Skip Header Navigation

Sauter le chemin de navigation  
À propos de RBC > Collectivités et durabilité > Nouvelles > Le programme du secteur Jane-Finch obtient une excellente notet

Le programme du secteur Jane-Finch obtient une excellente note

Des enseignants, des parents et d'autres adultes unissent leurs forces pour aider un groupe d'enfants du secteur Jane-Finch du nord-ouest de Toronto à déjouer les statistiques. Ce groupe de jeunes obtient des notes remarquables à des épreuves de lecture. En fait, ils réussissent mieux que leurs pairs. Leur succès ne repose pas uniquement sur ce qu'ils font en classe, mais aussi sur ce qu'ils font après l'école.

Dans un quartier caractérisé par un taux élevé de grossesse chez les adolescentes, des travailleurs pauvres, des familles gynoparentales, la pauvreté, le crime, la violence liée aux gangs de rue, le chômage, les tensions raciales et la drogue, le programme d'activités parascolaires de la San Romanoway Revitalization Association (SRRA) offre un milieu sécuritaire et supervisé à des jeunes qui, autrement, seraient seuls à la maison pendant que leurs parents travaillent.

« Les enfants ont un endroit sécuritaire où aller après l'école, où un bon repas leur sera servi. Cela donne aux enfants le sentiment de sécurité qui leur fait souvent défaut », affirme la coordonnatrice du programme SRRA, Rosie Pera.

Promouvoir des valeurs positives

Le quartier Jane-Finch est une collectivité dynamique, et le SRRA offre d'importantes initiatives qui aident à améliorer les résultats scolaires des enfants et l'image de la collectivité. Depuis 2005, RBC appuie le programme, destiné aux jeunes de 16 à 18 ans. Les participants évoluent grâce à des expériences positives et à des leçons qui leur permettent d'obtenir de meilleurs résultats scolaires, d'améliorer leurs aptitudes sociales et d'accroître leur estime de soi.

Dirigé par cinq responsables de programme et huit bénévoles, le programme du SRRA est offert cinq jours par semaine. Les participants ont accès à une vaste gamme d'activités, y compris le tutorat, des activités sportives d'adresse, des exercices pratiques en mathématique et en science, des cours d'art, du mentorat, des leçons de leadership et des cours de musique : le tambour métallique et la batterie afro-cubaine. On leur offre aussi un repas.

Aucun enfant n'est refusé.

La communication et la cohésion du personnel - un élément clé

La communication joue un rôle clé dans le succès du programme. L'établissement d'un cahier de progression pour chaque étudiant assure la collaboration et la responsabilisation, et permet de tenir les intervenants au courant. Le SRRA tente aussi de conserver le même personnel pour permettre l'établissement de liens entre les jeunes et les intervenants. La cohésion du personnel fait une réelle différence dans cette collectivité riche, fougueuse, qui a une relation instable avec la police.

« À mesure que les jeunes apprennent à connaître les membres du personnel, leur confiance envers eux s'accroît. Pour certains, nous devenons une famille de remplacement, explique Mme Pera. Lorsqu'ils arrivent après l'école, ils viennent tout de suite nous faire une accolade, avant même de déposer leur sac à dos. Ils veulent nous raconter leur journée. Ils ont besoin de l'attention que nous leur accordons. »

À RBC, nous croyons que les jeunes devraient pouvoir poursuivre leur apprentissage, même après les heures de classe. C’est pourquoi nous avons mis sur pied le Programme de subvention d’activités parascolaires RBC, qui permet d’apprendre après les heures de classe. À ce jour, nous avons versé plus de 25 millions de dollars à des organismes qui offrent aux enfants des programmes d'activités parascolaires dans des endroits sécuritaires où ils peuvent perfectionner leurs connaissances et leurs aptitudes sociales et développer leur estime de soi.