Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Jeunes et sans soucis : d'après un sondage de RBC, les jeunes voyageurs prennent le risque de partir sans assurance

Jeunes et sans soucis : d'après un sondage de RBC, les jeunes voyageurs prennent le risque de partir sans assurance

TORONTO, 26 juillet 2011- Selon un sondage récemment réalisé par Ipsos Reid pour le compte de RBC Assurances, près de la moitié (44 p. cent) des Canadiens de 18 à 34 ans qui voyagent aux États-Unis admettent n'avoir jamais ou presque jamais souscrit une assurance voyage avant de traverser la frontière, et plus d'un jeune souscripteur sur deux (56 p. cent) ne prend pas le temps de s'informer sur ce que couvre son assurance.

« Enthousiasmés par la planification de leur voyage, les jeunes oublient souvent de se procurer une assurance voyage, déclare Tim Bzowey, vice-président, Voyage, RBC Assurances. Or, voyager sans assurance risque d'avoir des conséquences graves, et les voyageurs appartenant à cette tranche d'âge y sont davantage exposés en raison de leur mode vie plus actif associé à un plus grand nombre d'urgences médicales. »

Voici quelques-unes des idées fausses des jeunes voyageurs :

  • Plus du tiers (34 p. cent) des jeunes Canadiens disent ne pas avoir besoin d'une assurance voyage lorsqu'ils vont aux États-Unis puisque le régime de soins de santé de leur province couvrira leurs frais médicaux.
    • Or, en Californie, une hospitalisation de deux jours pour une jambe fracturée peut coûter jusqu'à 8 000 $ par jour, et les régimes provinciaux ne remboursent en moyenne que 200 $ par jour, laissant la différence de 7 800 $ à la charge du patient. En comparaison, un jeune de 30 ans qui part pour huit jours aux États-Unis peut se procurer une protection d'assurance frais médicaux d'urgence complète pour aussi peu que 33 $.
  • Étonnamment, selon les conclusions du sondage, 84 p. cent des jeunes voyageurs estiment ne pas avoir besoin d'assurance voyage lorsqu'ils se rendent dans une autre province.
    • Pourtant, les régimes provinciaux d'assurance maladie (RPAM) peuvent limiter le remboursement des dépenses pour les soins médicaux d'urgence prodigués dans une autre province. Par exemple, le coût du transport par ambulance aérienne de Calgary à Toronto avec l'intervention d'une équipe médicale complète peut s'élever à 24 000 $, et le RPAM ne couvre pas ces frais.
  • Par ailleurs, les jeunes Canadiens présument qu'ils sont déjà couverts par un régime d'assurance voyage. Pas moins de 57 p. cent pensent qu'ils n'ont pas besoin de souscrire une autre assurance parce qu'ils sont adéquatement protégés par celle offerte par leur régime collectif patronal ou par leur carte de crédit.
    • Ils ignorent qu'il pourrait y avoir des limites ou des restrictions quant au montant de l'indemnisation, au nombre de jours par voyage, à l'âge et à certains types d'urgences médicales.
  • « Les différents types d'assurance offerts sont souvent source de confusion et de malentendus, ajoute M. Bzowey. Il est important de bien cerner ses besoins et de bien s'informer sur l'offre d'assurance voyage afin de se protéger financièrement contre toute mauvaise surprise. »

    Conseils relatifs à l'assurance voyage

    • Vérifiez toujours vos protections d'assurance avant de partir - Typiquement, la protection offerte par les cartes de crédit se limite à un certain nombre de jours ou à un certain montant d'indemnités; parfois, l'assurance ne couvre plus la personne lorsqu'elle atteint 65 ans. Quant aux régimes d'assurance d'entreprise, ils ne couvrent pas forcément toutes les urgences médicales, leurs garanties d'assurance voyage peuvent s'avérer limitées et ils n'offrent que rarement des avantages comme comme la prise en charge immédiate des frais médicaux assurés, l'assistance multilingue en tout temps, l'orientation vers le médecin ou l'hôpital le plus proche, le transport d'urgence par un service ambulancier aérien et le transport d'un compagnon de chevet.
    • Sachez ce que couvre votre régime provincial d'assurance maladie - Les RPAM n'assument généralement qu'une fraction des coûts médicaux engagés hors du pays ou de la province. Les dépenses qu'occasionnerait, par exemple, un transport par ambulance aérienne vers votre province de résidence ne sont pas couvertes.
    • Informez-vous sur les différents types de protection offerts et sélectionnez l'assurance qui correspond à vos besoins.
      • Assurance soins médicaux en cas d'urgence - Vous protège dans l'éventualité où un accident ou une maladie vous obligerait à recevoir des soins médicaux urgents à l'extérieur de votre province de résidence - même si vous restez au Canada.
      • Assurance annulation et interruption de voyage - L'assurance annulation de voyage couvre les frais de voyage non remboursables lorsque l'on se trouve dans l'obligation d'annuler ses réservations. La protection interruption de voyage couvre les situations où l'on doit regagner son domicile plus tôt que prévu ou retarder son retour.
      • Assurance bagages et effets personnels - Ce type d'assurance prévoit une protection en cas de bagages perdus, volés ou endommagés. Bien souvent, l'assuré est aussi dédommagé en partie des frais de remplacement du passeport, du permis de conduire ou de l'acte de naissance. De même, les dépenses occasionnées lorsque ses bagages sont retardés pendant le trajet sont couvertes.

    RBC Assurances offre une vaste gamme de produits d'assurance voyage. Pour obtenir plus de renseignements sur ces produits, vous pouvez vous adresser à votre agent de voyages, visiter notre site Web, à l'adresse www.rbcassurances.com/voyage (ouvre un nouvelle fenêtre), appeler le 1 800 565-3129, ou encore vous rendre à une succursale du secteur détail de RBC Assurances près de chez vous.

    Résultats d'un sondage réalisé par RBC Assurances/Ipsos-Reid du 13 au 24 mai 2011. Le sondage en ligne a été effectué auprès de 3 931 adultes canadiens par l'intermédiaire du site Ipsos i-Say. Les résultats du sondage proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. Les échantillons par quotas avec pondération visent à fournir un échantillon probabiliste approximatif. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 2 %, 19 fois sur 20. La marge d'erreur est plus grande par sous-groupes de la population sondée.

    - 30 -

    Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
    Claude Lussier, Affaires publiques de RBC,
    514 874-5919