Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Il dit « épargner pour l'avenir », elle dit « vivre au présent », selon un sondage RBC

Il dit « épargner pour l'avenir », elle dit « vivre au présent », selon un sondage RBC

Les habitudes de placement et d'épargne diffèrent chez les Canadiens et les Canadiennes

TORONTO, le 14 février 2011 —  Il y a d'importants écarts entre la façon dont les Canadiens et les Canadiennes épargnent et investissent leur argent, en particulier lorsqu'il est question de types de placements et de montants investis, selon le plus récent sondage annuel de RBC sur les REER.

Au cours de la dernière année, les hommes ont été plus nombreux que les femmes à épargner en vue de la retraite (44 % par rapport à 33 %) et à se constituer un portefeuille de placements (23 % par rapport à 16 %), tandis que les femmes ont été plus nombreuses que les hommes à favoriser l'épargne pour des priorités immédiates plutôt que pour l'atteinte d'objectifs à long terme ou la retraite (79 % par rapport à 73 %). Dans l'ensemble du Canada, près du tiers (31 %) des femmes n'ont pas commencé à épargner en vue de la retraite, comparativement à un cinquième des hommes (21 %).

« Notre sondage indique que les femmes accordent davantage d'importance aux besoins courants, souvent les besoins des autres, qu'à leurs propres besoins à long terme, a déclaré Lee Anne Davies, chef, Stratégies de retraite, RBC. Par conséquent, il est primordial pour elles d'obtenir des conseils sur les moyens d'accroître leur épargne, ce qui les aidera à avoir le style de vie qu'elles souhaitent à la retraite. Cela ne se résume pas à déterminer le montant d'épargne nécessaire ; un planificateur financier peut les aider à établir leurs objectifs ainsi qu'un plan d'action réaliste. »

Le sondage a également soulevé l'écart marqué entre les hommes et les femmes en ce qui a trait aux cotisations, actuelles ou prévues, à un REER. Dans les REER, les actions figurent au troisième rang des types de placements privilégiés par les hommes (23 %). Chez les femmes, elles figurent au sixième rang (14 %). Sur la même liste des préférences en matière de placement, les comptes d'épargne occupent le troisième rang chez les femmes (23 %), tandis que chez les hommes, ils occupent le quatrième rang (19 %). Les fonds communs de placement arrivent en première place tant chez les hommes que chez les femmes. Quarante-six pour cent des hommes en détiennent ; toutefois, cette proportion n'est que de 38 % chez les femmes. En outre, 22  % des femmes ont répondu qu'elles ignoraient quels types de placements elles détiennent dans leur REER, ou que c'est leur conseiller qui s'en occupe, comparativement à 15 % des hommes.

« Les femmes ont une approche plus prudente en matière d'épargne pour l'avenir, et elles sont davantage intéressées par des placements qui offrent des rendements stables. Voilà pourquoi le montant d'épargne nécessaire à la retraite qu'elles citent reste stable, ajoute Mme Davies. D'autre part, chez les hommes, ce montant change en fonction des variations des rendements de leurs placements. »

Le sondage RBC (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre) indique que le montant d'épargne nécessaire à la retraite cité par les femmes a légèrement diminué ; en effet, il est passé de 566 000 $ il y a trois ans à 510 000 $ en 2010. D'autre part, chez les hommes, ce montant a chuté de façon spectaculaire au cours des trois dernières années ; il est passé de 922 000 $ en 2007 à 493 000 $ en 2010.

« Il dit, elle dit »- Faits saillants régionaux tirés du sondage annuel de RBC sur les REER :

Québec :

  • Des 62 % de Québécois qui détiennent des REER :
    • Ces REER comprennent des fonds communs de placement (38 % des hommes, 34 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des comptes d'épargne (24 % des hommes, 16 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des actions (20 % des hommes et 11 % des femmes).
    • Seize pour cent des hommes et 22 % des femmes ignorent quels types de placements sont compris dans leur REER, ou affirment que c'est leur conseiller qui s'en occupe.
  • Au Québec, les hommes (78 %) et les femmes (79  %) ont exprimé pratiquement les mêmes préoccupations en ce qui a trait à l'équilibre entre l'épargne pour les priorités immédiates et l'épargne en vue de la retraite ou pour atteindre des objectifs à long terme.
  • Vingt-huit pour cent des Québécoises n'ont pas encore commencé à épargner en vue de la retraite ; cette proportion est de 22 % chez les hommes.

Ontario :

  • Des 62 % d'Ontariens qui détiennent des REER :
    • Ces REER comprennent des fonds communs de placement (52 % des hommes, 43 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des comptes d'épargne (20 % des hommes, 26 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des actions (24 % des hommes et 18 % des femmes).
    • Onze pour cent des hommes et 15 % des femmes ignorent quels types de placements sont compris dans leur REER, ou affirment que c'est leur conseiller qui s'en occupe.
  • En Ontario, huit femmes sur dix (83 %) et sept hommes sur dix (73 %) ont exprimé des préoccupations en ce qui a trait à l'équilibre entre l'épargne pour les priorités immédiates et l'épargne en vue de la retraite ou pour atteindre des objectifs à long terme.
  • Vingt-huit pour cent des Ontariennes n'ont pas encore commencé à épargner en vue de la retraite ; cette proportion est de 20 % chez les hommes.

Ouest canadien :

  • Des 59 % de répondants de l'Ouest canadien qui détiennent des REER :
    • Ces REER comprennent des fonds communs de placement (46 % des hommes, 33 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des comptes d'épargne (12 % des hommes, 26 % des femmes).
    • Ces REER comprennent des actions (22 % des hommes et 12 % des femmes).
    • Dix-neuf des hommes et 29 % des femmes ignorent quels types de placements sont compris dans leur REER, ou affirment que c'est leur conseiller qui s'en occupe.
  • Dans l'Ouest canadien, un peu plus des trois quarts des femmes (76 %) et un peu plus des deux tiers des hommes (68  %) ont exprimé des préoccupations en ce qui a trait à l'équilibre entre l'épargne pour les priorités immédiates et l'épargne en vue de la retraite ou pour atteindre des objectifs à long terme.
  • Des répondants de l'Ouest canadien, 35 % des femmes n'ont pas encore commencé à épargner en vue de la retraite ; cette proportion est de 22 % chez les hommes.

Les Canadiens qui souhaitent obtenir des conseils sur les REER et l'épargne-retraite, ou encore sur les façons d'emprunter en toute confiance, les trouveront sur le site du Centre d'expertise de RBC (www.centredexpertiserbc.com (ouvre un nouvelle fenêtre)), mis à jour périodiquement afin d'assurer qu'il reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles.

Information sur le sondage
Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions du 21e sondage annuel de RBC sur les REER réalisé par Ipsos Reid du 29 octobre au 4 novembre 2010. Le sondage en ligne a été mené auprès de 1 457 adultes canadiens, par l'intermédiaire du panel en ligne national d'Ipsos Reid. Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. Les échantillons par quotas avec pondération visent à fournir un échantillon probabiliste approximatif. Un échantillon aléatoire pondéré composé de 1 457 répondants canadiens, avec un taux de réponse de 100 %, aurait une marge d'erreur de ± 3 %, 19 fois sur 20.

Votre avenir à définir® est l'approche exclusive de RBC pour aider ses clients à établir, à planifier et à atteindre leurs objectifs de retraite. Guidés par les planificateurs financiers et les planificateurs en placements et retraite de RBC, les clients utilisent cette approche pour établir une stratégie financière qui leur permettra de préparer le terrain pour une retraite conforme à leurs priorités : famille, santé, foyer, style de vie, travail/entreprise, épanouissement personnel et patrimoine. Pour en savoir plus sur ce que RBC peut faire pour vous aider à établir une stratégie pour l'avenir, veuillez consulter le site www.rbcbanqueroyale.com/repenser (ouvre un nouvelle fenêtre) ou composer le 1 866 335-4055.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :

Raymond Chouinard, RBC, 514 874-6556
Kathy Bevan, RBC, 416 974-2727