Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Le Projet Eau Bleue RBC verse 2,7 millions de dollars en 2014 pour la protection de l’eau dans les villes du monde entier

Le Projet Eau Bleue RBC verse 2,7 millions de dollars en 2014 pour la protection de l’eau dans les villes du monde entier

 

Les subventions Leadership et Action locale annuelles mettent l'accent sur la préservation et la restauration des cours d'eau en milieu urbain

 

TORONTO, le 12 juin, 2014 -  Le changement climatique n’entraîne pas seulement une hausse des températures moyennes. Il entraîne également une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes et imprévisibles, ainsi qu’une dégradation de la qualité et de l’accessibilité de l’eau dans diverses régions. Cette dégradation peut avoir une incidence considérable sur les zones urbaines, où un grand nombre de personnes dépendent souvent d’une seule source d’eau douce. Les subventions Leadership et Action locale 2014 du Projet Eau Bleue RBC financeront des programmes qui contribuent à améliorer la qualité de l’eau et la gestion des eaux pluviales, ainsi qu’à protéger et à restaurer les cours d’eau en milieu urbain.

« L’eau est l’une des ressources naturelles les plus précieuses de la planète. Toutes nos activités en dépendent ; elle est essentielle à notre bien-être économique et social, affirme Gord Nixon, chef de la direction, RBC. C’est pour nous un honneur d’appuyer les efforts importants déployés par les bénéficiaires de subvention de cette année, dont les programmes reflètent notre nouvelle priorité accordée aux problèmes liés à l’eau en zone urbaine, où vivent un grand nombre de nos employés et de nos clients. Je suis convaincu que ces organismes contribueront à protéger l’eau pour boire, nager et pêcher en toute quiétude. »

Cette année, les subventions Leadership et Action locale versées au titre du Projet Eau Bleue RBC à des programmes de protection et de préservation de l’eau totalisent plus de 2,7 millions de dollars. Remises pendant la Journée Eau Bleue RBC, événement annuel organisé par l’entreprise, ces subventions appuient 134 organismes dans sept pays, soit le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, les Bahamas, la Chine, le Chili et l’Australie.

« On dit que 2013 était l’année des inondations urbaines, indique Robert Sandford, président de la décennie “L’eau, source de vie” proclamée par l’ONU et porte-parole du Projet Eau Bleue RBC. Les infrastructures de nos villes n’étaient tout simplement pas conçues pour résister aux événements météorologiques extrêmes. Je suis donc très heureux de constater que bon nombre des subventions de RBC sont axées sur la gestion des eaux pluviales, qui est l’un des problèmes les plus urgents de notre époque. »

À propos du Projet Eau Bleue RBC
Le Projet Eau Bleue RBC est un engagement sans précédent de dix ans à vaste portée qui vise à protéger, à l’échelle mondiale, la ressource naturelle la plus importante de notre planète : l’eau douce. Depuis 2007, RBC s’est engagée à verser près de 41 millions de dollars à plus de 700 organismes de bienfaisance du monde entier qui œuvrent à la protection de l’eau. Ce montant comprend les subventions annoncées aujourd’hui. De plus, RBC a octroyé 8,8 millions de dollars à des universités pour la réalisation de programmes liés à l’eau. En 2013 et 2014, le Projet Eau Bleue RBC appuiera des organismes qui contribuent à préserver la salubrité de l’eau dans les zones urbaines. Pour de plus amples renseignements, allez à www.rbc.com/eaubleue.

RBC, les collectivités et la durabilité
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) est la plus grande banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde par sa capitalisation boursière. Elle compte environ 79 000 employés à plein temps et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 42 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à rbc.com. Reconnue comme l’un des chefs de file des grandes sociétés mondiales en matière de services financiers et de responsabilité sociale et environnementale, RBC fait partie des indices Dow Jones Sustainability World Index 2014, DJSI North American Index, Jantzi Social Index et FTSE4Good Index. Elle compte parmi les employeurs les plus respectueux de l’environnement au Canada et parmi les 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada.

RBC appuie une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2013, RBC a versé plus de 104 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde, dont plus de 69 millions de dollars en dons et 35 millions de dollars sous forme de commandites. Pour en savoir plus, allez à www.rbc.com/collectivites-durabilite.

Subventions Leadership et Action locale 2014 du Projet Eau Bleue RBC (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre)
Nota : À moins d’avis contraire, les données financières sont exprimées en dollars canadiens dans l’ensemble du document.

ÉCHELLE NATIONALE – CANADA

Canadian Water Research Society, 85 000 $ : La gouvernance du bassin hydrographique Columbia transfrontalier exige la participation de nombreux intervenants, ce qui en fait un exercice complexe. Concilier la gestion de l’eau, de l’électricité et des opérations de lutte contre les inondations, de même que la protection des écosystèmes (pêche au saumon et loisirs) en milieu urbain, tout en tenant compte des droits et intérêts des Premières Nations et tribus devient de plus en plus difficile. Cet organisme modernisera le Traité du fleuve Columbia, mettra en pratique les leçons tirées des exemples internationaux de gouvernance des eaux transfrontalières et favorisera la participation des Premières Nations, tribus et autres intervenants à la gérance du bassin hydrographique.

Initiative de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, 100 000 $ : Ce projet démontrera comment la gestion des affluents et de l’ensemble du bassin hydrographique peut contribuer efficacement à une atténuation des conséquences des inondations, ainsi qu’à une réduction de la quantité des contaminants entrant dans les Grands Lacs. Ce projet appuie l’initiative Service municipal d’adaptation et de résilience de l’Alliance des villes, qui vise à aider les villes à se préparer aux changements climatiques.

Lake Ontario Waterkeeper, 100 000 $ : L’organisme a pour mission de promouvoir la protection de l’eau pour boire, nager et pêcher. Au moyen de cette subvention, Lake Ontario Waterkeeper recrutera et informera de nouveaux influenceurs, et mettra sur pied une base de connaissances sur les enjeux liés à l’eau recueillies au moyen d’ateliers et de stages pour leaders éclairés au centre national de l’eau (National Water Centre).

Leave No Trace Canada/Sans trace Canada, 35 000 $ : Ce projet préviendra et combattra les effets négatifs des activités récréatives à proximité des plans d’eau et des rives en faisant la promotion de changements de comportements.

Red River Basin Commission, 35 000 $ : Cet organisme, en collaboration avec d’autres organisations comme Lake Friendly, Manitoba Hydro, le gouvernement manitobain, Green Manitoba, Canards Illimités Canada, l’Institut international du développement durable, Manitoba Conservation Districts Association et The Manitoba Museum, travaille à la mise sur pied de « Do What Matters » (« Faire ce qui compte »), un programme à l’intention des municipalités. Le programme regroupe les meilleures pratiques que peuvent mettre en œuvre les villes, villages et municipalités en matière de protection et de gestion durable de l’eau. L’organisme Red River Basin Commission fera la promotion du programme dans le cadre d’une stratégie de sensibilisation couvrant l’ensemble du bassin hydrographique.

TIDES Canada Initiatives Society, 100 000 $ : Le Waterlution Hub Network animera des événements de planification de scénarios sur le thème des « villes de l’avenir » qui auront lieu à Toronto, Calgary et Vancouver. On y accueillera de jeunes leaders et des personnes intéressées à participer à un scénario de neuf mois axé sur la planification en collaboration de concepts novateurs pour les « villes d’eau » de l’avenir. Pour chaque ville, on produira un rapport de plan d’action couvrant les 25 prochaines années.

COLOMBIE-BRITANNIQUE

District régional d’Okanagan-Similkameen, 90 000 $ : En raison de la croissance démographique, des besoins des agriculteurs et de son climat semi-aride, l’Okanagan est l’une des régions canadiennes où le problème de l’eau est le plus aigu. Il est essentiel d’y encourager une utilisation plus efficiente de l’eau, afin de répondre à tous les besoins et de protéger l’environnement. Ce projet consiste en un programme éducatif pratique couvrant l’ensemble de la vallée. Portant sur la conservation de l’eau et les jardins pluviaux, il est destiné au grand public et aux entreprises du secteur de l’aménagement paysager.

Organismes locaux : Des subventions Action locale totalisant 68 500 $ seront réparties entre les quatorze organismes de la Colombie-Britannique suivants :

  • Friends of Summerland Ornamental Gardens (5 000 $)
  • Powell River Salmon Society (5 000 $)
  • CEED Centre Society (2 500 $)
  • Cowichan Lake Salmonid Enhancement Society (4 000 $)
  • The Seymour Salmonid Society (5 000 $)
  • Fraser River Discovery Centre Society (7 500 $)
  • Fraser Riverkeeper Society (2 500 $)
  • Comox Valley Land Trust (5 000 $)
  • Georgia Strait Alliance (4 000 $)
  • Mainstreams Environmental Society (5 000 $)
  • Swan Lake Christmas Hill Nature Sanctuary Society (10 000 $)
  • Fraser Valley Watershed Coalition (3 000 $)
  • Cowichan Community Land Trust Society (5 000 $)
  • Langley Environmental Partners Society (5 000 $)

ALBERTA

Alberta Riparian Habitat Management Society, 22 400 $ : L’organisme collaborera avec l’Alberta Low Impact Development Partnership Society dans le cadre d’un projet de sensibilisation à l’importance d’une bonne gestion des eaux de ruissellement en milieu urbain et des zones riveraines. Les organismes feront la collecte de témoignages de réussites locales en matière de développement à faible empreinte écologique et de gestion des zones riveraines, et communiqueront ces témoignages au moyen de vidéos, d’articles en ligne et d’ateliers.

Bow River Basin Council Society, 85 000 $ : Cette subvention servira à élaborer une stratégie sous-régionale de gestion des zones humides qui permettra de réduire considérablement la pollution de l’eau et l’impact des eaux de ruissellement en milieu urbain. Ce plan sera l’un des éléments d’une approche systémique visant à réduire l’impact des eaux de ruissellement provenant des centres urbains et de certaines zones rurales. L’organisme Co-operative Stormwater Management Initiative collaborera à la mise en œuvre de solutions de gestion des eaux de ruissellement dans l’ensemble de la région de l’Est de Calgary.

Municipalité de Wood Buffalo, 50 000 $ : La phase 6B du projet de réaménagement du terrain de golf Miskanaw prévoit la construction d’un étang de retenue d’une capacité de 10 millions de gallons qui contiendra les eaux usées récupérées utilisées pour l’irrigation du terrain de golf, réduisant ainsi l’utilisation d’eau douce de la municipalité.

Oldman Watershed Council, 57 880 $ : Le bassin hydrographique d’Oldman, dans le sud de l’Alberta, couvre une région comptant 210 000 habitants, à Lethbridge, et 34 villages, hameaux et collectivités rurales qui dépendent tous de ses eaux d’amont pour leur approvisionnement en eau douce. L’organisme Oldman Watershed Council a entrepris un processus d’un an et demi visant l’élaboration d’un plan communautaire. Le Headwaters Action Plan protégera l’intégrité des eaux d’amont du bassin hydrographique d’Oldman, sur les pentes de l’Est des Rocheuses.

Ecotrust, 50 000 $ : Ce projet vise l’amélioration de la qualité de l’eau à Whitehorse et à Fairbanks. Il consiste d’abord à perfectionner un outil, l’Alaska Logbook, pour y inclure des capacités de surveillance de la qualité de l’eau, puis à sensibiliser les Premières Nations et les tribus de la région aux questions relatives à la qualité de l’eau et à favoriser leur participation. Ecotrust collaborera avec le Yukon River Inter-Tribal Watershed Council afin d’offrir aux collectivités autochtones locales de la formation sur l’utilisation de cet outil et de l’information sur les questions relatives à la qualité de l’eau, et de concevoir des plans communautaires de gestion du bassin hydrographique.

Yellowstone to Yukon Conservation Initiative (Y2Y), 15 000 $ : Dans le cadre de l’Alberta Headwaters Project, l’organisme Y2Y mettra sur pied un programme novateur et solidement appuyé visant à protéger les eaux d’amont de l’Alberta. Un réseau de partenaires collaborera à la protection des habitats fauniques, à l’atténuation des conflits entre les utilisateurs des sols, à la sensibilisation du public à la valeur des bassins hydrographiques, à la protection des écoservices et à la lutte contre les sécheresses, et à l’élaboration de procédés de planification de l’utilisation des sols.

Organismes locaux : Des subventions Action locale totalisant 27 200 $ seront réparties entre les cinq organismes de l’Alberta suivants :

  • Federation of Alberta Naturalists (5 000 $)
  • Société pour la nature et les parcs du Canada – section du sud de l’Alberta (10 000 $)
  • Weaselhead/Glenmore Park Preservation Society (2 200 $)
  • Ville de Calgary (5 000 $)
  • Lesser Slave Watershed Council (5 000 $)

SASKATCHEWAN

Canards Illimités Canada, 100 000 $ : Tout porte à croire que la croissance démographique de la ville de Saskatoon s’accélérera considérablement au cours des 50 prochaines années. Cette croissance, jumelée à la demande accrue et aux changements climatiques, aura une incidence sur l’approvisionnement en eau provenant de la rivière Saskatchewan Sud. Canards Illimités Canada mènera des initiatives éducatives concernant la dégradation des milieux humides, la gestion des eaux pluviales et les inondations.

Meewasin Valley Authority, 49 000 $ : La baissière du Nord-Est, un ancien lit de rivière, s’étend sur des centaines d’hectares de prairies et de zones riveraines et humides qui ont récemment été intégrées à un développement urbain, et elle sera bientôt entourée de quartiers résidentiels. L’organisme Meewasin Valley Authority, avec l’aide de bénévoles, mènera des initiatives de gestion des ressources de façon à protéger la baissière durant cette période critique de changement.

Organismes locaux : La RBC a remis une subvention Action locale de 3 000 $ à la commission scolaire catholique de Regina.

MANITOBA

MANITOBA ECO-NETWORK, 60 000 $ : En partenariat avec le programme RAIN de Green Communities Canada et avec l’organisme Green Action Centre, ainsi qu’avec BUILD (Building Urban Industries for Local Development), ce projet s’attaquera aux conséquences de l’écoulement des eaux de ruissellement de Winnipeg dans les lacs et cours d’eau de la région. Ces organisations collaboreront avec les collectivités, les municipalités et les propriétaires fonciers pour mettre en place des sites de démonstration de solutions éprouvées de gestion des eaux de ruissellement permettant d’optimiser la filtration naturelle et de réduire la pollution.

ONTARIO

Sierra Club Of Canada Foundation (SCCF), 60 000 $ : Le projet de la plage Pickering au parc Paradise de cet organisme créera une plage propice à la baignade au parc Paradise de la ville d’Ajax, sur les rives du lac Ontario. Il prévoit la mise en place de rigoles de drainage écologiques qui permettront de filtrer les eaux de ruissellement provenant de la ville. La SCCF collaborera avec les villes d’Ajax et de Toronto, avec l’Office de protection de la nature de la région et avec des bénévoles pour planter des végétaux indigènes de milieu humide dans les rigoles de drainage écologiques.

The Living City Foundation, 75 000 $ : Situé dansla plus importante ville du Canada, l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA) s’efforce de protéger les bassins hydrographiques urbains de la région. Le Programme Sustainable Neighbourhood Retrofit Action Plan (SNAP) soutient des programmes de modernisation qui visent les collectivités plus anciennes, le renouvellement urbain et le comportement durable des propriétaires fonciers, en créant des solutions sur mesure pour répondre aux besoins environnementaux et des collectivités. Ce programme permet de déterminer des solutions intégrées visant l’amélioration des infrastructures d’eau en milieu urbain, l’adaptation aux changements climatiques locaux et la résilience aux orages plus violents et plus fréquents, afin d’améliorer la qualité de l’eau et d’en réduire la consommation. Ce programme, le premier dans son genre, propose un modèle novateur de renouvellement urbain durable aux effets mesurables en matière de protection de l’environnement.

Association pour la conservation Ladies of the Lake, 30 000 $ : Cet organisme favorisera la réflexion sur l’eau et la participation du public pour faire du bassin hydrographique du lac Simcoe un lieu d’innovation, de recherche et d’apprentissage. Cette subvention aidera à mettre sur pied un site de démonstration de ferme urbaine de pointe, appelé ClearWater, axé sur la gestion efficace de l’eau. L’échange de connaissances qui en découlera permettra d’améliorer la qualité de l’eau pour 22 municipalités situées dans le bassin hydrographique du lac Simcoe.

The Land Between, 20 000 $ : Le développement le long des berges entraîne la détérioration de précieux écosystèmes et de la qualité de l’eau pour les municipalités de la région. Ce projet, la première étape d’une initiative étalée sur quatre ans, est axé sur le comté de Haliburton. Cette subvention permettra de soutenir une approche de gestion responsable à laquelle prendront part plusieurs partenaires et comprenant des évaluations de l’état des berges, des activités éducatives, des sites de démonstration et des mesures incitatives à l’intention des propriétaires fonciers. Elle permettra aussi de surveiller la qualité de l’eau, de restaurer les berges et d’améliorer de façon perceptible la qualité de l’eau.

Hamilton Conservation Foundation, 45 000 $ : Ce projet permettra de réduire la pression sur les infrastructures existantes de gestion des eaux de ruissellement et d’améliorer la qualité de l’eau à Dundas, en Ontario, en donnant aux propriétaires fonciers les moyens de renverser la progression des surfaces asphaltées. Cette fondation plantera des espèces indigènes le long des ruisseaux pour limiter l’érosion des berges et reconnaîtra publiquement les réalisations des personnes et des entreprises qui ont déjà mis en œuvre des pratiques semblables.

Rare Charitable Research Reserve, 80 000 $ : Le projet Chain of Learning Linking Water and Youth permettra d’accroître les ressources de l’organisme en matière de recherche, de restauration et d’éducation sur les questions liées à l’eau. Il contribuera à restaurer un ruisseau important pour la province, à sensibiliser les étudiants et la collectivité et à promouvoir l’engagement de cette dernière, et à influencer les politiques et la gestion des enjeux liés à l’eau au Canada et ailleurs dans le monde.

Rideau Valley Conservation Foundation, 50 000 $ : Le programme City Stream Watch recueillera des renseignements concernant plus de 40 des ruisseaux urbains les plus négligés au moyen d’une série d’évaluations effectuées à tour de rôle par des « citoyens scientifiques ». L’expansion du programme, d’abord implanté dans la vallée Rideau, pour y inclure la vallée du Mississippi permettra la mise en œuvre à Ottawa d’un autre programme de qualité couvrant un important bassin hydrographique.

Institut des sciences environnementales du fleuve Saint-Laurent, 50 000 $ : Ce projet collectif permettra de concevoir un programme visant à sensibiliser les citoyens et à favoriser la mise en œuvre de mesures de lutte contre les inondations. En partant du principe que tous les membres de la collectivité peuvent contribuer à atténuer les inondations urbaines, le projet permettra la mise sur pied de démonstrations et d’ateliers destinés aux groupes communautaires et aux propriétaires fonciers. On y offrira des conseils pratiques sur la prévention en la matière.

Organismes locaux : Un montant de 136 800 $ en subventions Action locale sera distribué auprès de ces 24 organismes de l’Ontario :

  • Région de Peel (5 000 $)
  • Credit Valley Conservation Foundation (10 000 $)
  • Tin Roof Global Action Inc. (5 000 $)
  • Peterborough Green-Up Association (5 000 $)
  • Friends of Ecological and Environmental Learning (4 800 $)
  • The Raisin Region Conservation Authority (5 000 $)
  • Office de protection de la nature du lac Ontario Centre (5 000 )
  • Gamiing Nature Centre (5 000 $)
  • Greening Nipissing/Ecologisation Nipissing (7 500 $)
  • Lower Trent Region Conservation Authority (5 000 $)
  • Grand River Conservation Foundation (10 000 $)
  • Pollination Guelph (5 000 $)
  • Essex Region Conservation Foundation (5 000 $)
  • Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara (5 000 $)
  • The Bruce Trail Conservancy (6 000 $)
  • Heartland Forest Nature Experience (5 000 $)
  • Office de protection de la nature de la vallée de la Thames inférieure (5 000 $)
  • The Conserver Society of Hamilton and District Inc. (6 000 $)
  • Office de protection de la nature du ruisseau Kettle (5 000 $)
  • Brant Waterways Foundation (5 000 $)
  • ReForest London (7 500 $)
  • Environmental Defence Canada Inc. (7 500 $)
  • The Halton Region Conservation Foundation (5 000 $)
  • Office de protection de la nature de la région de Lakehead (2 500 $)

QUÉBEC

Fondation de la faune du Québec, 50 000 $ : Ce projet vise la conception de divers aménagements pour la faune afin d’améliorer la qualité de l’eau et les habitats aquatiques dans les principaux cours d’eau de Laval. L’organisme mettra à profit l’expertise qu’il a acquise en améliorant les ruisseaux et les rivières dans plusieurs bassins hydrographiques de grandes villes du Québec.

Comité Zone d’Intervention Prioritaire des Seigneuries, 50 000 $ : Cet organisme utilisera sa subvention pour stabiliser les levées de terre et combattre l’érosion du fleuve Saint-Laurent en posant des pierres le long des berges, en plantant une couverture végétale afin de restaurer les zones humides et la zone riveraine, de même qu’en renseignant le grand public sur les milieux aquatiques.

La Croisée de Longueuil Inc., 30 000 $ : Cet organisme sensibilisera la population à la gestion des eaux pluviales au moyen de tables rondes et d’ateliers sur l’environnement qui favoriseront la transmission de connaissances sur les meilleures pratiques de gestion.

Les Amis des Jardins de Métis, 25 000 $ : Grâce à des approches novatrices en matière d’aménagement paysager, à des consultations auprès des collectivités et à la participation des meilleurs concepteurs du Canada et d’ailleurs dans le monde, ce projet permettra la création d’un « laboratoire de l’aménagement paysager » ayant l’eau comme élément central.

Organismes locaux : Des subventions Action locale totalisant 35 000 $ seront réparties parmi les six organismes locaux suivants au Québec :

  • Comité ZIP Saguenay (5 000 $)
  • Bassin Versant Saint-Maurice (5 000 $)
  • Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) (5 000 $)
  • Action Saint-François (5 000 $)
  • Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (10 000 $)
  • Nature-Action Québec (5 000 $)

PROVINCES DE L’ATLANTIQUE

Atlantic Coastal Action Program Cape Breton, 35 000 $ : Afin de lutter contre la pollution de l’eau, l’érosion et les inondations au sein de la municipalité régionale du Cap-Breton, ce projet mettra en place 12 jardins pluviaux dans des zones résidentielles et trois jardins pluviaux dans des espaces commerciaux ou publics, et offrira trois ateliers sur la gestion améliorée des eaux pluviales.

Clean Nova Scotia Foundation, 40 000 $ : Le Community Stormwater Engagement Project comprend des initiatives éducatives et des activités pour les jeunes, des activités de gestion des eaux pluviales en zone résidentielle, des événements communautaires et un site de démonstration à grande visibilité. Ce projet permettra de mettre en place à Yarmouth les ressources nécessaires à une gestion efficace et durable des eaux pluviales. Des mesures directes, comme l’installation de citernes pluviales et la plantation d’arbres, se traduiront par des améliorations immédiates.

Organismes locaux : Des subventions Action locale totalisant 47 300 $ seront réparties parmi les sept organismes locaux suivants dans les provinces de l’Atlantique :

  • Ecology Action Centre (10 000 $)
  • St. Croix International Waterway Commission (5 000 $)
  • Sackville Rivers Association (5 000 $)
  • PWMG-GSBP INC. (10 000 $)
  • Town of Stratford (10 000 $)
  • Five Bridges Wilderness Heritage Trust (2 500 $)
  • Salmonid Association of Eastern Newfoundland Inc. (4 800 $)

ÉTATS-UNIS

Lancaster Farmland Trust, 65 000 $ US : La baie de Chesapeake, l’estuaire le plus grand et comptant la plus grande diversité biologique au monde, se meurt. Les mauvaises pratiques agricoles et les déficiences sur le plan de la gestion des eaux de ruissellement font en sorte que chaque année, des polluants sont déversés dans la baie. L’organisme Lancaster Farmland Trust concevra et mettra en œuvre un programme visant à offrir des solutions d’infrastructures vertes peu coûteuses qui contribueront à nettoyer la baie en réunissant des intervenants des milieux urbains et ruraux qui collaboreront en vue d’améliorer la qualité de l’eau et de satisfaire aux exigences réglementaires.

Stony Brook-Millstone Watershed Association, 60 000 $ US : Ce projet a pour objectif la réalisation d’améliorations perceptibles de la qualité de l’eau et des habitats d’eau douce à trois endroits : le lac Peddie, à Hightstown, où la pollution a dégradé la qualité de l’eau pour la baignade et la pêche ; le ruisseau Harry et la rivière Millstone, à Princeton, où les eaux de ruissellement causent des inondations et la pollution de l’eau ; et la rivière inférieure Millstone, où les barrages ont eu des répercussions négatives sur la pêche à Manville et dans d’autres villes.

Wildlife Conservation Society (WCS), 93 640 $ US : La rivière Bronx longe le côté est du Zoo du Bronx, exploité par la WCS. La proximité de la rivière, bien qu’elle enrichisse considérablement l’expérience des visiteurs, pose des problèmes d’inondation et de contamination par les eaux de ruissellement. La WCS mettra en œuvre des projets de construction écologique en construisant des pavés perméables qui contribueront à réduire les inondations et à maintenir la santé de la rivière.

Organisations locales : Des subventions Action locale totalisant 200 000 $ seront distribuées aux 37 organismes suivants des États-Unis :

  • Great River Greening (5 000 $)
  • Battenkill Conservancy – New York (5 000 $)
  • Citizens Campaign Fund for the Environment (7 500 $)
  • Rocky Mountain College (5 000 $)
  • Water- Culture Institute (5 000 $)
  • Heal the Bay (6 000 $)
  • Sierra Nevada Journeys (5 000 $)
  • Alliance for the Great Lakes (5 000 $)
  • Platte River Trails Trust (3 000 $)
  • Friends of the Centennial Trail (3 000 $)
  • Camp Fire USA Minnesota Council (10 000 $)
  • Living Lands & Waters (5 000 $)
  • Grand Traverse Bay Watershed Initiative Inc. (10 000 $)
  • Friends of the Merrimack River Greenway Trail (2 000 $)
  • Rocking the Boat Inc. (10 000 $)
  • Maine Island Trail Association (2 500 $)
  • Riverkeeper Inc. (3 000 $)
  • Bronx River Alliance Inc. (3 000 $)
  • Stony Brook-Millstone Watershed Association (3 000 $)
  • Otsego Land Trust Inc (3 000 $)
  • Save the River Inc. (10 000 $)
  • Friends of Casco Bay (4 000 $)
  • Great Swamp Watershed Association (5 000 $)
  • Stroud Water Research Center (10 000 $)
  • Reeves-Reed Arboretum (5 000 $)
  • Door County Community Foundation Inc. (5 000 $)
  • Thousand Islands Land Trust Inc.(3 500 $)
  • Northwest Environmental Defence Center (2 000 $)
  • Minnesota Landscape Arboretum (7 500 $)
  • National Audubon Society, Inc. (6 000 $)
  • Saratoga PLAN (preserving land and nature) (10 000 $)
  • Hudson Highlands Land Trust Inc. (2 500 $)
  • Delaware Futures Inc. (3 000 $)
  • Gundalow Company (4 000 $)
  • Conservation Lands Foundation (10 000 $)
  • Scenic Hudson Inc. (6 500 $)
  • Friends of the Mississippi River (5 000 $)

INTERNATIONAL

AUSTRALIE

Landcare Australia, 10 000 $ : Le programme Protecting Our Urban Waterways de l’organisme fera participer des bénévoles de la collectivité à une variété d’activités de conservation de l’eau en milieu urbain. Celles-ci comprennent la surveillance de la qualité de l’eau, la collecte de rebuts et l’arrachement de mauvaises herbes. Le programme sera mené en collaboration avec de nombreuses organisations locales pour coordonner les activités sur le terrain et susciter la participation de bénévoles locaux afin de protéger et de restaurer les cours d’eau urbains dans la région métropolitaine de Sydney.

Peter Cullen Water and Environment Ltd, 40 000 $ : Le programme de leadership du Trust sensibilise les chefs de file dans le domaine de l’eau aux problèmes liés à l’eau en milieu urbain et favorise le développement de leurs compétences en leadership et en communication afin qu’ils deviennent de meilleurs influenceurs dans le cadre d’importants processus décisionnels en matière de gestion de l’eau. Les diplômés du programme deviennent boursiers du Peter Cullen Trust et bénéficient d’un mentorat permanent de cadres supérieurs australiens. Par la suite, ils sont en mesure de promouvoir l’importance de la gestion des eaux urbaines auprès de leur organisation, de leur collectivité, de leur région et dans l’ensemble de l’Australie.

CHILI

Fundación Kennedy para la conservación de los Humedales, 20 000 $ : La Laguna El Peral est une importante zone protégée au large de la côte, au centre du Chili. En raison de changements climatiques et du développement urbain, le lac a subi une forte dégradation. L’organisme Fundación Kennedy évaluera le bilan aquatique du lac et incitera les résidants à l’aider à répertorier les systèmes d’évacuation des eaux d’égout et à analyser les options de traitement potentielles. L’information nouvellement recueillie permettra de concevoir un système d’approvisionnement en eaux usées traitées.

CHINE

La Shangri-la Institute for Sustainable Communities, 10 000 : La rapide croissance économique et une agriculture intensive ont entraîné une dégradation de la qualité de l’eau, ce qui représente une menace pour les ressources naturelles du pays. Ce projet vise à sensibiliser les étudiants et les membres de la collectivité vivant le long du fleuve Dong, à les encourager à participer activement à la gestion durable des ressources en eau et à inciter le grand public à agir.

BAHAMAS

The College of The Bahamas, 75 000 $ : En collaboration avec les services d’aqueduc et d’égout, la société pour la conservation de la nature et des partenaires de l’industrie hôtelière, The College of The Bahamas sensibilisera le public à l’importance de l’eau dans la vitalité de l’industrie touristique de la capitale, Nassau, et fera la promotion de pratiques efficaces de conservation et de gestion des ressources en eau de la ville.

ROYAUME-UNI

Durrell Wildife Conservation Trust, 75 000 : Le projet Managing Blue Water au Durrell Wildlife Park procédera à la surveillance et à la réduction de l’eau utilisée pour les trous de forage et cherchera à accroître la durabilité de l’exploitation du parc. Le projet fera aussi la promotion d’une utilisation responsable de l’eau auprès du public ainsi que des visiteurs fréquents du parc, y compris les écoliers.

The Woodland Trust, 50 000 : Le projet Natur Flow fait la promotion des avantages de la gestion et de la restauration des habitats naturels à l’aide de moyens naturels et durables autres que les moyens traditionnels pour gérer les risques d’inondation. Il contribuera à réduire les risques d’inondation de la rivière du Sussex en utilisant le flot naturel et les plaines inondables, en obtenant la participation de la collectivité locale pour les vérifications et en cherchant des façons par lesquelles tous pourront contribuer à réduire les risques d inondation.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques,
514 874­-6556