Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Sur la route, ce que les conducteurs adolescents ignorent peut leur nuire

Sur la route, ce que les conducteurs adolescents ignorent peut leur nuire

RBC Assurances fait la lumière sur des idées fausses à l'occasion de la Semaine nationale sur la sécurité des conducteurs adolescents

TORONTO, le 15 octobre, 2014 -  Tous les parents le savent ; éduquer des adolescents n'est pas une tâche facile, surtout lorsqu'ils commencent à conduire. En plus d'inquiéter leurs parents, les conducteurs adolescents éprouvent souvent un sentiment d'invincibilité qui peut les amener à adopter au volant des comportements dangereux et souvent illégaux. Qu'il s'agisse de conduite en état d'ébriété ou sous l'effet de drogues, ou encore d'envoi de messages texte au volant, nombre d'adolescents ne réalisent pas à quel point ces comportements sont dangereux.

« Il n'est pas facile d'être un conducteur adolescent. Alors qu'on apprend à conduire et à respecter le Code de la route, on peut subit l'influence d'autres jeunes, et donc être plus susceptible d'adhérer à des idées fausses, explique Natalie Dupuis, première directrice de produit, Assurance automobile, RBC Assurances. Une erreur sur la route peut avoir des conséquences fatales ou causer des blessures graves. »

Mme Dupuis ajoute : « Vos erreurs peuvent aussi avoir une incidence sur votre assurance automobile ; en effet, les primes d'assurance des adolescents impliqués dans un accident peuvent augmenter de plus de 50 %.Connaître les faits et savoir quels sont les types d'erreurs qu'ils sont le plus susceptibles de commettre peut aider les adolescents à prendre les bonnes décisions au volant. »

Même si un certain nombre de ces activités sont déjà illégales, de nombreuses idées fausses dangereuses subsistent en ce qui a trait à la conduite d’un véhicule. À l'approche de la Semaine nationale sur la sécurité des conducteurs adolescents (du 19 au 25 octobre), RBC Assurances fait la lumière sur les cinq idées fausses les plus courantes sur les comportements au volant.

Idée fausse : Il est possible de texter ou de parler au téléphone sans danger pendant que l'on conduit ou que l'on est en arrêt à un feu rouge. Après tout, cela ne prend quelques secondes.
Fait : Les téléphones mobiles sont une importante source de distraction pour les conducteurs et peuvent accroître considérablement le risque de collision.Les conducteurs qui textent sont 23 fois plus à risque d'être impliqués dans une collision ou une quasi-collision que les conducteurs qui n'ont pas de source de distraction1.

Idée fausse : Si l'on n'a pris qu’un seul verre, on peut prendre le volant.
Fait : N’importe quelle quantité d’alcool altère la capacité de conduite et augmente le risque de collision.Même un seul verre peut brouiller vos pensées, atténuer votre vision et diminuer vos réflexes. L’alcool altère également votre niveau d’attention, de vigilance et de coordination. Un conducteur avec un taux d’alcoolémie de 0,10 % court un risque 50 fois plus grand d’être impliqué dans un accident mortel qu’un conducteur sans alcool dans le sang2.

Idée fausse : Il est moins grave de conduire sous l’effet du cannabis que de l’alcool.

Fait : Vos capacités de conduite peuvent être autant altérées par la marijuana que par l’alcool, car les deux substances altèrent votre capacité de concentration et réduisent votre temps de réaction. En fait, chez les conducteurs âgés de 16 à 24 ans, le pourcentage d’accidents mortels causés par la drogue (26,9 %) est presque le même que ceux causés par l’alcool (27,6 %)3.

Idée fausse : Manger, se maquiller ou changer la musique pendant qu'on est au volant ne sont pas des sources de distraction.

Fait : Il peut être tentant de faire plusieurs choses à la fois ; cependant, les adolescents doivent concentrer toute leur attention sur la route. Chaque fois qu'on « quitte la route des yeux », ne serait-ce que pour quelques secondes, on met sa vie et celle des autres en danger. Selon une récente étude, 80 % des collisions se produisent lorsque les conducteurs quittent la route des yeux pendant trois secondes ou moins4.

Idée fausse : Les parents n'ont que peu d'influence sur les habitudes de conduite de leurs adolescents.

Fait : Les parents comptent parmi les personnes ayant la plus grande influence sur les habitudes, les comportements et les compétences de leurs adolescents en matière de conduite.L'une des meilleures façons d'aider vos enfants à améliorer leur conduite, c'est d'avoir vous-même des comportements sécuritaires : bouclez votre ceinture de sécurité, respectez la signalisation et concentrez-vous sur la route.

1 Étude du Virginia Tech Transportation Institute, 2010
2 Association canadienne de santé publique
3 Étude de Beasly et Beirness, 2011
4 Étude du Comité canadien pour la sécurité routière mondiale

À propos de RBC Assurances
RBC Assurances®, par l’intermédiaire de ses filiales d’exploitation, offre un vaste éventail de produits et de solutions d’assurance voyage, vie, maladie, habitation, automobile, gestion de patrimoine et réassurance, ainsi que des services d’assurance crédit et entreprise à une clientèle composée de particuliers, d’entreprises et de groupes. RBC Assurances compte plus de quatre millions de clients dans le monde. Nous sommes l'un des groupes les plus importants de compagnies d'assurance détenues par une banque canadienne et nous nous classons parmi celles qui enregistrent la plus forte croissance au pays. RBC Assurances, qui compte plus de 3 000 employés, est la marque descriptive des filiales d’exploitation en assurance de la Banque Royale du Canada.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Kiara Famularo, Communications, RBC, 905 606-1481, kiara.famularo@rbc.com
Greg Skinner, Communications, RBC, 416 294 5579, greg.skinner@rbc.com