Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Prêts pour des études collégiales ou universitaires ? Les étudiants et leurs parents doivent discuter de finances, selon un sondage

Prêts pour des études collégiales ou universitaires ? Les étudiants et leurs parents doivent discuter de finances, selon un sondage

 

Les parents sont-ils de bons modèles en matière de finances ? La réponse varie selon ceux à qui vous posez la question

 

TORONTO, le 22 juillet, 2014 -  Les parents en savent moins qu’ils le croient au sujet des finances de leurs enfants qui poursuivent des études collégiales ou universitaires, selon le sondage RBC de 2014 sur les finances des étudiants. Bien que neuf parents sur dix (90 %) affirment qu’ils connaissent approximativement le montant des dettes de leur enfant, seulement 78 % des étudiants sont de cet avis. Plus de la moitié des étudiants (55 %) affirment qu’ils ont parfois caché à leurs parents le montant de leurs dépenses, mais seulement le tiers (33 %) des parents croient que leur enfant a déjà agi de la sorte.

La grande majorité (76 %) des étudiants ont confiance en leur capacité à gérer leurs finances ; toutefois, nombre d’entre eux (87 %) estiment qu’ils ont encore beaucoup à apprendre à ce sujet. De plus, bien que 89 % des parents estiment qu’ils ont été un bon modèle de comportement financier, les étudiants partagent cet avis dans une proportion moindre (80 %).

« Toute l’année, nous rencontrons des étudiants et des parents. Et où qu’en soient les étudiants dans leur parcours – au début, à la fin ou à l’étape de la planification de leurs études, nous voulons savoir ceci : les parents et leurs enfants ont-ils discuté du financement de ces études ?, a déclaré Melissa Jarman, directrice générale, Services bancaires aux étudiants, RBC. Les discussions sur les finances ne sont pas toujours faciles, mais elles sont nécessaires. L’investissement dans l’éducation est souvent l’affaire de plusieurs personnes, y compris les parents. C’est pourquoi il faut discuter ouvertement du financement des études, ainsi que des responsabilités de chacun à cet égard. Une fois que les bases ont été jetées, les parents et leurs enfants doivent poursuivre le dialogue et mettre en pratique les conseils visant une gestion responsable des dépenses, afin que les fonds soient suffisants pour toute la durée de l’année scolaire. Discuter avec un conseiller financier d’un budget ou d’un plan bien défini est également une excellente idée ; cela contribue à ce que les finances restent une priorité. »

Discuter des finances peut aussi alléger le stress et les inquiétudes. Parfois, l’expérience des parents est un précieux atout. Selon le sondage, les parents sont beaucoup moins enclins à croire que leurs enfants s’inquiètent à l’idée que l’argent réservé aux études ne couvrira pas tous les frais scolaires (57 % des parents par rapport à 71 % des étudiants). En outre, les étudiants sont plus inquiets que leurs parents le croient à l’idée de s’endetter (69 % des étudiants par rapport à 60 % des parents).

« J’avais déjà tellement de décisions à prendre, entre autres pour le choix de l’établissement scolaire, le choix des cours et la planification en général. Et il me restait encore à décider comment j’allais payer pour tout cela, a déclaré Alex Ho, de Milton, en Ontario. C’est pourquoi j’ai pris le temps de discuter du financement de mes études avec mes parents, et de réfléchir sur les moyens d’atteindre mes objectifs. À partir de là, je savais que je pouvais compter sur un certain soutien financier, et surtout, que nous avions tracé une voie. Cette voie a mené entre autres à la consultation de notre conseiller financier RBC, qui a élaboré avec moi un plan qui me servira tout au long de mes études. »

Mme Jarman ajoute : « Nous savons que les étudiants sont beaucoup plus inquiets que le croient leurs parents en ce qui a trait au financement des études postsecondaires. Pour atténuer ce stress, les parents et leurs enfants doivent discuter ouvertement de finances, et examiner les options qui s’offrent à eux. Les parents, autant que leurs enfants, ont besoin de tranquillité d’esprit à ce chapitre. Une fois qu’on y est arrivé, les étudiants peuvent mieux se concentrer sur leurs études, s’étant allégés de certaines inquiétudes d’ordre financier. »

Voici quelques conseils à l’intention des étudiants qui se préparent à discuter de finances avec leurs parents, cet automne :

  • Dressez un budget, et revoyez-le souvent : Suivre un budget est la meilleure façon de rester en bonne santé financière lorsqu’on est aux études. Divers outils de gestion budgétaire sont disponibles en ligne, dont maGestionFinancière de RBC, qui vous permet de faire un suivi automatique de vos dépenses, et de voir facilement si vous respectez votre budget.
  • Faites vos recherches : Vérifiez en ligne pour savoir si vous êtes admissible à des fonds que vous n’aurez pas à rembourser, comme des bourses d’études ou des subventions. Quelques recherches pourraient vous permettre d’économiser des milliers de dollars.
  • N’empruntez que ce qui est nécessaire : Votre budget comprendra tout l’argent que vous réservez à vos études, comme votre épargne, votre REEE et vos bourses d’études. Comparez ce montant au coût total de vos études, y compris les frais essentiels et les dépenses discrétionnaires, et n’empruntez que le montant nécessaire pour combler l’écart.
  • Tirez parti de votre statut d’étudiant : Demandez le rabais pour étudiant partout où vous allez : souvent, on vous l’accordera au salon de coiffure, chez certains détaillants et dans la plupart des restaurants près du campus. Évaluez vos besoins : Vous faut-il votre propre voiture ou pouvez-vous utiliser les transports en commun ? Pouvez-vous louer vos manuels scolaires ou les acheter d’occasion à la librairie de votre campus ? Pouvez-vous modifier votre forfait de téléphonie mobile afin d’éliminer les services inutiles ?
Les conseils, ressources et outils interactifs de RBC en matière de planification financière
Le Centre d’expertise de RBC offre des outils et des conseils aux étudiants. Les calculatrices et outils interactifs qu’on y trouve, notamment la Calculatrice de budget étudiant et le Plan de réduction de dettes, permettent d’obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu’un service personnalisé. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.centredexpertiserbc.com. De plus, maGestionFinancière de RBC, outil complet de gestion financière en ligne, permet à tous les particuliers clients de RBC Banque en direct d’établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais. Enfin, la carte Visa Débit RBC virtuelle permet aux consommateurs de régler leurs achats en ligne, par téléphone ou par la poste en débitant directement les fonds de leur compte bancaire.

À propos du sondage RBC de 2014 sur les finances des étudiants Le sondage RBC de 2014 sur les finances des étudiants a été mené en ligne par Ipsos Reid à l’échelle nationale auprès de 1 180 étudiants de 17 à 24 ans de niveau postsecondaire (en date de septembre 2014) et de 971 parents d’étudiants de niveau postsecondaire (en date de septembre 2014). Les données ont été recueillies du 6 au 20 juin 2014. Les résultats proviennent d’un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d’assurer que sa composition reflète celle de la population étudiante du Canada selon les données du dernier recensement. Les échantillons par quotas avec pondération du panel en ligne national d’Ipsos Reid visent à fournir un échantillon probabiliste approximatif. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d’erreur de ± 3 %, 19 fois sur 20. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d’autres types d’erreurs, notamment l’erreur de couverture et l’erreur de mesure.

RBC
La Banque Royale du Canada est la plus grande banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde par sa capitalisation boursière. L’une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord, elle offre, à l’échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d’assurance, des services aux investisseurs et des produits et services de marchés des capitaux. Elle compte environ 79 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 42 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site rbc.com.

RBC appuie une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2013, RBC a versé plus de 104 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde, dont plus de 69 millions de dollars en dons et 35 millions de dollars sous forme de commandites. Pour en savoir plus, consultez le site www.rbc.com/collectivites-durabilite.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard, directeur général, Médias et relations publiques, 514 874­-6556