Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La confiance des Canadiens à l'égard de l'économie chute dans la foulée de l'incertitude entourant la reprise économique, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

La confiance des Canadiens à l'égard de l'économie chute dans la foulée de l'incertitude entourant la reprise économique, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

La gestion de la dette est l'une des plus grandes préoccupations, la moitié des consommateurs priorisant le désendettement

TORONTO, le 1er octobre 2010 — La confiance des Canadiens est fortement ébranlée en raison des préoccupations relatives au rythme de la reprise économique mondiale, selon l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada de septembre. Stable depuis décembre 2009, l'indice global a reculé de 14 points de pourcentage, passant de 108 à 94. Cette baisse est imputable au recul des trois sous-indices qui composent l'indice des perspectives de consommation, soit conditions actuelles, attentes et placements personnels.

Alors que six Canadiens sur dix (60 %) croient que les perspectives économiques sont bonnes, il s'agit néanmoins d'une baisse de sept points par rapport au dernier trimestre. Les craintes à l'égard de l'emploi, qui s'établissent à 22 %, sont en hausse de deux points par rapport au dernier trimestre, mais toujours en deçà du sommet de 27 % atteint en novembre 2009. Moins de Canadiens (46 %) croient que l'économie nationale prendra du mieux l'an prochain (en baisse de neuf points par rapport au trimestre précédent).

La gestion des dettes continue de préoccuper les consommateurs. La moitié des Canadiens (51 %) affirment qu'ils ont comme objectif de réduire leurs dettes au cours de la prochaine année, alors que quatre sur dix (39 %) prévoient réduire leurs dépenses.

« Il est rassurant de constater que les gens se préoccupent de la gestion de leurs dettes et de la réduction de leurs dépenses, a déclaré Andrea Bolger, première vice-présidente, Produits de financement, RBC. Il est important que les Canadiens éprouvent de la confiance et qu'ils comprennent que la gestion des dettes est cruciale pour leur réussite financière. »

Bien que la plupart des Canadiens (78 %) ne procèdent pas officiellement à une revue de leur crédit ou de leurs dettes chaque année, la majorité d'entre eux (60 %) affirme en faire un suivi étroit. Alors que 41 % des Canadiens croient gérer adéquatement leurs dettes, 17 % d'entre eux indiquent qu'ils réussissent tout juste à se maintenir à flot.


« Procéder périodiquement à une revue de ses besoins et de sa situation en matière de crédit tout en accumulant des actifs, avec l'aide d'un conseiller RBC, est une démarche clé pour maîtriser ses finances et atteindre ses objectifs, » a ajouté Mme Bolger.

Voici, à l'échelle nationale, quelques autres faits saillants tirés du rapport :

  • Situation financière personnelle (résultats globaux) : La proportion des Canadiens qui croient que leur situation financière personnelle s'améliorera au cours du prochain trimestre est stable, s'établissant à 26 % en septembre (par rapport à 27 % en juin). Pour l'avenir, 39 % des Canadiens prévoient que leur situation financière personnelle s'améliorera au cours de la prochaine année, soit une baisse par rapport à la mesure précédente (42 %).

  • Taux d'intérêt : Soixante-six pour cent (66 %) des Canadiens s'attendent à une hausse des taux d'intérêt au cours des six prochains mois, ce qui représente une baisse importante par rapport au dernier trimestre (84 %). Trois Canadiens sur dix (28 %) s'attendent à ce que les taux d'intérêt restent stables au cours de cette même période.

Les perspectives économiques incertaines et inégales à l'échelle mondiale ne passent pas inaperçues, et se traduisent par une anxiété accrue et une baisse de confiance de la part des consommateurs, a affirmé Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. La persistance de ces conditions est l'un des facteurs ayant fait en sorte que nous avons révisé à la baisse nos prévisions pour 2010. Nous nous attendons à une croissance du PIB de 3,3 %, soit une baisse par rapport aux prévisions de 3,6 % au dernier trimestre. "

RBC offre des conseils et des outils pour aider les clients à gérer leurs dettes, notamment :

  • Choisir la solution de crédit qui vous convient en faisant correspondre vos choix en matière de crédit à vos valeurs et à votre situation financière.
  • Se fixer des objectifs et utiliser le crédit judicieusement afin de les atteindre.
  • Gérer vos dettes efficacement en déterminant objectivement ce que vous pouvez vous permettre et respecter votre plan.
  • S'assurer d'avoir un programme de remboursement. Gérez vos dettes ; ne les laissez pas gérer votre vie
  • Comprendre le coût réel des dettes - régler d'abord celles portant le plus haut taux d'intérêt.

Que les Canadiens souhaitent emprunter en toute confiance, bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC www.centredexpertiserbc.com peut répondre à leurs questions. La gamme de vidéos qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant bon nombre de questions touchant les finances personnelles. Les conseillers de RBC, qui sont disponibles pour clavarder en direct, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et services de RBC, ainsi qu'un service personnalisé. De plus, tous les particuliers clients de RBC Banque en direct ont accès, sans frais, à l'outil maGestionFinancière www.rbcbanqueroyale.com/magestionfinanciere , le nouvel outil de gestion financière en ligne de RBC, qui permet d'établir un budget et de faire le suivi de ses habitudes de consommation.

L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada
L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada, dont les données sont comparées aux données de novembre 2009, est réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos Je-Dis (comité national en ligne d'Ipsos Reid) auprès de 4 292 Canadiens (642 personnes en Colombie-Britannique, 473 en Alberta, 500 en Saskatchewan et au Manitoba, 1 360 en Ontario, 848 au Québec et 469 dans les Provinces de l'Atlantique). Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Les données ont été recueillies entre le 1er et le 9 septembre 2010. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1,5 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard,
Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556

Note aux rédacteurs : L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada sera dorénavant établi trimestriellement et comportera un échantillon accru et davantage d'indices régionaux. Le prochain indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada paraîtra en juillet.