Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les taux de cotisation aux REER sont à la baisse, selon Services économiques RBC

Les taux de cotisation aux REER sont à la baisse, selon Services économiques RBC

La baisse est attribuée au vieillissement des baby-boomers et à la hausse des prix des propriétés

TORONTO, le 23 février 2012 — Les cotisations aux REER, en proportion du revenu disponible (RD), continuent de baisser, ce qui confirme une tendance constatée dans un rapport de 2010 de Services économiques RBC. Selon le rapport 2012 sur les REER de Services économiques RBC - « La baisse des niveaux de cotisation au REER au Canada (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) » - il semble que les taux de cotisation aux REER se dirigent vers les creux enregistrés dans les années 1970.

La nouvelle étude de RBC confirme les conclusions du rapport de 2010 : la démographie (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) est le principal moteur de la baisse des taux de cotisation aux REER. En outre, le rapport de 2012 met en lumière un nouveau facteur expliquant cette tendance : les prix des propriétés (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

« Pendant que les prix des propriétés augmentaient, les Canadiens réduisaient leurs cotisations aux REER, ce qui semble indiquer que les placements dans l'immobilier ont en quelque sorte remplacé les placements dans les REER, a expliqué Paul Ferley, économiste en chef adjoint, RBC. Toutefois, nos études continuent de démontrer que le vieillissement de la population au Canada est le principal facteur de la baisse des taux de cotisation aux REER. »

Le REER a été créé au Canada il y a 55 ans - en 1957 - pour permettre aux particuliers d'épargner à l'abri de l'impôt. Les taux de cotisation aux REER ont connu une croissance constante de 1968 à 1997, en proportion du revenu disponible (RD), pour ensuite suivre une tendance à la baisse, selon le rapport 2010 sur les REER de Services économiques RBC (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

Selon le rapport 2012 de Services économiques RBC, cette tendance à la baisse devrait se poursuivre jusqu'en 2020. On prévoit que les taux de cotisation aux REER tomberont sous la barre des 2 % du RD (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre), un niveau qui n'a pas été enregistré depuis les années 1970. Ils sont passés d'un sommet en 1997, soit 5 % du RD, à 3,3 % du RD en 2010.

« Nos études indiquent que la tendance à la baisse observée de 1997 à 2010 a coïncidé avec le vieillissement des baby-boomers. En effet, pendant cette période, ils sont passés des années de cotisations élevées aux REER, la mi-trentaine, aux années de cotisations moindres, la mi-cinquantaine, a ajouté M. Ferley. En comparaison, les Canadiens du groupe des 34 ans et moins sont ceux qui cotisent le moins aux REER ».

Il est possible de consulter en ligne le rapport complet de l'étude sur les REER réalisée par les Services économiques RBC, à l'adresse suivante : rbc.com/nouvelles (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Robert Hogue, Services économiques RBC,
416 974-6192

Raymond Chouinard, Relations avec les médias, RBC,
514 874-6556

Kathy Bevan, Relations avec les médias, RBC,
416 436-9099

 

Sujets connexes