Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les individus fortunés d’Asie Pacifique se tournent de plus en plus vers les pôles de richesse étrangers

Les individus fortunés d’Asie Pacifique se tournent de plus en plus vers les pôles de richesse étrangers

Capgemini  et RBC Gestion de patrimoine

Le Rapport 2012 sur la richesse en Asie pacifique conclut que le manque de talents est un gros obstacle pour l’expansion régionale des entreprises de gestion du patrimoine

format pdf (opens PDF in new window)

Singapour, Hong Kong, Paris, le 19 septembre 2012 - les pôles de richesse étrangers à l'Asie pacifique, particulièrement Hong Kong et Singapour, deviennent de plus en plus les destinations favorites des individus fortunés (IF1) selon le Rapport 2012 sur la richesse en Asie pacifique, publié aujourd’hui par Capgemini et RBC Gestion du patrimoine.

Ces dernières années ont présenté une opportunité majeure de croissance pour les pôles extérieurs à l’Asie pacifique, alors que la région a vu sa population d’IF monter à 3,37 millions en 2011, faisant de cette population nationale la plus grande au monde. Le Rapport 2012 sur la richesse en Asie pacifique montre que cette augmentation de la population a contribué à la croissance de Singapour et Hong Kong en tant que pôles de richesse étrangers. Ces pôles sont attractifs pour les IF d’Asie pacifique du fait de leur proximité, de leur alignement culturel et linguistique, de leurs autorités de régulation proactives et transparentes, et de l’accès qu’ils offrent à l’investissement sur les marchés en développement mais hautement régulés que sont la Chine et l’Inde. Cependant, la principale raison de la croissance de ces pôles étrangers est la diversification des risques qui prévalent dans beaucoup de marchés d’Asie pacifique.

« Aujourd’hui, les bénéfices perçus qu’offre Singapour surpassent légèrement ceux de Hong Kong, mais les autorités de Hong Kong prennent des mesures pour combler leurs lacunes. Les entreprises ont des opportunités significatives pour tirer parti des bénéfices que les deux centres étrangers offrent aux IF » affirme Jean Lassignardie, Vice-président de Capgemini Services financiers internationaux.

« Pour réussir sur le long terme et satisfaire toutes leurs parties prenantes, que ce soient leurs clients, régulateurs ou les entreprises elles-mêmes, les firmes poursuivent leur dialogue ouvert avec les autorités de régulation pour mieux anticiper et mettre en place les changements dans les exigences règlementaires, et pour mener les développements du marché. »

1On définit les FI comme les personnes ayant des actifs de placement d’1 million de dollars US ou plus, à l’exclusion des résidences principales, des objets de collection, des biens de consommation et des biens de consommation durables. Dans l’analyse de l’APWR, nous distinguons également les IF en trois catégories distinctes : ceux ayant entre 1 et 5 millions de dollars US en actifs de placement (aussi appelés « voisins millionnaires ») ; ceux possédant entre 5 et 30 millions de dollars US (aussi appelés « millionnaires moitié de gamme »), et ceux possédant 30 millions ou plus de dollars US (les « individus extrêmement riches »).

Le manque de talents compétents reste le plus gros défi
Tandis que les pôles de richesses extérieurs à l’Asie pacifique croissent, les entreprises de gestion du patrimoine font face à un certain nombre de défis pour répondre efficacement aux besoins de leurs clients. Le rapport identifie une pénurie de talents qualifiés comme problème le plus urgent pour les entreprises qui font des affaires dans la région, mettant en lumière le fait que le manque de gestionnaires de patrimoine expérimentés pourrait miner la capacité des entreprises à servir de manière efficace un grand nombre de clients. Le rapport montre également que les entreprises doivent investir dans des formations supplémentaires pour maintenir leur pertinence et montrer leur valeur aux clients, dans le but d’attirer des actifs supplémentaires.

« Les clients préfèrent souvent investir dans des marchés qui sont plus proches de chez eux, faisant de Singapour et Hong Kong des centres naturellement attractifs pour ceux qui sont présents dans la région Asie pacifique » analyse George Lewis, directeur du groupe RBC Gestion de patrimoine. « Cependant, les IF sont localisés dans divers endroits autour du monde, où ils peuvent capitaliser leurs actifs. Alors que Singapour et Hong Kong présentent l’avantage de la proximité, leur future croissance en tant que pôles de richesse étrangers dépendra de leur habilité à offrir des services complets de conseil en gestion de patrimoine, et des services soutenus par un environnement transparent et conforme aux règlementations. »

Les ingrédients de la croissance : marchés locaux et compétences de base
Le rapport montre que, pour prospérer dans les pôles de richesse extérieurs à l’Asie pacifique, les entreprises de gestion de patrimoine devront délibérer pour prendre des décisions sur la meilleure façon de s’établir et d’étendre leur présence dans ces marchés. Il sera important que ces entreprises se concentrent sur et investissent dans un grand nombre de domaines clés, incluant le conseil, l’expertise légale et fiduciaire, l’offre de produits, les mesures de risque et de conformité, et les infrastructures de technologies de l’information. En même temps, tandis que les entreprises de gestion du patrimoine ouvrent le chemin de la croissance dans les centres extérieurs à l’Asie pacifique, ils devront tirer parti des atouts des juridictions dans lesquelles ils opèrent, tout en étant sûrs de ne pas compromettre leurs propres compétences de base.

Le Rapport 2012 sur la richesse en Asie pacifique
Le Rapport sur la richesse en Asie pacifique, qui en est maintenant à sa septième année, est le produit du travail mené par Capgemini et RBC Gestion de patrimoine pour mieux comprendre les besoins du marché des individus fortunés. Le rapport se concentre sur 10 pays et territoires principaux, qui comptent pour 91,5 % du produit intérieur brut de la région : l'Australie, la Chine, Hong Kong, l'Inde, l'Indonésie, la Thaïlande, le Japon, Singapour, la Corée du Sud et Taïwan. Pour télécharger le rapport complet, visitez le www.capgemini.com/apwr12.

À propos de Capgemini
Avec environ 120 000 personnes dans 40 pays, Capgemini est l'un des leaders mondiaux en conseil,
technologie et services de sous-traitance. Le groupe a affiché un chiffre d'affaires global de 9,7 millions d'euros en 2011. Avec ses clients, Capgemini crée et offre des solutions d'entreprise et des technologies qui conviennent à leurs besoins, et mènent au résultat escompté. Organisation profondément multiculturelle, Capgemini a développé sa propre manière de travailler : la " Collaborative Business ExperienceTM ", et s'appuie sur Rightshore®, son modèle de prestations internationales. Apprenez-en plus sur nous au www.capgemini.com.

À propos de Capgemini Services financiers Global Business Unit
Capgemini Services financiers Global Business Unit lie sa grande expérience de l'industrie avec une offre de services innovants et la nouvelle génération de la livraison mondiale pour aider l'industrie des services financiers. Avec un réseau de 21 000 professionnels servant plus de 900 clients à travers le monde, Capgemini collabore avec les grandes banques, les assureurs et les sociétés des marchés des capitaux pour offrir des solutions d'affaires et de technologies de l'information, et pense un leadership qui crée de la valeur tangible. Rendez-vous sur : www.capgemini.com/financialservices

Rightshore® est une marque de commerce de Capgemini.

RBC Gestion de patrimoine
RBC Gestion de patrimoine est l'un des plus grands gestionnaires de patrimoine mondiaux*. RBC Gestion de patrimoine sert directement les individus riches, fortunés et extrêmement fortunés au Canada, aux États-Unis, en Afrique et en Asie, avec un ensemble complet de services bancaires, d'investissement, de fiducie et autres solutions de gestion de patrimoine. L'entreprise fournit également des produits de gestion d'actifs et des services, directement et à travers les tiers distributeurs de la RBC aux clients, institutions et individus, à travers son entreprise RBC Gestion mondiale d'actifs (qui inclut la gestion d'actifs BlueBay). RBC Gestion de patrimoine a plus de 562 milliards de dollars canadiens d'actifs sous son administration, 324 milliards de dollars canadiens d'actifs sous sa gestion et environ 4 300 consultants financiers, conseillers, banquiers privés et spécialistes des fiducies.

À propos de la RBC
La Banque Royale du Canada (RY sur le TSX et le NYSE) et ses filiales, exercent leur activité sous le nom RBC. Nous sommes la plus grande banque du Canada, telle que mesurée par les actifs et les capitalisations du marché, et parmi les plus grandes banques au monde, selon les capitalisations du marché. Nous sommes l'une des sociétés leaders de divers services financiers en Amérique du Nord, et fournissons des services bancaires personnels et commerciaux, des services de gestion de patrimoine, des assurances, des services bancaires pour les entreprises et les investisseurs et des services d'investissement sur une base internationale. Nous employons environ 80 000 personnes à temps plein et partiel, qui servent plus de 15 millions d'individus, d'entreprises, de clients du secteur public et institutionnel à travers nos bureaux au Canada, aux États-Unis et dans 51 autres pays. Pour plus d'informations, rendez-vous au rbc.com.

*Scorpio Partnership Référence KPI des services bancaires internationaux privés 2012. Aux États-Unis, les titres sont offerts par RBC Gestion de patrimoine, une division de RBC Marchés des capitaux, LLC, une filiale en propriété exclusive de la Banque Royale du Canada, membre du NYSE/FINRA/SIPC.

Contact RBC Gestion de Patrimoine :
Claire Holland (Amérique du Nord)
+1 416 974 2239

Paul French (EMEA), +44 (0) 20 7002 2013

Contact Capgemini :
Stephen Bosk, (Amérique du Nord),
Weber Shandwick pour Capgemini, +1 212 445 8491

Marta Saez, (EMEA)
Weber Shandwick pour Capgemini
+44 20 7067 0524