Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > L'Étude sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'eau de 2011: Les trois quarts des Canadiens utilisent leur toilette comme poubelle

L'Étude sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'eau de 2011: Les trois quarts des Canadiens utilisent leur toilette comme poubelle

TORONTO, le 21 mars 2011  Si la majorité des Canadiens (55 %) continuent de penser que l'eau potable est la ressource naturelle la plus importante du pays et disent faire des efforts raisonnables pour l'économiser (78 %), près des trois quarts (72 %) avouent jeter dans leur toilette des déchets dont ils pourraient se débarrasser d'une autre manière. Restes de nourriture, cheveux, insectes et bouts de cigarettes sont parmi les déchets les plus souvent jetés dans les toilettes du pays, ce qui entraîne le gaspillage de six à 20 litres d'eau propre et potable chaque fois qu'une chasse d'eau est tirée.

Selon la quatrième étude annuelle sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'eau, commanditée par RBC et Unilever avec l'appui de l'Initiative canadienne de partenariat dans le cadre de la Décennie internationale d'action " L'eau, source de vie " des Nations Unies, les Albertains (83 %) sont le plus susceptibles d'avouer qu'ils jettent dans leurs toilettes des déchets dont ils pourraient se débarrasser d'une autre manière et les Québécois, le moins susceptibles (65 %). Les jeunes, 18 à 34 ans, sont plus nombreux que les personnes de 55 ans ou plus à avoir ce comportement regrettable (84 % contre 63 %, respectivement).

Les Canadiens savent pourtant très bien que les toilettes utilisent de l'eau de bonne qualité et que beaucoup d'eau est gaspillée. Huit sur 10 (80 %) savent que l'eau des toilettes est aussi propre et potable que celle du robinet et les trois quarts (76 %) sont conscients que près de la moitié (45 %) de l'eau consommée à la maison est utilisée par les toilettes.

« Ces données indiquent, encore une fois, que les Canadiens ne font pas le lien entre leur usage personnel de l'eau et sa vraie valeur, estime Bob Sandford, président, Initiative canadienne de partenariat dans le cadre de la Décennie internationale d'action "L'eau, source de vie" de l'ONU. Ils disent que la protection de l'eau les préoccupe, et pourtant ils se livrent sciemment à des activités qui entraînent son gaspillage, comme utiliser de l'eau potable pour se débarrasser de déchets. Il faut que les Canadiens comprennent que l'eau est une ressource limitée et que son gaspillage a des conséquences sociales et économiques. »

Les Canadiens utilisent en moyenne 329 litres d'eau par jour . Le sondage révèle que près de sept Canadiens sur 10 (67 %) sous-estiment cette quantité. Des habitudes qui entraînent son gaspillage, comme laisser couler l'eau du robinet pendant qu'ils lavent la vaisselle (46 %) et arroser leur terrain de stationnement (17 %), contribuent à faire grimper la consommation.

Les Canadiens ne savent pas combien l'eau leur coûte

Selon l'étude, les Canadiens n'ont aucune idée du coût de l'eau. Bien que six Canadiens sur dix (61 %) avouent ignorer combien ils paient l'eau qu'ils consomment, ils ont une opinion bien arrêtée quant à son coût : sept Canadiens sur dix (70 %) estiment que ce prix doit être assez élevé pour inciter le public à traiter l'eau comme une ressource précieuse.

« L'eau n'est vraiment pas chère au Canada, ce qui explique aussi pourquoi les Canadiens n'ont aucune idée de sa valeur, constate M. Sandford. Par comparaison à d'autres pays développés, ils paient très peu pour avoir l'eau à la maison. L'eau coûte quatre fois plus cher en France et près de sept fois plus en Allemagne. Il n'est donc pas étonnant que dans ces pays, la consommation moyenne des ménages soit inférieure de plus de la moitié à celle des Canadiens. Tant que les Canadiens ne feront pas le lien entre leur utilisation personnelle de l'eau et sa vraie valeur, ils continueront de la gaspiller. »

Étude sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'eau de 2011 : Thèmes clés additionnels / tendances régionales / résultats

Voici des résultats supplémentaires tirés de l'Étude sur les attitudes des Canadiens à l'égard de l'eau de 2011, qui analysait les perceptions et les attitudes des Canadiens envers la qualité et la conservation de l'eau au cours des quatre dernières années.

Les Canadiens font un peu plus d'efforts pour économiser l'électricité que l'eau

  • Seulement quatre Canadiens sur 10 (40 %) font le lien entre l'eau et l'électricité et comprennent qu'il faut de l'énergie pour la traiter et l'amener dans les maisons ; un tiers (32 %) ne fait pas du tout le lien entre les deux.
  • Neuf Canadiens sur 10 (86 %) disent faire au moins des efforts raisonnables pour économiser l'électricité ; seulement huit sur 10 (78 %) dit faire les mêmes efforts pour économiser l'eau.

Les Canadiens ont plus confiance dans la qualité de l'eau au Canada

  • La confiance des Canadiens dans la sécurité et la qualité de l'eau potable a fortement augmenté au cours des deux dernières années, passant de 72 % en 2009 à 86 % en 2011. La confiance est plus élevée en Colombie-Britannique (92 %) et plus faible au Québec (69 %).
  • Neuf Canadiens sur 10 (91 %) qui boivent l'eau du robinet à la maison ont confiance dans sa sécurité et sa qualité. C'est en Ontario que le niveau de confiance est le plus élevé (97 %) et au Québec qu'il est le plus faible (83 %).
  • En ce qui concerne la provenance de l'eau qu'ils consomment habituellement, près de la moitié (48 %) boivent directement l'eau du robinet, un tiers (28 %), de l'eau filtrée, deux sur 10 (21 %), de l'eau en bouteille et 14 %, de l'eau provenant d'une carafe rangée dans le réfrigérateur.

La confiance dans la disponibilité de l'eau à long terme au Canada a aussi augmenté

  • Les Canadiens sont plus convaincus qu'il y a deux ans que le Canada aura suffisamment d'eau douce à long terme ; la proportion est passée de 70 % en 2009 à 77 % en 2011. C'est en Colombie Britannique que la confiance est la plus forte (84 %) et au Québec qu'elle est la plus faible, et de manière disproportionnée (63 %).

Les Canadiens s'inquiètent de plus en plus de la qualité de l'eau des lacs

  • Près de neuf Canadiens sur 10 (87 %) s'inquiètent de la qualité de l'eau des lacs dans lesquels ils se baignent. Les Québécois sont les plus inquiets (90 %), suivis des Ontariens et des habitants des Maritimes (88 % dans les deux régions).
  • La plupart des Canadiens (63 %) croient que la qualité des lacs se détériore.

À propos du sondage
Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions du sondage en ligne administré par Ipsos Reid auprès de 2 066 Canadiens adultes. Le sondage a été réalisé du 10 au 17 janvier 2011 pour le compte de RBC et de Unilever, avec le parrainage de la Décennie " L'eau, source de vie " de l'ONU. Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. Les résultats sont considérés exacts à ± 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport à ce qu'ils auraient été si l'ensemble de la population canadienne adulte avait été consulté. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

À propos de l'Initiative canadienne de partenariat en appui à la Décennie " L'eau, source de vie " de l'ONU
La Décennie internationale d'action " L'eau, source de vie " des Nations Unies est une décennie programmée pour le monde entier visant à favoriser l'action relativement aux problèmes de qualité et de disponibilité de l'eau. Alors que chacun des pays du monde se concentrera sur ses propres problèmes en matière de qualité et de disponibilité de l'eau dans un contexte mondial de la disponibilité d'eau douce, l'initiative canadienne a été définie par un partenariat des secteurs public et privé à l'échelle du pays visant à reconnaître et à résoudre les problèmes régionaux et nationaux en matière d'eau. L'initiative canadienne de partenariat dans le cadre de l'action " L'eau, source de vie " des Nations Unies loge et effectue ses recherches au Western Watersheds Climate Research Collaborative du Biogeosciences Institute de l'Université de Calgary.

À propos de RBC
RBC est l'une des plus importantes sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale par sa capitalisation boursière. Elle emploie environ 79 000 employés qui servent plus de 18 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et d'institutions. Ses bureaux sont répartis dans plus de 50 pays. RBC est reconnue comme l'un des chefs de file mondiaux en matière de services financiers et de responsabilité sociale et environnementale. Elle fait partie des indices Dow Jones World Sustainability Index et Dow Jones North American Sustainability Index 2010-2011 et a été désignée l'un des employeurs les plus respectueux de l'environnement du Canada, un des meilleurs employeurs pour la diversité au Canada, l'une des 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada ainsi que l'un des meilleurs employeurs au Canada. En 2010, RBC a versé 130 millions de dollars, sous forme de dons et de commandites, au soutien de projets communautaires partout dans le monde. Le projet Eau Bleue RBC comprend un engagement philanthropique de 50 millions de dollars sur dix ans envers des programmes favorisant la protection des bassins hydrographiques et l'accès à l'eau portable. Depuis 2007, RBC a versé des subventions totalisant plus de 27 millions de dollars à plus de 350 organismes partout dans le monde. RBC commandite la Semaine canadienne de l'eau et la nouvelle exposition sur l'eau du Musée royal de l'Ontario à Toronto. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.rbc.com/eaubleue.

À propos d'Unilever Canada
Unilever travaille chaque jour à créer un avenir meilleur. Nos produits font de petites différences, mais elles sont importantes pour la qualité de vie quotidienne des gens. La réputation d'Unilever au titre de la durabilité est bien établie, l'Indice de durabilité Dow Jones ayant classé la compagnie au premier rang du secteur alimentaire pendant 12 années consécutives. Nous assurons la croissance de notre entreprise en aidant à améliorer la santé et le bien-être des gens, à réduire l'incidence sur l'environnement et à optimiser les moyens d'existence. Chaque jour, dans le monde entier, nous servons plus de deux milliards de consommateurs. Au Canada, notre portefeuille de marques populaires inclut : Axe, Becel, Ben & Jerry's, Breyers, Degree, Dove produits d'hygiène personnelle, Hellmann's, Klondike, Knorr, Lipton, Popsicle, Q-Tips, Skippy, Slim-Fast, Suave, Sunsilk et Vaseline. Toutes ces marques sont des marques déposées du Groupe de compagnies Unilever. Résolue à servir les consommateurs et les collectivités où nous vivons, travaillons et jouons, Unilever emploie plus de 1 600 personnes à l'échelle du Canada. Pour un complément d'information, visitez www.unilever.ca (ouvre un site Web externe dans une nouvelle fenêtre).

- 30 -

Veuillez communiquer avec les personnes suivantes pour obtenir plus de renseignements ou pour arranger un entretien :

Pascale Gagnon, HKDP Communications et affaires publiques
514-395-0375 poste 235