Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Une majorité de jeunes Canadiens affirment devoir à leurs parents une retraite confortable, mais les parents disent « non merci », selon un Sondage de RBC

Une majorité de jeunes Canadiens affirment devoir à leurs parents une retraite confortable, mais les parents disent « non merci », selon un Sondage de RBC

Les baby-boomers visent l’autonomie financière à la retraite

 

TORONTO, le 27 janvier, 2015 -  Bien qu’une majorité (72 %) des jeunes Canadiens de 18 à 34 ans affirment qu’ils doivent à leurs parents de leur assurer une retraite confortable, une majorité plus forte (76 %) de leurs parents baby-boomers (de 50 à 69 ans) ne veulent pas de cette aide, selon le Sondage RBC 2015 sur l’autonomie financière à la retraite (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

Le point de vue des membres de la génération plus âgée peut s’expliquer en partie par leur conviction que la génération de leurs enfants subit davantage de pressions financières (61 %) et est moins bien préparée pour la retraite (59 %). Et pourtant, le tiers (37 %) des baby-boomers ayant déterminé le montant qu’il leur faudra pour une retraite confortable estiment être un peu en retard par rapport à ce qu’ils avaient prévu, voire bien loin de ce qu’ils avaient prévu, en ce qui concerne leur épargne-retraite.

« Nous constatons, chez les baby-boomers, une forte volonté d’autonomie financière à la retraite accompagnée d’incertitudes quant à la façon dont ils réaliseront cet objectif, fait remarquer Richa Hingorani, première directrice, Soutien à la planification financière, RBC Planification financière. C’est pourquoi il est si important d’avoir un entretien avec un planificateur financier afin de pouvoir explorer toutes les options offertes permettant de mener le mode de vie souhaité à la retraite. »

L’étude de cette année, fondée sur les conclusions du 25e Sondage RBC sur les REER (2014), dévoile également des divergences d’opinion entre les jeunes Canadiens et les Canadiens plus âgés concernant l’importance des REER. Le nombre de Canadiens de 18 à 34 ans détenteurs de REER (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) a chuté à 36 % ; il s’agit du résultat le plus bas en plus d’une décennie, bien inférieur aux 67 % de détenteurs de 50 à 69 ans.

« Nous comprenons que les jeunes Canadiens ont de nombreuses priorités financières concurrentes qui peuvent détourner leur attention des REER et de l’épargne-retraite. Ils disposent également d’autres options pour accroître leur épargne, comme les CELI, ajoute Mme Hingorani. Cependant, nous savons aussi que le REER demeure l’un des meilleurs moyens d’épargner pour la retraite. Un net avantage des REER auquel les jeunes devraient songer est le fait que moins on tarde à établir un REER, peu importe la taille des cotisations, meilleures sont les chances d’accroître cette épargne de manière considérable avant de prendre sa retraite. »

Voici d’autres différences entre les générations révélées dans le sondage de cette année :

  • Les jeunes Canadiens (48 %) sont plus susceptibles que les baby-boomers (38 %) d’affirmer qu’avoir suffisamment d’épargne fait partie de leurs principales inquiétudes concernant la retraite.
  • Les jeunes Canadiens se préoccupent davantage que les baby-boomers (80 % comparativement à 70 %) de trouver un équilibre entre l’épargne pour les priorités immédiates et l’épargne pour les objectifs à plus long terme ou pour la retraite.
  • Les jeunes Canadiens qui ont des droits de cotisation inutilisés (39 %) se préoccupent davantage que les baby-boomers dans la même situation (22 %) de l’incidence que cela pourrait avoir sur leur retraite.
  • Les baby-boomers (38 %) sont plus nombreux à cotiser ponctuellement à leur REER, comparativement aux jeunes Canadiens (18 %) : ces derniers ont davantage recours aux programmes de cotisations périodiques (42 % comparativement à 23 %).
À propos du Sondage RBC 2015 sur l’autonomie financière à la retraite
Ce sont quelques-unes des conclusions du 25e Sondage RBC sur les REER annuel mené par Ipsos Reid du 3 au 17 novembre 2014 pour le compte de RBC Planification financière. Le sondage en ligne a été mené auprès de 3 205 Canadiens de 18 ans et plus par l’intermédiaire du panel en ligne national d’Ipsos Reid. L’échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement et que les résultats du sondage soient représentatifs de l’ensemble de la population. La précision des sondages en ligne Ipsos Reid est calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats du sondage sont considérés comme précis à ± 2 points de pourcentage près, comparativement à ce qu’ils auraient été si l’ensemble de la population adulte canadienne avait été consulté. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d’autres types d’erreurs, notamment l’erreur de couverture et l’erreur de mesure.

Les conseils, ressources et outils interactifs de RBC en matière de planification financière
Les Canadiens peuvent utiliser les sites de RBC Planification financière et rbcbanqueroyale.com/coindelepargne pour obtenir gratuitement des conseils en matière de planification financière, de budgétisation ou d’épargne, ou pour trouver un planificateur en placements et retrait près de chez eux. Le Centre d’expertise RBC offre gratuitement des conseils, des ressources et des outils en ligne, notamment de l’information sur les REER et la Calculatrice REER-MATIQUE. Le Centre d’expertise RBC peut répondre aux questions des gens qui souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques, 514 874­-6556
Kathy Bevan, Communications, 416 974-8820