Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les Canadiens sont moins optimistes qu'il y a un an au sujet de l'économie, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

Les Canadiens sont moins optimistes qu'il y a un an au sujet de l'économie, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

Les consommateurs tentent de ne pas s'endetter alors qu'ils règlent leurs factures des Fêtes

TORONTO, le 8 février 2011 —  Les Canadiens sont moins optimistes qu'il y a un an en ce qui concerne l'économie nationale et leur situation financière personnelle en 2011, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada de janvier 2011. Moins de la moitié des Canadiens (43 %) pensent que l'économie canadienne s'améliorera au cours de la prochaine année, ce qui représente un recul marqué par rapport aux 56 % qui étaient de cet avis en janvier 2010. De plus, seulement 38 % des Canadiens estiment que leur situation financière personnelle se redressera au cours des douze prochains mois, comparativement à 45 % l'an dernier.

Ces perspectives se reflètent dans la rigueur avec laquelle bon nombre de Canadiens ont géré leurs dépenses pendant la dernière période des Fêtes : 67 % des répondants disent avoir respecté leur budget. De ce nombre, 28 % avaient établi, au départ, un budget détaillé et 26 % avaient fixé un montant global à ne pas dépasser. Les répondants ont majoritairement (46 %) indiqué avoir respecté leur budget afin d'éviter de s'endetter ou d'accroître leur endettement.

« Nous savons que la gestion de l'endettement revêt une grande importance pour les Canadiens. Établir un budget et le respecter est l'un des meilleurs moyens d'équilibrer ses finances et de régler ses dettes, a déclaré Ashif Ratanshi, chef, Placements en succursale, dépôts et placements en direct à RBC. Il s'agit également d'un bon point de départ pour la planification financière annuelle. Idéalement, vous voudrez épargner en plus de couvrir vos dépenses courantes. Une bonne planification financière vous aidera à atteindre ces deux objectifs. »

Malgré les réserves au sujet de l'économie exprimées par la majorité des répondants canadiens, certains indices permettent de croire que l'économie canadienne continuera de croître en 2011 et en 2012.

« Le rythme de la croissance économique demeurera modéré, mais nous prévoyons une croissance de 3,2 % cette année et de 3,1 % en 2012, soit le taux le plus élevé des quatre dernières années, a affirmé Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Alors que l'économie se redresse, nous nous attendons à de modestes hausses des taux d'intérêt d'ici la fin de l'année. D'autre part, les gains soutenus au chapitre de l'emploi devraient susciter une amélioration de la situation financière des consommateurs. »

Voici quelques autres faits saillants tirés de l'indice :

  • Indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada : L'indice d'ensemble est passé de 106 points en janvier 2010 à 93 points en janvier 2011.
  • Perspectives relatives à l'économie nationale : Alors que seulement 43 % des Canadiens croient que l'économie s'améliorera au cours de la prochaine année, les Albertains sont les plus optimistes (61 %) et les Québécois, les moins optimistes (32 %), par rapport à la moyenne nationale. Soixante pour cent (60 %) des Canadiens croient que l'économie se porte bien. C'est dans les Prairies (77 %) et en Alberta (75 %) que l'on est le plus positif.
  • Perspectives relatives à la situation financière personnelle : La proportion de Canadiens qui croient que leur situation financière personnelle s'améliorera au cours de la prochaine année a diminué à 38 % (elle était de 45 % en janvier 2010). Les Albertains sont les plus optimistes en ce qui a trait à leur situation financière personnelle (43 %). Les Ontariens et les Québécois sont les moins optimistes (35 % et 36 %, respectivement).
  • Craintes à l'égard de l'emploi : À l'échelle nationale, les craintes des Canadiens à l'égard de l'emploi sont moins importantes qu'elles ne l'étaient il y a un an. Cette année, 20 % des Canadiens interrogés ont indiqué craindre de perdre leur emploi ou qu'un membre de leur famille craint de perdre son emploi, ce qui représente un recul de 26 % par rapport à janvier 2010. C'est en Ontario que les craintes à l'égard de l'emploi étaient les plus élevées (23 %), et dans les Prairies qu'elles étaient les plus basses (15 %), en janvier 2011.
  • Dépenses des Fêtes : Pour le tiers des Canadiens (33 %) qui ont dépassé leur budget des Fêtes, le dépassement s'élevait en moyenne à 430 $. Les résidents des provinces de l'Atlantique étaient les plus susceptibles de dépasser leur budget (37 %) et les Albertains ont remporté la palme en ce qui a trait au montant du dépassement (521 $). Parmi les deux tiers (67 %) des Canadiens qui ont respecté leur budget, ce sont les Québécois et les habitants de la Colombie-Britannique qui étaient les plus susceptibles de ne pas dépasser leur budget (72 % et 70 %, respectivement).

Outils de conseils financiers et outils interactifs de RBC
L'outil maGestionFinancière de RBC est un nouvel outil de gestion financière en ligne qui permet à tous les particuliers clients de RBC Banque en direct d'établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais. De plus, que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC www.centredexpertiserbc.com peut répondre à leurs questions. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé.

L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada
L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada, dont les données sont comparées aux données de novembre 2009, est réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (comité national en ligne d'Ipsos Reid) auprès de 3 533 Canadiens (503 personnes en Colombie-Britannique, 476 en Alberta, 589 en Saskatchewan et au Manitoba, 721 en Ontario, 678 au Québec et 566 dans les Provinces de l'Atlantique). L'échantillon est établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies entre le 4 et le 10 janvier 2011. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1,65 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

- 30 -


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
Raymond Chouinard, Relations avec les médias, RBC,
514 874-6556
Kathy Bevan, Communications RBC, 416 974-2727