Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Un vrai « chez-soi » – les baby-boomers quasi-retraités du Canada espèrent pouvoir continuer de vivre chez eux malgré les problèmes de santé potentiels, selon un sondage de RBC

Un vrai « chez-soi » – les baby-boomers quasi-retraités du Canada espèrent pouvoir continuer de vivre chez eux malgré les problèmes de santé potentiels, selon un sondage de RBC

TORONTO, le 24 octobre 2013 — Demeurer chez soi en recourant à des soins à domicile au besoin est de loin l'option la plus intéressante (83 %) pour les baby-boomers du Canada qui approchent de la retraite et envisagent le mode de vie qu'ils adopteront à mesure qu'ils vieilliront. L'option d'habiter dans une résidence pour personnes âgées où des soins sont donnés arrive en deuxième place (50 %), et ces deux options affichent une avance considérable par rapport à celle de vivre avec des membres de la famille qui pourraient contribuer à la prestation de soins à domicile (24 %), selon le Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2013 (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

« Les baby-boomers canadiens souhaitent sans contredit demeurer dans un contexte qu'ils connaissent bien, dans une maison qui leur appartient, dans leur quartier actuel, près des amis et de la famille, lorsque leur état de santé changera, indique Amalia Costa, chef, Stratégies et valorisation de la retraite, RBC. En tenant compte, dans leur planification de la retraite, de leurs besoins de soins de santé et des exigences financières connexes, les Canadiens pourront profiter du mode de vie souhaité à la retraite. »

Le sondage annuel souligne également que pour les personnes déjà retraitées, la décision de quitter leur demeure a le plus souvent été déclenchée (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) par un changement de leur état de santé (66 %), plutôt que par le désir de réduire la taille de leur demeure, par exemple parce qu'elles n'ont plus besoin d'autant d'espace (57 %) ou pour consacrer la valeur nette ainsi libérée à d'autres activités (36 %).

« La décision de quitter le domicile familial n'est jamais facile à prendre, et il y a encore plus de facteurs à prendre en considération lorsque le déménagement est entraîné par un changement de l'état de santé, fait remarquer Audrey Miller, première directrice générale de l'entreprise Elder Caring Inc. La bonne nouvelle, c'est qu'un grand nombre d'options sont maintenant offertes, des copropriétés et appartements pour aînés, pour les personnes qui trouvent ardu d'entretenir leur maison, aux résidences pour personnes âgées et établissements de soins prolongés avec services de soutien, qui offrent divers degrés de soutien et de soins médicaux. Il suffit de prendre le temps de faire des recherches, et le Centre d'expertise RBC est un bon endroit pour commencer. »

Une nouvelle ressource en ligne du Centre d'expertise RBC (ouvre un nouvelle fenêtre), intitulée « Services financiers et soins aux aînés », offre notamment des conseils relatifs aux principaux éléments dont il faut tenir compte sur le plan des finances et du mode de vie lorsque vient le temps de prendre d'importantes décisions liées au logement. Ces documents s'adressent aux Canadiens qui évaluent leurs propres options relativement aux soins de santé, de même qu'à ceux qui offrent du soutien à des parents, à d'autres membres de la famille ou à des amis vieillissants.

« Bon nombre de retraités âgés souhaitent vivre de la manière la plus autonome possible même si leur état de santé change, mais en réalité, on n'a pas toujours le choix, ajoute Mme Costa. Il est préférable d'envisager les différentes options de logement dès maintenant, avant qu'une situation urgente liée à votre santé limite vos choix. Si vous êtes plus jeune et que votre retraite approche, vous devriez également vous assurer que la valeur de votre maison, qui constitue souvent l'un des actifs les plus importants du patrimoine personnel, est prise en compte lors de la planification de votre revenu de retraite. »

À propos de la ressource Services financiers et soins aux aînés de RBC
Services financiers et soins aux aînés (ouvre un nouvelle fenêtre) est un nouveau centre-ressource en ligne offrant des renseignements détaillés à l'intention des Canadiens qui recherchent du soutien pour la prestation de soins à des membres de leur famille ou à des amis vieillissants, ou encore pour planifier leurs propres besoins à venir en matière de soins. Les ressources sur la prestation de soins comprennent des conseils d'experts et d'aidants naturels actifs, de même que des conseils financiers offerts par des conseillers RBC relativement aux besoins en matière de soins. Parmi les ressources portant sur le logement, on trouve la vidéo de conseils de sécurité « On n'est jamais aussi bien que chez soi (ouvre un nouvelle fenêtre) » ainsi que l'article « Lorsque le maintien à domicile n'est plus possible, prenez la bonne décision (ouvre un nouvelle fenêtre) ». Toutes les ressources sont accessibles facilement au Services financiers et soins aux aînés (ouvre un nouvelle fenêtre).

À propos du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite
Ce sondage annuel examine les attentes et les expériences des Canadiens en ce qui a trait à la retraite. Il a été mené du 27 février au 12 mars 2013 au moyen d'entrevues en ligne, par l'intermédiaire du panel en ligne national d'Ipsos Reid, auprès de 2 159 Canadiens de 50 ans ou plus dont le ménage dispose d'actifs d'au moins 100 000 $. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 2 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :

Claude Lussier, directeur, Communications, RBC,
514 874-5919

 

Sujets connexes