Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Qui contribue à votre épargne-retraite ? Les Canadiens assument la responsabilité de leur épargne-retraite, selon un sondage de RBC

Qui contribue à votre épargne-retraite ? Les Canadiens assument la responsabilité de leur épargne-retraite, selon un sondage de RBC

Moins du tiers des Nord-Américains sont persuadés qu'ils auront assez d'argent pour s'assurer une retraite à l'abri des soucis financiers

TORONTO, le 9 mai 2012—  Lorsqu'on leur demande à qui incombe la responsabilité conjointe de leur assurer une retraite à l'abri des soucis financiers, les Canadiens, dans l'ensemble, répondent qu'ils en sont principalement responsables (59 %), mais que cette responsabilité incombe également au gouvernement (19 %), à leur employeur (10 %), à un autre membre de leur famille (8 %) ou à leur conseiller financier (5 %), selon le plus récent indice RBC des perspectives de consommation au Canada.

« Il est encourageant de constater que les Canadiens participent activement à la planification de leur épargne-retraite, a déclaré Amalia Costa, chef, Stratégies de retraite, RBC. C'est une responsabilité financière pour laquelle on peut obtenir de l'aide. Par exemple, un conseiller financier peut vous aider à passer en revue les options qui s'offrent à vous ainsi que vos sources de revenus, et à déterminer la stratégie qui vous convient. »

En ce qui a trait aux perspectives sur la retraite, les répondants des deux côtés de la frontière ont des opinions semblables. Les Canadiens sont plus nombreux (61 %) à estimer bien comprendre leurs options en matière d'épargne-retraite. Cette proportion est de 45 % seulement chez les Américains. Toutefois, seulement 29 % des Américains et 36 % des Canadiens croient qu'ils disposeront de suffisamment d'argent pour s'assurer une retraite à l'abri des soucis financiers.

Compte tenu du vieillissement de la population, il est troublant de constater que 42 % des Américains et 37 % des Canadiens craignent de ne pas avoir assez d'argent pour vivre une retraite à l'abri des soucis financiers. En outre, plus d'un Nord-Américain sur quatre croit qu'il devra continuer de travailler après l'âge de la retraite. Les Américains sont un peu plus nombreux (29 %) que les Canadiens (26 %) à exprimer cette conviction. En vue d'assurer leur sécurité financière à la retraite, 34 % des Canadiens et 36 % des Américains affirment qu'ils mettent régulièrement de côté un montant qui est prélevé sur chaque paie.

Plus de la moitié des Canadiens (54 %) déclarent qu'ils n'ont pas assez d'argent pour se prévaloir de toutes les options d'épargne qui s'offrent à eux ; 15 % d'entre eux affirment qu'il est difficile de prendre une décision éclairée en raison du nombre élevé d'options disponibles.

« Compte tenu de la quantité d'information disponible sur les finances et le placement, les gens sont plus que jamais conscients de l'importance de l'épargne. Cependant, il peut être difficile d'atteindre ses objectifs, même pour ceux qui détiennent un régime d'épargne-retraite, a ajouté Mme Costa. Des stratégies de rattrapage, si vous êtes en mesure de les suivre, peuvent vous aider à atteindre vos objectifs de retraite.

Mme Costa propose les stratégies de rattrapage suivantes :

  • Cotisez régulièrement à votre REER : Les gens qui ont pris du retard dans leur épargne-retraite hésitent parfois à envisager des stratégies qui pourraient les aider à rattraper le temps perdu parce qu'ils croient qu'ils n'en ont pas les moyens. Une approche possible consiste à commencer par mettre de côté de petits montants. Les programmes de versements automatiques à un REER peuvent vous aider à le faire.

  • Investissez votre remboursement d'impôt : Si vous recevez un remboursement d'impôt, cotisez cet argent à votre CELI ou votre REER. En plus de faire croître votre épargne, vous prendrez de l'avance sur vos cotisations pour l'année d'imposition en cours.

  • Contractez un prêt REER : Dans certains cas, il peut être avantageux d'emprunter pour cotiser à un REER. Si vous avez des droits de cotisations inutilisés, par exemple, vous pourriez emprunter pour rattraper le retard, et utiliser ensuite les économies d'impôt pour rembourser partiellement le prêt.

  • Pensez à modifier votre mode de vie actuel : Les petits sacrifices que vous ferez aujourd'hui vous permettront de bénéficier d'un niveau de vie plus élevé à la retraite.

À propos des applications d'épargne et des autres outils et conseils financiers interactifs de RBC
Les Canadiens peuvent accéder gratuitement à des conseils et des ressources en matière d'épargne à l'adresse www.rbcbanqueroyale.com/coindelepargne. De plus, tous les particuliers clients de RBC Banque en direct ont accès, sans frais, à maGestionFinancière, un outil interactif de gestion financière en ligne de RBC qui permet d'établir un budget et de faire le suivi de ses habitudes de consommation. Que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC peut répondre à leurs questions. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Des conseillers de RBC qui sont disponibles pour clavarder en direct offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et des services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé, à l'adresse www.centredexpertiserbc.com.

L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada
Le sondage a été réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis, panel en ligne national d'Ipsos Reid, auprès de 3 398 Canadiens (489 personnes en Colombie-Britannique, 481 en Alberta, 539 en Saskatchewan et au Manitoba, 778 en Ontario, 525 au Québec et 586 dans les provinces de l'Atlantique). Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies du 2 au 9 avril 2012. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1,7 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

L'indice RBC des perspectives de consommation aux États-Unis
L'indice RBC des perspectives de consommation aux États-Unis, qui offre le portrait le plus à jour et le plus complet des perspectives des consommateurs américains, s'appuie sur des données recueillies au moyen d'entrevues auprès d'un échantillon national représentatif composé de plus de 1 000 Américains d'âge adulte. Le sondage est réalisé par Ipsos, deuxième plus grande société mondiale de sondages et d'études de marché, sur une période de plusieurs jours chaque mois. Les résultats dont fait état le présent communiqué ne sont que quelques-unes des conclusions du sondage réalisé par Ipsos du 29 mars au 1er avril 2012 auprès de 1 005 Américains d'âge adulte. Les résultats du sondage, qui permet d'établir l'indice RBC des perspectives de consommation aux États-Unis, sont communiqués dans les 36 heures suivant les entrevues en ligne avec les répondants américains composant l'échantillon. L'échantillon est établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population des États-Unis selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les sondages en ligne n'ont pas de marge d'erreur statistique puisqu'ils font appel à des volontaires et non à un échantillon de la population sujet à des taux de probabilité. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

- 30 -


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
raymond.chouinard@rbc.com, Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556

 

Sujets connexes