Skip Header Navigation

Sauter le chemin de navigation  
À propos de RBC > Collectivités et durabilité > Nouvelles > Un programme de transition permet de réduire le taux de décrochage scolaire au secondaire

Un programme de transition permet de réduire le taux de décrochage scolaire au secondaire

Les taux de décrochage scolaire au secondaire, au Québec, sont reconnus comme étant très élevés. Grâce au programme d’activités parascolaires de la Maison Saint Columba, des enfants de Pointe-Saint-Charles, à Montréal, déjouent les statistiques.

Environ 30 % des adultes de ce quartier défavorisé ne possèdent pas de diplôme d'études secondaires ; 44 % sont bénéficiaires de l'aide sociale et 35 % sont des familles monoparentales dirigées majoritairement par des femmes. Nombre de jeunes garçons ne peuvent compter sur une présence masculine dans leur vie et la violence chez les jeunes, provoquée par des tensions raciales et linguistiques, est en hausse .

Le passage au secondaire est déjà un défi en soi. Si l'on ajoute le fait que plusieurs enfants terminent leurs études primaires avec un retard de deux ou trois niveaux en lecture, les chances de réussite ne sont pas très élevées.

C'est pourquoi la Maison Saint Columba, appuyée en partie par RBC, vise, par son programme d'activités parascolaires, à préparer les enfants à l'école secondaire. En 2011, des enfants âgés de cinq à douze ans provenant de cinq écoles ont participé au programme visant à renforcer leurs aptitudes à la lecture et les aptitudes nécessaires à la vie quotidienne. La Maison Saint Columba offre une vaste gamme d'activités et dispose d'un laboratoire informatique, d'une bibliothèque, de cours sur l'environnement, et d'un camp de jour qui donne aux enfants l'occasion de lire pendant tout l'été.

« Ces enfants passent de l'école primaire à un système qui s'attend à ce qu'ils agissent immédiatement en adolescents, explique Patricia Lisson, directrice générale. Si l'on ne fait rien pour les aider à relever ce défi, on contribue inévitablement à la hausse du taux de décrochage. »

Évolution en fonction des besoins des élèves

Au cours de l'année écoulée, la Maison Saint Columba a lancé le programme « Adroit », qui s'adresse aux élèves de sixième année éprouvant de grandes difficultés en lecture et ayant de faibles aptitudes sociales et capacités d'étude. Le programme comprend des ateliers sur l'intimidation, les méthodes d'étude, la sexualité et la gestion de la colère. Il sera bientôt offert aux élèves de la première secondaire. L'organisme prévoit aussi accroître la formation du personnel sur la composition sociale et sur les défis que doivent relever les familles qui utilisent le programme.

Madame Lisson a été témoin de nombre de transformations et a vu réussir au secondaire et dans la vie des étudiants qui avaient, au départ, de grandes difficultés. « Il ne faut pas laisser tomber ces enfants, ajoute-t-elle. Lorsqu'on leur donne un peu d'attention, vous ne pouvez imaginer tout ce qu'ils peuvent accomplir ! »

À RBC, nous croyons que les jeunes devraient pouvoir poursuivre leur apprentissage, même après les heures de classe. C’est pourquoi nous avons mis sur pied le Programme de subvention d’activités parascolaires RBC, qui permet d’apprendre après les heures de classe. À ce jour, nous avons versé plus de 25 millions de dollars à des organismes qui offrent aux enfants des programmes d'activités parascolaires dans des endroits sécuritaires où ils peuvent perfectionner leurs connaissances et leurs aptitudes sociales et développer leur estime de soi.