Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > RBC annonce des changements à ses secteurs d'activité

RBC annonce des changements à ses secteurs d'activité

Des changements aux secteurs d'activité et à la direction visent notamment à mettre davantage l'accent sur les services aux investisseurs institutionnels

TORONTO, le 11 septembre 2012 - RBC a annoncé aujourd'hui des changements à ses secteurs d'activité qui entreront en vigueur le 31 octobre 2012. Les secteurs d'activité de RBC aux fins de communication de l'information financière seront les suivants : Services aux investisseurs et trésorerie ; Services bancaires aux particuliers et aux entreprises ; Marchés des capitaux ; Gestion de patrimoine ; et Assurances.

Services aux investisseurs et trésorerie est un secteur d'activité nouvellement créé qui englobera RBC Services aux investisseurs, Institutions financières mondiales et Services de trésorerie. La création de ce secteur permettra de regrouper les capacités clés de RBC visant à répondre aux besoins des investisseurs institutionnels et à offrir des services de garde, des services-conseils, des services de financement et d’autres services à ses clients dans le but de les aider à protéger leurs actifs, à optimiser leurs liquidités et à gérer le risque dans plusieurs pays. Cette clientèle comprend des institutions financières, des fonds souverains, des compagnies d'assurances, des gestionnaires d'actifs, des fonds de couverture et des caisses de retraite. Ce nouveau secteur d'activité réunira en outre les services de trésorerie. Harry Samuel assumera les responsabilités de chef, Services aux investisseurs et trésorerie, et relèvera de Doug McGregor et Mark Standish. José Placido conservera son rôle de chef de la direction, RBC Services aux investisseurs.

Services bancaires aux particuliers et aux entreprises, en plus de regrouper l'ensemble des secteurs des Services bancaires canadiens (Services financiers aux particuliers, Services financiers à l'entreprise et Solutions cartes et paiements), comprendra Services bancaires – Antilles et Services bancaires américains. Dave McKay, actuellement chef de groupe, Services bancaires canadiens, prendra la direction de Services bancaires – Antilles et de Services bancaires américains. RBC continuera de communiquer des éléments d'information financière relatifs aux Services bancaires canadiens, aux Services bancaires – Antilles et aux Services bancaires américains conformément à sa politique actuelle en la matière.

« Ces changements s'inscrivent dans notre objectif de faire croître nos services aux investisseurs et nos services de garde, intéressants en raison des faibles risques qui y sont liés et des flux de revenus stables qu'ils génèrent, a déclaré Gordon M. Nixon, président et chef de la direction de RBC. De plus, en regroupant l'ensemble de nos secteurs de services bancaires de détail, nous pouvons tirer parti à l'échelle internationale de notre expertise en la matière au Canada. »

Marchés des capitaux comprendra Marchés mondiaux et Grande entreprise et services de banque d'investissement, et exclura Institutions financières mondiales et Services de trésorerie. Doug McGregor et Mark Standish continueront d'assumer la responsabilité de Marchés des capitaux à titre de cochefs de groupe de ce secteur d'activité.

Gestion de patrimoine, qui reste un secteur d'activité, continuera d'englober Gestion de patrimoine – Canada, Gestion de patrimoine – États-Unis et Gestion de patrimoine – International et Gestion mondiale d'actifs. George Lewis, actuellement chef de groupe, Gestion de patrimoine, continuera d'assumer la responsabilité de ce secteur.

Assurances, qui reste aussi un secteur d'activité, comprend Assurances – Canada et Assurances et autres produits – International. Neil Skelding conservera ses fonctions de président et chef de la direction, RBC Assurances, et relèvera de George Lewis.

Jim Westlake, chef de groupe, Services bancaires internationaux et Assurances, a annoncé son intention de prendre sa retraite plus tard cette année, après 17 ans de service à RBC. « Tout au long de sa carrière, M. Westlake a contribué de nombreuses façons à la réussite de RBC, et je souhaite le remercier de son engagement et de son leadership », a déclaré M. Nixon.

M. Westlake agira à titre de conseiller lors de la transition de Services bancaires internationaux et Assurances vers d'autres secteurs d'activité, tel que décrit ci-dessus. Le transfert des responsabilités de direction devrait être terminé d'ici le 31 octobre 2012.

RBC
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) et ses filiales exercent leurs activités sous la marque RBC. RBC est la plus grande banque du Canada au chapitre de l'actif et de la capitalisation boursière, et l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale au chapitre de la capitalisation boursière. L'une des plus importantes sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord, elle offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services à la grande entreprise et de banque d'investissement, ainsi que des services aux investisseurs. Elle compte environ 80 000 employés à temps plein et à temps partiel qui servent au-delà de 15 millions de clients, particuliers, entreprises, administrations publiques et clients institutionnels, par l'intermédiaire de bureaux au Canada, aux États-Unis et dans 51 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site rbc.com.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué peuvent être réputées constituer des déclarations prospectives aux termes de certaines lois sur les valeurs mobilières, et notamment des « mesures refuges » (safe harbor) de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et de toutes les lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations prospectives comprennent notamment les déclarations sur la communication des résultats financiers de nos secteurs d'activité, nos objectifs de croissance pour nos services aux investisseurs et services de garde, et l'utilisation à l'échelle internationale de notre expertise en matière de services bancaires au Canada. Les mots « peuvent », « pourraient », « devraient », « soupçonner », « perspectives », « croire », « projeter », « prévoir », « estimer », « s'attendre », « se proposer » et l'emploi du conditionnel et du futur, ainsi que les mots et expressions semblables, visent à dénoter des énoncés prospectifs.

De par leur nature même, les déclarations prospectives exigent que nous avancions des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques qui entraînent la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections, attentes ou conclusions ne se matérialisent pas, que nos hypothèses soient erronées, et que d'autres déclarations prospectives, y compris celles dont il est question ci-dessus, ne se matérialisent pas. Nous déconseillons aux lecteurs de se fier indûment à ces déclarations, étant donné que nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de facteurs de risque. Ces facteurs – dont bon nombre échappent à notre volonté et dont l'incidence est difficile à prévoir – comprennent notamment : les risques de crédit, du marché, opérationnels, de liquidité et de financement, et d'autres risques expliqués dans la section Gestion du risque de notre rapport annuel 2011 et de notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre 2012 ; la conjoncture commerciale, économique et financière générale au Canada, aux États-Unis et dans d'autres pays où nous exerçons des activités, y compris l'incidence de la crise de la dette souveraine en Europe ; l’incidence des modifications des politiques gouvernementales fiscales, monétaires et autres ; les effets de la concurrence dans les marchés où nous exerçons des activités ; l'incidence des modifications et des nouvelles interprétations des lignes directrices sur le ratio des fonds propres ajusté pour le risque et sur les liquidités ; l'incidence des modifications apportées aux lois et règlements ; notre capacité d'attirer et de conserver des employés ; l’exactitude et l’intégralité des renseignements concernant nos clients et contreparties ; notre capacité de réussir la mise en œuvre de nos stratégies ainsi que de mener à terme des acquisitions stratégiques et des coentreprises et de les intégrer avec succès ; et le développement et l'intégration de nos réseaux de distribution. Nous avisons les lecteurs que la liste des facteurs de risque qui précède n’est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient avoir un effet négatif sur nos résultats. Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et d'autres facteurs sont fournis dans notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre 2012 et dans notre rapport annuel 2011.

À moins que la loi ne l’exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit qui est faite dans le présent communiqué.

- 30 -

Personne-ressource, Relations avec les médias :
Raymond Chouinard, Relations avec les médias, 514 874-6556

Personnes-ressources, Relations avec les investisseurs :

Karen McCarthy, directrice générale, Relations avec les investisseurs, 416 955-7809
Robert Colangelo, directeur général associé, Relations avec les investisseurs, 416 955-2049