Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les étudiants de niveau postsecondaire ont confiance en leurs connaissances financières, selon un sondage RBC

Les étudiants de niveau postsecondaire ont confiance en leurs connaissances financières, selon un sondage RBC

En ce qui concerne les dettes et la gestion des finances, les étudiants qui habitent chez leurs parents ont des attentes différentes de ceux qui habitent ailleurs

TORONTO, le 14 août 2013 — La majorité des étudiants de niveau postsecondaire (64 %) prévoient habiter ailleurs qu'au domicile familial pendant leurs études cet automne, même s'ils s'attendent à subir des coûts environ 50 % plus élevés que s'ils habitaient chez leurs parents selon le sondage RBC de 2013 sur les finances des étudiants. Parmi les étudiants qui habitent ailleurs que chez leurs parents, plus de huit sur dix (83 %) ont confiance en leur aptitude à gérer leurs finances.

« Bon nombre d'étudiants de niveau postsecondaire sont responsables pour la première fois de la gestion de leurs dépenses, indique Melissa Jarman, directrice générale, Services bancaires aux étudiants, RBC. S'ils établissent un budget et ont la volonté d'apprendre à bien le gérer, ils établiront des bases solides qui pourraient avoir une incidence considérable sur leur avenir financier. L'acquisition de bonnes habitudes de gestion financière devrait être tout aussi importante que l'acquisition de bonnes habitudes d'études. »

Malgré leur confiance en leurs capacités, près de huit étudiants sur dix (78 %) qui vivent chez leurs parents affirment qu'ils en ont encore « beaucoup à apprendre » en matière de gestion financière, et 36 % d'entre eux tiennent pour acquis que leurs parents combleront leurs besoins financiers. Seulement 25 % des étudiants qui vivent ailleurs que chez leurs parents font cette même hypothèse concernant leurs parents.

Bien que les étudiants n'habitant pas chez leurs parents s'attendent à contracter 40 % plus de dettes que ceux qui habitent chez leurs parents (30 800 $ contre 22 000 $), le sondage RBC indique que les deux groupes prévoient rembourser ces dettes dans un délai similaire. En effet, ceux qui n'habitent pas chez leurs parents évaluent à 4,8 ans le temps requis pour rembourser leurs dettes, alors que ceux qui habitent chez leurs parents pensent qu'il leur faudra 4,2 ans.

« Que vous habitiez ou non au domicile familial, il est important d'établir des objectifs financiers et de les respecter, ajoute Mme Jarman. Les résultats de ce sondage démontrent que les étudiants veulent assumer la responsabilité de leur santé financière et font appel à des sources de confiance, y compris leurs parents, pour les guider. »

Afin d'aider les étudiants à gérer leurs finances, Mme Jarman offre les conseils suivants :

Pour ceux qui habitent chez leurs parents :

  • Comprenez bien les dépenses associées à la tenue d’un domicile : Vos parents paient peut-être actuellement la note, mais sachant combien il en coûte pour vivre, vous serez mieux à même de prévoir vos propres dépenses lorsque vous quitterez le domicile familial.
  • Établissez un budget : Même si vous n'êtes pas responsable des dépenses associées au domicile, vous devrez probablement assumer certaines dépenses pour le transport/stationnement, les frais étudiants, les vêtements, le divertissement et la nourriture (y compris, probablement, le café du matin).
  • Épargnez pour plus tard : Habiter chez ses parents pendant ses études donne l'occasion d'épargner. En mettant de l'argent de côté régulièrement, vous vous donnerez une longueur d'avance lorsque viendra le temps de quitter la maison.

Pour ceux qui habitent ailleurs pendant leurs études :

  • Prenez connaissance de toutes vos options financières : Recherchez les bourses d'études et les programmes de travail qui pourraient contribuer au financement de vos études.
  • Faites le suivi de vos dépenses : Des services publics à l'épicerie, savoir où va votre argent est la première étape de l'établissement d'un budget. Si vous avez des colocataires, déterminez à l'avance comment vous diviserez les coûts afin d'éviter les mauvaises surprises.
  • Évaluez vos besoins : Vous faut-il votre propre voiture ou pouvez-vous utiliser les transports en commun ? Pouvez-vous louer vos manuels scolaires ou les acheter usagés à la librairie de votre campus ? Pouvez-vous modifier votre forfait de téléphonie mobile afin d'éliminer les services inutiles ?

Pour les deux groupes :

  • Demandez le tarif étudiant partout où vous allez : De l'autobus au cinéma, les détaillants offrent souvent des réductions aux étudiants.
  • Faites preuve de rigueur dans la gestion de vos dettes : Que ce soit l'utilisation d'une carte de crédit pour régler les dépenses courantes ou l'établissement d'un prêt pour couvrir les frais de scolarité, vous maîtriserez mieux vos finances si vous comprenez bien tous les coûts d'emprunt.

Les conseils, ressources et outils interactifs de RBC en matière de planification financière
Le Centre d'expertise de RBC offre des outils et des conseils aux étudiants. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve, notamment le Planificateur de réduction de dettes et la Calculatrice de consolidation de dette, permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre d'aspects des finances personnelles. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.centredexpertiserbc.com. De plus, maGestionFinancière de RBC, outil complet de gestion financière en ligne, permet à tous les particuliers clients de RBC Banque en direct d'établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais. Enfin, la carte Visa Débit RBC virtuelle permet aux consommateurs de régler leurs achats en ligne, par téléphone ou par la poste en débitant directement les fonds de leur compte bancaire.

À propos du sondage RBC de 2013 sur les finances des étudiants
Le sondage RBC de 2013 sur les finances des étudiants a été mené par Ipsos Reid à l'échelle nationale auprès de 1 107 étudiants de niveau postsecondaire (en date de septembre 2013). Les données ont été recueillies du 18 juin au 2 juillet 2013. Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population étudiante du Canada selon les données du dernier recensement. Les échantillons par quotas avec pondération visent à fournir un échantillon probabiliste approximatif. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 3 %, 19 fois sur 20. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques,
514 874-6556

 

Sujets connexes