Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les intentions d’achat de voiture des Canadiens sont au point mort ce printemps, selon un sondage de RBC

Les intentions d’achat de voiture des Canadiens sont au point mort ce printemps, selon un sondage de RBC

L'accessibilité est importante pour les hommes comme pour les femmes ; les femmes privilégient l'essai sur route et le meilleur prix pour faire leur choix

TORONTO, le 17 avril 2013 - Quatre Canadiens sur dix (39 pour cent) achèteront probablement une voiture au cours des deux prochaines années, selon un sondage sur l'achat d'une voiture de RBC. Les Canadiens se divisent en deux groupes égaux en ce qui concerne l'incidence de l'achat d'un nouveau véhicule sur leurs finances. La moitié exactement des répondants affirment qu'ils ne s'endetteront pas pour acheter un nouveau véhicule ; les autres ne sont pas sûrs ou ne savent pas exactement quel impact aurait l'achat d'une nouvelle voiture sur leurs finances personnelles.

" Le sondage montre que les intentions d'achat et de location de véhicule sont au point mort cette année, car les Canadiens prudents réfléchissent aux conséquences sur leur situation financière personnelle, explique Richard Goyder, vice-président, Prêts aux particuliers, RBC. Mais que ce soit pour se rendre au travail ou parce que la famille s'agrandit, beaucoup de Canadiens ne peuvent vraiment pas se passer d'une voiture. La majorité demande aussi l'aide de leur banque, que ce soit dans une succursale avant de faire l'achat ou chez le concessionnaire lorsqu'ils sont prêts à acheter. "

Parmi ceux qui décident d'acheter un véhicule, près de six sur dix (57 pour cent) ont l'intention d'obtenir du financement pour le montant intégral ou partiel du prix d'achat ou du coût de location, et 59 pour cent demanderont l'aide de leur institution financière.

Les Canadiens vérifient leur budget avant d'acheter une voiture et se renseignent auprès de plusieurs sources
Interrogés sur le financement de leur véhicule, plus de la moitié des Canadiens (52 pour cent) vérifient si leur budget leur permet de faire cette dépense. Les deux facteurs les plus importants sont ensuite le taux d'intérêt sur le prêt (20 pour cent) et le montant des versements mensuels (16 pour cent). Pour la majorité des Canadiens qui possèdent une voiture ou qui prévoient en acheter une (62 pour cent), il est plus important de rembourser un prêt rapidement que d'avoir des versements mensuels peu élevés (36 pour cent). La moitié des Canadiens (51 pour cent) demandent conseil en premier à leur famille et à leurs amis, puis aux concessionnaires automobiles (46 pour cent). Les journaux et magazines (31 pour cent) et les forums en ligne (26 pour cent) sont aussi des sources d'information souvent consultées.

Les femmes se concentrent sur le coût global d'une voiture
Si un nombre à peu près égal d'hommes et de femmes ont l'intention d'acheter une voiture d'ici deux ans (42 et 38 pour cent, respectivement), ils approchent cette importante décision un peu différemment :

Facteur important Femmes Hommes Ensemble du Canada
Accessibilité 89 % 80 % 85 %
Meilleur prix après comparaison 80 % 72 % 76 %
L'essai sur route 67 % 52 % 60 %
Les coûts liés à la voiture 66 % 54 % 60 %
Commentaires positifs de consommateurs 62 % 52 % 57 %

« Une voiture est un gros achat pour lequel il faut faire des recherches et demander des conseils. C’est un choix très personnel, et il est important de vérifier si vous avez les moyens d’en assumer le coût en plus des versements mensuels. Servez vous des calculatrices en ligne, parlez à votre banquier et intégrez d’autres facteurs dans votre tableau financier global », conseille M. Goyder.

À propos du Sondage sur l'achat d'une voiture 2013 de RBC
Le sondage sur l'achat d'une voiture 2013 a été réalisé par Ipsos Reid pour RBC entre le 6 et le 12 mars 2013. Le sondage en ligne a été réalisé à partir d'un échantillon aléatoire de 1 559 Canadiens d'âge adulte. Les résultats sont considérés comme exacts à ± 2,8 points de pourcentage près, 19 fois sur 20.

À propos de RBC
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) et ses filiales exercent leurs activités sous la marque RBC. RBC est la plus grande banque du Canada au chapitre de l'actif et de la capitalisation boursière, et l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale au chapitre de la capitalisation boursière. Elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services à la grande entreprise et de banque d'investissement et des services de traitement des opérations. Elle compte environ 80 000 employés à plein temps et à temps partiel au service de plus de 15 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 49 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.rbc.com.

RBC appuie une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2012, RBC a versé plus de 95 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde, dont plus de 64 millions de dollars en dons et 31 millions de dollars sous forme de commandites.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raymond Chouinard, 514 874-6556
Ka Yan Ng, 416 974-1794