Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les fêtes arrivent .et les Canadiens ont envie d'offrir des cadeaux, révèle un sondage de RBC

Les fêtes arrivent .et les Canadiens ont envie d'offrir des cadeaux, révèle un sondage de RBC

Payer comptant est toujours la méthode d'achat privilégiée de la plupart des acheteurs

TORONTO, le 22 novembre 2011—  Il ne reste que 32 jours de magasinage avant les Fêtes et il y aura peut-être quelques cadeaux de plus sous le sapin cette année. Selon un sondage de RBC, les Canadiens qui ont l'intention d'offrir des cadeaux prévoient dépenser 640 $ en moyenne pour les cadeaux - contre 624 $ l'an dernier. Ils débourseront aussi en moyenne 100 $ de plus que l'an passé (612 $ comparativement à 512 $) pour les autres dépenses liées aux Fêtes de fin d'année (divertissements, décorations, voyages, etc.)

Si l'on se fie aux dépenses réelles par rapport aux dépenses prévues de l'an dernier, les Canadiens se préparent encore des lendemains douloureux, car ils auront des dettes à rembourser au début de la nouvelle année. En 2010, le tiers des Canadiens qui avaient dépassé leur budget pendant les Fêtes avaient dépensé en moyenne 429 $ de plus que prévu - les résidants des provinces de l'Atlantique avaient même battu tous les autres Canadiens en dépassant leur budget de 521 $. Ils avaient coupé dans les loisirs, réduit les frais de subsistance quotidiens et les achats par cartes de crédit et acheté moins de café et de lunchs pour combler la différence.

« Il est bon d'avoir un budget en tête avant de commencer à cocher la liste des cadeaux, c'est le moyen de ne pas dépenser plus que ce que vous savez pouvoir vous permettre. Il est facile de se laisser emporter par l'esprit des Fêtes dans les magasins, a conseillé Maria Contreras, directrice de produits, Comptes d'épargne, RBC. Le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire, à vous et à votre famille, est de ne pas vous endetter pendant les Fêtes - et de vous offrir une nouvelle année sans soucis financiers. »

Deux des trois premiers choix des Canadiens pour payer leurs achats de cadeaux sont l'argent comptant (55 pour cent) et leur carte de débit (27 pour cent). Les cartes de crédit viennent au troisième rang (37 pour cent). Autre indice que les consommateurs pensent à leur budget : 10 pour cent seulement des répondants ont dit qu'ils n'avaient pas encore songé à la manière dont ils allaient financer leurs dépenses, contre 20 pour cent en 2010.

« Il n'est pas nécessaire de se retrouver avec une grosse facture pour bien profiter des Fêtes, a ajouté Mme Contreras. Un peu de planification peut vous aider à rester dans les limites de votre budget pendant les Fêtes et toute l'année. Idéalement, vous devriez non seulement couvrir vos dépenses, mais aussi économiser pour d'autres objectifs. Vous pouvez aussi utiliser des outils de gestion financière comme maGestionFinancière, une excellente solution pour créer un budget et suivre vos objectifs d'épargne et vos habitudes de consommation. »

Six conseils pour économiser pendant les Fêtes et toute l'année

  1. Ne cédez pas à vos impulsions. Comptez jusqu'à 30 avant de faire un achat impulsif dans un magasin ou, si vous achetez sur Internet, attendez 24 heures avant de vous décider.
  2. Pensez á vous d'abord. Intégrez votre programme d'épargne dans vos paiements réguliers, au même titre que le câble, l'électricité, le téléphone et les versements hypothécaires.
  3. Suivez vos dépenses. Notez toutes vos dépenses pendant trois mois pour voir si vous pouvez en transformer certaines en économies supplémentaires.
  4. Utilisez un compte d'épargne séparé. Ouvrez un compte réservé à votre épargne; vous éviterez ainsi de confondre vos économies avec l'argent pour vos dépenses quotidiennes.
  5. Fixez une date pour atteindre votre objectif d'épargne. Cela vous aidera à établir le montant à mettre de côté et la fréquence à laquelle vous devez le faire.
  6. Visualisez ce pour quoi vous épargnez. S'agit-il de vacances ? D'un téléviseur à écran panoramique ? Placez une photo de votre rêve sur le réfrigérateur ou près de votre ordinateur, par exemple, afin de l'avoir toujours sous les yeux et de vous motiver.

Conseils d'épargne et financiers et outils interactifs de RBC
Les Canadiens trouveront des conseils et des ressources sur l'épargne gratuits sur le site www.rbc.com/coindelepargne. maGestionFinancière de RBC permet aussi à tous les particuliers clients de RBC Banque en direct d'établir un budget et de faire le suivi de leurs habitudes de consommation, sans frais. Que les Canadiens souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC peut répondre á leurs questions. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle refléte en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé. Renseignements complémentaires: www.centredexpertiserbc.com.

Le sondage de RBC
Ce sondage, le plus vaste sur les habitudes des consommateurs canadiens, a été réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (comité national en ligne d'Ipsos Reid) auprés de 3 054 Canadiens (453 personnes en Colombie-Britannique, 454 en Alberta, 458 en Saskatchewan et au Manitoba, 705 en Ontario, 516 au Québec et 467 dans les Provinces de l'Atlantique). L'échantillon est établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies entre le 26 septembre et le 3 octobre 2011. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1,65 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consulté.

- 30 -


Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Claude Lussier, Communications, RBC,
514 874-5919, claude.lussier@rbc.com

Kathy Bevan, Communications, RBC,
416 974-2727, kathy.bevan@rbc.com