Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Lorsque la retraite n'est pas un choix : quatre Canadiens sur dix ne choisissent pas la date de leur départ à la retraite, selon un sondage de RBC

Lorsque la retraite n'est pas un choix : quatre Canadiens sur dix ne choisissent pas la date de leur départ à la retraite, selon un sondage de RBC

La planification du revenu de retraite est d'autant plus importante pour se préparer à une surprise éventuelle

TORONTO, le 15 novembre 2013 — Une grande majorité (80 %) des Canadiens approchant de la retraite croient qu'ils pourront choisir le jour où ils mettront fin à leur carrière, mais en réalité, 41 % des retraités n'ont pas choisi la date de leur départ, selon le Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2013 (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre). Ces départs non prévus étaient principalement à la demande de l'employeur (41 %) ou pour des raisons de santé (22 %).

« À l'approche de la retraite, la planification revêt une importance accrue pour les Canadiens, fait remarquer Amalia Costa, chef, Stratégies et valorisation de la retraite, RBC. Vous ne pouvez peut-être pas contrôler la date de votre départ à la retraite, mais vous pouvez adapter votre stratégie de revenu de retraite pour tenir compte de l'imprévu ; vous serez ainsi mieux préparé financièrement, peu importe combien de temps il vous reste avant la retraite. »

Le sondage annuel, mené auprès des Canadiens de 50 ans et plus, a également révélé que 20 % des retraités n'ont eu qu'un mois de préavis (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre), voire aucun préavis du tout avant leur départ à la retraite, et une majorité de répondants (65 %) ont indiqué avoir été avertis un an ou moins avant la date de leur départ à la retraite.

« Il y a fort à parier que deux quasi-retraités sur trois auront moins d'un an pour assurer la transition vers la prochaine étape de leur vie, et ils devront établir de nouvelles sources de revenus pour cette nouvelle étape, déclare Mme Costa. Nous conseillons à nos clients de commencer à peaufiner leur plan pour la retraite au moins cinq ans avant le moment où ils prévoient prendre leur retraite, afin d'avoir une meilleure idée du mode de vie qu'ils souhaitent avoir à la retraite et de la stratégie de revenu de retraite qui leur permettra d'y parvenir. »

Cet examen réalisé cinq ans d'avance est une prise de conscience nécessaire pour quiconque approche de la retraite, ajoute Mme Costa : « Il est important de consulter un expert financier qui peut vous aider à vous préparer à la retraite, peu importe le moment où celle-ci surviendra. »

Autres principales conclusions du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2013 :

Près des trois quarts (72 %) des répondants complètement retraités ont répondu qu'avec le recul (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre), ils sont partis à la retraite « au bon moment ».

Ils ont indiqué les raisons (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) suivantes pour expliquer ce sentiment :

  • « Je voulais profiter d'une retraite active tandis que j'étais en bonne santé » – 79 %
  • « J'avais suffisamment d'argent/je ne voulais pas plus d'argent » – 37 %
  • « J'étais malheureux(se) au travail » – 26 %
  • « Je voulais être à la retraite comme mon conjoint/partenaire de vie » – 20 %
  • « J'avais des problèmes de santé » – 14 %
  • « Je voulais faire du bénévolat » – 13 %
  • « Je voulais prendre soin de quelqu'un d'autre » – 8 %

Voici les principales stratégies (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) prévues par les retraités pour augmenter leur revenu de retraite si cela s'avère nécessaire :

  • Déménager (acheter une maison plus petite, louer, etc.) ou rester à la maison et vivre modestement – 79 % chacune (à égalité)
  • Rester à la maison et vendre mes biens – 44 %
  • Contracter un emprunt garanti par la valeur nette de ma maison – 38 %
  • Retourner sur le marché du travail – 29 %
  • Rester à la maison et louer une partie de celle-ci pour toucher un revenu – 16 %
  • Contracter un emprunt non garanti par la valeur nette de ma maison – 10 %
  • Demander de l'aide financière à un membre de la famille – 5 %

Les conseils, ressources et outils interactifs de RBC en matière de planification financière
Les Canadiens peuvent utiliser les sites de RBC Planification financière (ouvre un nouvelle fenêtre) et rbcbanqueroyale.com/coindelepargne (ouvre un nouvelle fenêtre) pour obtenir gratuitement des conseils en matière de planification financière et d'établissement d'un budget ou d'épargne, ou pour trouver un planificateur en placements et retraite (ouvre un nouvelle fenêtre) près de chez eux. De plus, Services financiers et soins aux aînés (ouvre un nouvelle fenêtre) est un nouveau centre-ressource en ligne offrant des renseignements détaillés en matière de soins afin d'appuyer la planification d'une retraite réussie. Le >Centre d'expertise RBC (ouvre un nouvelle fenêtre) peut répondre aux questions des gens qui souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve, notamment le Planificateur de réduction de dette (ouvre un nouvelle fenêtre) et la Calculatrice de consolidation de dette (ouvre un nouvelle fenêtre), permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. Tous les particuliers clients de RBC Banque en direct (ouvre un nouvelle fenêtre) ont également accès, sans frais, à maGestionFinancière (ouvre un nouvelle fenêtre), un outil interactif de gestion financière en ligne qui leur permet d'établir un budget, de faire le suivi de leurs habitudes de consommation et d'accéder à des applications fiscales au moyen de l'outil monCentre fiscal (ouvre un nouvelle fenêtre), pour les aider à gérer et à planifier leurs impôts.

À propos de la quatrième édition annuelle du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite (2013)
Ce sondage annuel examine les attentes et les expériences des Canadiens en ce qui a trait à la retraite. Il a été mené du 27 février au 12 mars 2013 au moyen d'entrevues en ligne, par l'intermédiaire du panel en ligne national d'Ipsos Reid, auprès de 2 159 Canadiens de 50 ans ou plus dont le ménage dispose d'actifs d'au moins 100 000 $. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 2 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques, RBC,
514 874-6556
Kathy Bevan, RBC, 416 974-8820

 

Sujets connexes