À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les Canadiens dépenseront dans l’ensemble plus pour la prochaine période des fêtes, mais ils n’ont pas l’intention de s’endetter davantage : RBC

Les Canadiens dépenseront dans l’ensemble plus pour la prochaine période des fêtes, mais ils n’ont pas l’intention de s’endetter davantage : RBC

TORONTO, le 13 novembre 2013 – À l'approche de la grande période des achats pour les Fêtes, les Canadiens ont toujours l'esprit généreux, mais, comme en 2012, ils ont l'intention de dépenser moins en cadeaux, selon le dernier rapport de l'indice RBC des perspectives de consommation au Canada (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre). Globalement, les dépenses des Canadiens pour les Fêtes sont en hausse en 2013, puisqu'ils prévoient dépenser un peu plus que l'an dernier (1,192,50 $ comparativement à 1 181,80 $ en 2012), mais cette augmentation ne concernera pas les cadeaux, mais d'autres dépenses.

Huit Canadiens sur 10 (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) (80 pour cent) prévoient offrir des cadeaux aux prochaines Fêtes, mais le montant moyen qu'ils ont l'intention de dépenser en 2013 est plus faible qu'en 2012 (608,60 $ contre 628,50 $), une tendance à la baisse amorcée en 2011. En revanche, le montant qu'ils ont l'intention de consacrer à d'autres choses que des cadeaux - décoration, divertissement, voyages - est plus élevé qu'en 2012 (583 $ contre 553 $) et atteint des niveaux inégalés depuis 2011.

« Les Canadiens continuent de suivre leurs dépenses de près et ils ont l’intention de dépenser de manière intelligente pendant la prochaine période des Fêtes, explique Richa Hingorani, première directrice, Soutien à la planification financière, RBC. Il y a une chose toute simple, mais importante que vous devez garder en mémoire, c’est qu’avec un peu de planification, vous pourrez facilement maîtriser vos dépenses sans puiser dans vos économies ou vous endetter davantage. L’établissement d’un budget pour les Fêtes est un bon moyen de ne pas vous laisser emporter et de maîtriser vos dépenses si bien qu’en janvier, vous ne regretterez pas ce que vous avez fait pour les Fêtes. »

Selon un récent rapport de Services économiques RBC, la dette non hypothécaire des ménages canadiens a augmenté au rythme annuel le plus lent en dix ans au cours de la période de douze mois terminée en septembre 2013.

Conformément à leurs intentions de maîtriser leur dette, une majorité de Canadiens (54 pour cent) prévoient payer (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) leurs achats pour les Fêtes avec de l'argent comptant ou leurs cartes de débit (56 pour cent l'an dernier). Un consommateur sur quatre (25 pour cent) compte payer avec une carte de crédit et régler le solde à la réception de leur prochain relevé ; six pour cent seulement disent qu'ils reporteront le solde d'un mois à l'autre pendant un certain temps.

Des disparités régionales (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) ont été constatées à l'échelle du pays. Ce sont les consommateurs de la Colombie-Britannique qui couperont le plus dans leurs dépenses tandis que ceux du Canada Atlantique dépenseront plus que les consommateurs de la plupart des autres régions. Voici les faits saillants par région :

Colombie-Britannique

  • 31 pour cent des consommateurs ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013 (contre 25 pour cent à l'échelle nationale)
  • Plus forte réduction des dépenses pour les Fêtes par rapport à 2012 (1 088 $ contre 1 326 $)
  • 77 pour cent des consommateurs comptent donner des cadeaux en 2013, en baisse par rapport à 86 pour cent en 2012. Montant moyen des achats : 557 $.

Alberta

  • Comme la moyenne nationale, 25 pour cent des Albertains ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013
  • Tout en réduisant leurs dépenses par rapport à 2012 (1 325 $ au lieu de 1 495 $), les Albertains seront ceux qui dépenseront le plus pour les Fêtes
  • 85 pour cent des Albertains comptent donner des cadeaux en 2013, en baisse par rapport à 87 pour cent en 2012. Montant moyen des achats : 673 $.

Saskatchewan et Manitoba

  • Comme la moyenne nationale, 25 pour cent des consommateurs de la région ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013
  • Les dépenses totales baisseront par rapport à 2012 (1 245 $ contre 1 362 $)
  • 86 pour cent des consommateurs de la région comptent donner des cadeaux en 2013, en hausse par rapport à 84 pour cent en 2012. Montant moyen des achats : 618 $.

Ontario

  • Comme la moyenne nationale, 25 pour cent des Ontariens ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013
  • Les dépenses totales augmenteront par rapport à 2012 (1 245 $ contre 1 204 $)
  • 80 pour cent des Ontariens comptent donner des cadeaux cette année. Montant moyen des achats : 673 $.

Québec

  • Seulement 20 pour cent des Québécois ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013, la proportion la plus faible au Canada.
  • Les dépenses totales augmenteront le plus par rapport à 2012 (1 060 $ contre 835 $)
  • 76 pour cent des Québécois comptent donner des cadeaux cette année, la proportion la plus faible au Canada. Montant moyen des achats : 454 $

Provinces de l'Atlantique

  • 30 pour cent des consommateurs de la région ont l'intention de dépenser moins pour les Fêtes en 2013
  • Les dépenses totales augmenteront par rapport à 2012 (1 257 $ contre 1 211 $)
  • 89 pour cent des consommateurs de la région comptent donner des cadeaux cette année, la proportion la plus élevée. Montant moyen des achats : 73 $.

À propos des applications d'épargne et des autres outils et conseils financiers interactifs de RBC
Les Canadiens peuvent utiliser les sites de RBC Planification financière (ouvre un nouvelle fenêtre) et www.rbcbanqueroyale.com/coindelepargne (ouvre un nouvelle fenêtre) pour obtenir gratuitement des conseils en matière de planification financière et d'établissement d'un budget ou d'épargne, ou pour trouver un planificateur en placements et retraite (ouvre un nouvelle fenêtre) près de chez eux. De plus, tous les particuliers clients de RBC Banque en direct (ouvre un nouvelle fenêtre) ont accès, sans frais, à maGestionFinancière (ouvre un nouvelle fenêtre), un outil interactif de gestion financière en ligne de RBC qui permet d'établir un budget et de faire le suivi de ses habitudes de consommation. Que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants (ouvre un nouvelle fenêtre), protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC (ouvre un nouvelle fenêtre) peut répondre à leurs questions. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Des conseillers de RBC qui sont disponibles pour clavarder en direct offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et des services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé, à l'adresse www.centredexpertiserbc.com (ouvre un nouvelle fenêtre).

L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada
Le sondage a été réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (panel national en ligne d'Ipsos Reid) auprès de 3 261 Canadiens (530 personnes en Colombie-Britannique, 450 en Alberta, 452 en Saskatchewan et au Manitoba, 813 en Ontario, 563 au Québec et 453 dans les provinces de l'Atlantique). Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies du 1er au 9 octobre 2013. La précision des sondages Ipsos Reid est calculée en fonction d'un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats du sondage sont considérés comme précis à ± 2 points de pourcentage près, comparativement à ce qu'ils auraient été si l'ensemble de la population canadienne avait été consulté.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques,
RBC, 514 874-6556, raymond.chouinard@rbc.com

 

Sujets connexes