Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Qui décidera du moment de la prise de votre retraite ? Les baby-boomers pourraient être étonnés de la réponse, selon un sondage RBC

Qui décidera du moment de la prise de votre retraite ? Les baby-boomers pourraient être étonnés de la réponse, selon un sondage RBC

Quatre baby-boomers sur dix ont eu moins de six mois de préavis

TORONTO, le 19 septembre 2012 - Dans une vaste proportion (85 %), les baby-boomers préretraités ayant des actifs financiers d'au moins 100 000 $ croient qu'ils auront le choix (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) du moment pour prendre leur retraite. Toutefois, seulement 62 % des baby-boomers retraités ont effectivement pu choisir ce moment, selon le troisième Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre), un sondage annuel.

« La plupart des Canadiens tiennent pour acquis qu'ils pourront décider du moment de prendre leur retraite, mais qu'advient-il quand ce n'est pas le cas ?, a déclaré Amalia Costa, chef, Stratégies de retraite, RBC. Il y a déjà assez d'incertitudes dans la vie ; savoir à quoi s'attendre une fois à la retraite n'a pas à en faire partie. »

Selon le sondage RBC, les baby-boomers ne savent pas toujours bien à l'avance quand ils devront prendre leur retraite. En fait, un baby-boomer retraité sur cinq (20 %) ne l'a su qu'un mois ou moins à l'avance et 42 % d'entre eux ont eu moins de six mois de préavis (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

« Le fait qu'un nombre étonnamment élevé de personnes doivent prendre leur retraite à un moment autre que celui qu'ils avaient prévu souligne l'importance primordiale d'une planification précoce qui tient compte des finances et du mode de vie, a déclaré Roger Mannell, directeur général du Centre de recherche sur la retraite RBC de l'Université de Waterloo et professeur spécialisé dans les domaines des loisirs, de la santé publique et de la gérontologie. Comme je fais de la recherche dans le domaine du vieillissement et que je prendrai ma retraite d'ici un an, j'ai étudié la question en profondeur. Voyant la retraite comme des vacances, beaucoup de gens n'ont pas encore commencé à planifier en fonction des enjeux en matière de santé, de mode de vie et de finances qui pourraient survenir au cours des 20 à 30 années que pourrait durer cette période de leur vie. Les vacances, aussi importantes qu'elles soient, ne sont qu'une partie de l'équation ; il faut aussi planifier en prenant en considération les principaux éléments de la vie courante. »

Le sondage révèle également que parmi les baby-boomers qui estiment avoir pris leur retraite au moment idéal, la majorité (78 %) affirment qu'ils voulaient profiter d'une retraite active tandis qu'ils étaient en bonne santé. Ils ont cité « je voulais profiter d'une retraite active tandis que j'étais en bonne santé » comme principale raison du choix du moment pour prendre leur retraite, dans une proportion plus élevée que « j'avais suffisamment d'argent » (34 %) ou « j'étais malheureux au travail » (25 %).

« La santé reste une priorité dans la planification de la retraite, puisqu'elle pourrait avoir une incidence importante sur vos finances, a ajouté Mme Costa. Quand nous conseillons des personnes qui se préparent à la retraite, nous prenons en considération à la fois leur mode de vie et leur situation financière, car un bon plan financier doit intégrer ces deux éléments. On ne peut pas toujours décider seul du moment où l'on devra prendre sa retraite ; toutefois, on peut bien se préparer à cette étape de la vie en sachant à quoi s'attendre. »

Le Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite

Le troisième Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite, qui porte sur les attentes et les expériences des Canadiens en matière de retraite, a été réalisé par Ipsos Reid du 24 février au 12 mars 2012. Le sondage en ligne a été mené par l'intermédiaire du panel en ligne national d'Ipsos Reid auprès de 2 833 Canadiens de 50 ans ou plus dont le ménage dispose d'actifs d'au moins 100 000 $. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 2 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

Le Centre de recherche sur la retraite RBC de l'Université de Waterloo

Le Centre de recherche sur la retraite RBC de l'Université de Waterloo met l'accent sur les enjeux qui ont une incidence sur la qualité de vie à la retraite, notamment la santé, les loisirs, le bien-être, le mode de vie, les finances, l'économie, la science, les arts et la technologie. Les ressources offertes par le Centre sont disponibles sur le site www.rbcbanqueroyale.com/centrederecherchesurlaretraite. Les activités du Centre complètent l'approche unique de RBC, Votre avenir à définir®, qui aide les Canadiens à définir leurs objectifs de retraite, à planifier en vue de les atteindre, et à les réaliser. Les Canadiens peuvent utiliser cette approche conçue par les planificateurs financiers de RBC pour établir une stratégie financière qui leur permettra de préparer une retraite conforme à leurs priorités : famille, santé, foyer, mode de vie, travail et entreprise, épanouissement personnel et patrimoine. Pour en savoir plus sur l'aide que peut vous apporter RBC pour établir une stratégie pour l'avenir, veuillez consulter le site www.rbcbanqueroyale.com/repenser.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raymond Chouinard, 514 874-6556, raymond.chouinard@rbc.com

 

Sujets connexes