Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > L’université de Guelph annonce un engagement de un million de dollars du Projet Eau Bleue RBC afin d’améliorer la qualité de l’eau et la biodiversité dans les collectivités des Premières Nations

L’université de Guelph annonce un engagement de un million de dollars du Projet Eau Bleue RBC afin d’améliorer la qualité de l’eau et la biodiversité dans les collectivités des Premières Nations

RBC Top 25 Canadian Immigrant Awards

GUELPH (Ontario), le 21 juin 2013 — L’Université de Guelph a annoncé aujourd’hui un engagement de un million de dollars du Projet Eau Bleue RBC ayant pour but de soutenir des initiatives d’enseignement et de recherche en matière de surveillance de l’eau et des écosystèmes dans les réserves des Premières Nations ainsi que d’y favoriser le traitement et la conservation de l’eau.

« La contamination de l’eau est l’un des plus importants problèmes environnementaux nuisant à la santé des collectivités des Premières Nations, a déclaré Alastair Summerlee, président de l’Université de Guelph. Ces collectivités doivent aussi composer avec les menaces graves et de plus en plus complexes qui pèsent sur la biodiversité des écosystèmes. Nous sommes déterminés à intervenir et possédons les compétences appropriées en matière d’enseignement et de recherche – auxquelles s’ajoutent maintenant les ressources additionnelles mises à notre disposition par RBC. »

La nouvelle initiative d’enseignement et de recherche comporte des projets sur le terrain qui permettront aux étudiants d’approfondir leur connaissance de l’eau et de la biodiversité. Le don a été versé au BetterPlanet Project de l’université, une campagne visant à recueillir 200 millions de dollars pour financer des activités d’enseignement et de recherche portant sur les ressources alimentaires, l’environnement, la santé et les collectivités.

« Nous sommes fiers de soutenir les efforts que déploie l’Université de Guelph pour aider les collectivités des Premières Nations et contribuer à protéger l’eau douce, l’une des ressources naturelles les plus précieuses de la planète, a déclaré Dave McKay, chef de groupe, Services aux particuliers et aux entreprises, RBC. Le Canada est considéré comme un pays ayant de l’eau en abondance ; cependant, l’approvisionnement en eau constitue un sérieux problème dans beaucoup de régions, dont celles où vivent les collectivités autochtones, et on assiste à une multiplication alarmante des pénuries dans les collectivités à l’échelle du pays. De concert avec l’Université de Guelph et d’autres organismes, nous pouvons contribuer à assurer l’approvisionnement en eau propre nécessaire pour répondre aux besoins actuels et futurs. »

À l’heure actuelle, l’Université de Guelph compte plus de 100 professeurs ainsi que des centaines d’étudiants et de chercheurs qui travaillent à des projets liés à l’eau. L’engagement pris par le Projet Eau Bleue RBC soutiendra tant les projets en cours que de nouvelles initiatives, les principaux objectifs étant l’autosuffisance et la durabilité. Les efforts porteront sur les aspects suivants :

  • Offrir de la formation et de l’aide en matière de traitement et de surveillance de l’eau potable et des eaux usées ;
  • Aider les Premières Nations à déterminer les priorités et les solutions stratégiques permettant de protéger la diversité biologique et culturelle ;
  • Favoriser la responsabilité et le contrôle en matière de gestion de la santé des collectivités et des systèmes de traitement de l’eau qu’elles utilisent ;
  • Élaborer des outils pour améliorer la qualité de l’eau de consommation et l’efficacité du travail d’inspection ;
  • Éliminer les toxines et les agents pathogènes présents dans l’eau ;
  • Parrainer des ateliers, des projets et des initiatives de communication ;
  • Soutenir l’élaboration de mesures d’intervention en cas d’urgence et de plans de protection de l’eau ;
  • Déterminer les incidences de l’activité humaine sur les écosystèmes aquatiques  ;
  • Collaborer avec les populations autochtones à l’échelle mondiale pour créer des ressources liées à la biodiversité.

« Les collectivités des Premières Nations ont un urgent besoin de formation en génie de l’eau et en gestion de l’eau », a déclaré Kevin Hall, vice-président de la recherche à l’Université de Guelph. Ingénieur civil et spécialiste de l’eau, M. Hall étudie les systèmes de surveillance environnementale et de détection des agents pathogènes, ainsi que les enjeux liés à l’eau et à la santé dans les collectivités marginalisées.

Au Canada, des avis de « faire bouillir l’eau » sont en vigueur dans plus de 100 collectivités des Premières Nations, dans certains cas depuis plus de dix ans. De nombreuses collectivités des Premières Nations sont considérées comme étant « à haut risque » en raison du caractère inadéquat des systèmes d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

L’incidence des maladies d’origine hydrique est plusieurs fois plus élevée dans les collectivités des Premières Nations que dans la population en général – situation en partie attribuable aux lacunes des systèmes de traitement de l’eau ou à l’absence de tels systèmes. Parmi les problèmes recensés, mentionnons la mauvaise qualité des sources d’approvisionnement, le caractère inadéquat du traitement et des tests, la consignation inappropriée de l’information, ainsi que diverses questions complexes liées à la gouvernance et aux sphères de compétence.

« Dans leurs efforts pour résoudre ces problèmes, les collectivités des Premières Nations se heurtent à de nombreux obstacles, dont le manque de ressources et d’expertise et les différences d’opinions, a ajouté M. Hall. Nos programmes peuvent faire une différence notable. En faisant appel à notre large corps professoral, nous proposerons des compétences précises, des améliorations ainsi que des formations à l’intention des collectivités des Premières Nations et des étudiants, et contribuerons ainsi à mieux protéger les sources d’approvisionnement en eau et la biodiversité des espèces. »

À propos de l'Université de Guelph
L'Université de Guelph est considérée comme l'une des meilleures universités polyvalentes au Canada en raison de son engagement en matière de formation et de recherche novatrice. Nous avons à cœur de soutenir les facteurs essentiels d'une bonne qualité de vie : l'eau, les aliments, l'environnement, la santé humaine et animale, la collectivité, le commerce, la culture et l'apprentissage. En outre, la communauté universitaire est animée d'un profond sens de la responsabilité sociale, consciente de la nécessité de s'attaquer aux problèmes mondiaux et engagée envers le développement international.

À propos du Projet Eau Bleue RBC
Le Projet Eau Bleue RBC est un engagement sans précédent de dix ans à vaste portée qui vise à protéger, à l'échelle mondiale, la ressource naturelle la plus importante de notre planète : l'eau douce. Depuis 2007, RBC s'est engagée à verser plus de 38 millions de dollars à plus de 650 organismes de bienfaisance du monde entier qui œuvrent à la protection de l'eau. De plus, RBC a octroyé 7,8 millions de dollars à des universités pour la réalisation de programmes liés à l'eau. En 2013 et 2014, le Projet Eau Bleue RBC appuiera des organismes qui contribuent à préserver la salubrité de l'eau acheminée dans des villes et des zones urbaines. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.rbc.com/eaubleue.

À propos de l'engagement de RBC à l'égard des collectivités et de la durabilité
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) et ses filiales exercent leurs activités sous la marque RBC. Elle compte environ 80 000 employés à plein temps et à temps partiel au service de plus de 15 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 44 autres pays. Reconnue comme l'un des chefs de file des grandes sociétés mondiales en matière de services financiers et de responsabilité sociale et environnementale, RBC fait partie des indices Dow Jones Sustainability World Index 2012-2013, DJSI North American Index, Jantzi Social Index et FTSE4Good Index. RBC compte parmi les employeurs les plus respectueux de l'environnement au Canada, est l'une des 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada et figure au classement annuel mondial des 100 entreprises championnes du développement durable. Pour en savoir plus, rendez-vous au www.rbc.com/collectivites-durabilite.

RBC appuie une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2012, RBC a versé plus de 95 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde, dont plus de 64 millions de dollars en dons et 31 millions de dollars sous forme de commandites d'événements communautaires.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :

Lori Bona Hunt, University of Guelph
519 824-4120 poste 53338
hunt@uoguelph.ca

Raymond Chouinard, Banque Royale du Canada
514 874-6556
raymond.chouinard@rbc.com