements qui régissent les services financiers et leur mise en application (notamment les services bancaires, les assurances et les valeurs mobilières) ; les décisions judiciaires et réglementaires et les poursuites en justice ; la capacité de PNC de mener à bien l'opération ; les risques pour la réputation et d'autres facteurs qui pourraient influer sur les résultats futurs de RBC. Nous avisons les lecteurs que la liste des facteurs importants qui précède n'est pas exhaustive. Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et d'autres facteurs sont fournis dans notre rapport aux actionnaires du deuxième trimestre 2011 et dans notre rapport annuel 2010.

À moins que la loi ne l'exige, la Banque Royale du Canada n'assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse.

- 30 -

Renseignement, médias :
Raymond Chouinard, RBC, 514 874-6556

Personnes-ressources, analystes :
Josie Merenda, RBC, 416 955-7803
Karen McCarthy, RBC, 416 955-7809