Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Pas prêt pour le grand jour ? Bon nombre de baby-boomers canadiens craignent que leur épargne-retraite soit insuffisante – Sondage de RBC

Pas prêt pour le grand jour ? Bon nombre de baby-boomers canadiens craignent que leur épargne-retraite soit insuffisante – Sondage de RBC

  • Leur départ à la retraite pourrait être retardé en raison de cibles financières irréalistes
  • Leurs objectifs d’épargne vont de 574 000 $ à près de 1 million de dollars

Pour s’assurer la retraite souhaitée, il faut se doter d’un plan dès aujourd’hui : RBC

Pour s’assurer la retraite souhaitée, il faut se doter d’un plan dès aujourd’hui : RBC

TORONTO, le 18 juillet, 2019 - De nombreux baby-boomers canadiens de 50 ans et plus, quelle que soit l’importance de leurs avoirs, éprouvent la même crainte à l’approche de la retraite : que leur épargne soit insuffisante. Ils se distinguent toutefois quant au montant qu’ils espèrent épargner.

Selon les baby-boomers qui ont répondu au dernier Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite de RBC, mené par Ipsos, l’écart varie beaucoup. En moyenne, ceux dont les actifs investissables s’élèvent à 100 000 $ ou plus visent 949 000 $, un objectif dont ils s’écartent de plus de 275 000 $ à l’heure actuelle. Ceux dont les actifs investissables sont inférieurs à 100 000 $ visent 574 000 $ en moyenne, un objectif dont ils s’écartent de plus de 500 000 $. (Les actifs investissables comprennent habituellement les espèces, le solde des comptes bancaires, le solde des comptes de retraite, etc.)

Ce qui n’est pas clair, c’est dans quelle mesure ces objectifs d’épargne sont réalistes. « En creusant un peu, on se rend compte que bon nombre de baby-boomers craignent que leur épargne soit insuffisante parce qu’ils ne savent tout simplement pas par où commencer pour faire cette détermination, explique Brigitte Felx, planificatrice financière, RBC. La meilleure approche consiste à établir d’abord les attentes (notamment le mode de vie souhaité à la retraite) et les sources de revenu de retraite, puis à élaborer un plan. »

Il existe par ailleurs un certain nombre de mesures qu’on peut prendre avant la retraite :

  • Déterminer s’il convient de reporter les prestations du Régime de pensions du Canada (RPC) – et du Régime de rentes du Québec (RRQ), le cas échéant – et de la Sécurité de la vieillesse (SV) lorsqu’ils y deviennent admissibles afin de toucher des prestations plus élevées ultérieurement.
  • Déterminer toutes leurs sources de revenus à la retraite.
  • Tirer pleinement parti de leur REER et de leur CELI.
  • Adopter des stratégies fiscales, réaliser les bons placements et bien répartir l’actif afin de maximiser l’épargne.

Selon le sondage de RBC, les baby-boomers non retraités¹ qui estiment que leur épargne sera insuffisante au moment de leur départ à la retraite comptent sur diverses options pour compenser l’écart :

  • Réduire leur train de vie ou déménager – 52 %
  • Travailler pendant leur retraite – 41 %
  • Contracter un emprunt garanti par la valeur nette de leur maison – 25 %
  • Recevoir un héritage inattendu – 21 %
  • Gagner à la loterie – 3 %

« Personne ne devrait compter sur un héritage ou un gain de loterie. Par ailleurs, nous ne voulons pas que quiconque soit découragé par l’irréalisme de ses objectifs d’épargne ni par l’impression que le temps lui manque, poursuit Mme Felx. Les baby-boomers pourraient devoir faire des choix difficiles. Un entretien d’une demi-heure avec un planificateur financier peut les aider à commencer à prendre des mesures pour améliorer leur avenir financier en établissant leurs plans de retraite. »

Comparaisons entre les régions et les sexes – Canadiens non retraités de 50 ans ou plus¹

Réponses
Can.
C.-B.
Alb.
Sask.
Man.
Ont.
Qc
Atl.
H
F
[En dollars]
Montant que je pense devoir épargner pour prendre ma retraite
949 000
959 000
1,1 M
917 000
1,01 M
806 000
788 000
1,05 M
872 000
Montant que j’ai déjà épargné pour la retraite
674 000
719 000
821 000
709 000
719 000
606 000
331 000
754 000
608 000
[En pourcentage]
Je m’attends à avoir des dettes à la retraite
19
21
16
24
16
16
29
20
18
À la retraite, j’achèterai une maison plus petite pour réduire mes dépenses si mon revenu ne suffit pas
52
57
56
46
54
43
56
52
53
J’ai l’intention de travailler pendant ma retraite
41
48
43
47*
40
29
47*
44
39
Je n’ai pas l’intention de travailler pendant ma retraite
50
43
47
42*
50
63
45*
46
53
Je n’ai pas l’intention de prendre ma retraite
9
9
9
12*
10
8
8*
11
8
J’ai un plan financier...

… mais seulement en tête
78


27
74


30
83


21
79*


21*
79


28
75


23
81*


34*
81


32
75


23
Je n’ai pas encore de plan financier
22
26
17
21*
21
25
19*
19
25

 

¹ Dont les actifs investissables sont de 100 000 $ ou plus
* Statistiques fondées sur un petit échantillon.

À propos du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2019
Le présent communiqué énonce les conclusions du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2019 mené par Ipsos du 2 au 8 avril 2019. Aux fins de ce sondage, 2 000 Canadiens de 50 ans ou plus ont été interrogés par l’intermédiaire du site Ipsos Je-dis et autrement. L’échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement et que les résultats du sondage soient représentatifs de l’ensemble de la population. Les données fournies dans ce communiqué découlent d’un échantillon de 900 non-retraités de 50 ans ou plus dont les actifs investissables s’élèvent à 100 000 $ ou plus, et de 100 pré-retraités de 50 ans ou plus dont les actifs investissables sont de moins de 100 000 $. La crédibilité des sondages en ligne Ipsos est calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, les résultats sont considérés comme précis à ±3,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, pour l’échantillon complet de baby-boomers non retraités, à ±3,7 points de pourcentage pour ceux dont les actifs investissables s’élèvent à 100 000 $ ou plus, et à ±11,2 points de pourcentage pour ceux dont les actifs investissables sont de moins de 100 000 $.

À propos des ressources de planification de la retraite et des finances de RBC
Le site Web Planification de la retraite à RBC peut vous aider à planifier une retraite de 30 ans ou plus. Il contient des liens vous donnant accès à des planificateurs financiers et à des planificateurs en placements et retraite qui peuvent vous aider à déterminer le mode de vie que vous souhaitez à la retraite, vos sources de revenus à la retraite, les avantages des REER et des CELI pour la planification de la retraite, et les éléments à prendre en considération avant de demander vos prestations du RPC/RRQ. En plus de conseils financiers, nous proposons gratuitement MonConseiller, un outil offert uniquement par RBC qui permet de s’adresser à un conseiller ou à un planificateur financier en temps réel, par vidéo ou par téléphone, afin de revoir et de modifier avec lui votre portrait financier global.

- 30 -

Personne-ressource, médias   :
Denis Dubé, directeur, Médias et relations publiques, RBC, 514 874-6556