Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Le sommeil des Canadiens troublé par leurs finances personnelles : indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

Le sommeil des Canadiens troublé par leurs finances personnelles : indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada

Les attentes des Canadiens en ce qui concerne l'économie dans son ensemble ont reculé

TORONTO, le 1er avril 2010Selon le rapport de mars de l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada, le sommeil de la plupart des Canadiens (65 %) est troublé par les soucis financiers. Les répondants au sondage à partir duquel est établi l'indice ont notamment déclaré s'inquiéter du remboursement de leurs dettes (27 %), de leur épargne-retraite (18 %) ou de l'absence de fonds d'urgence (16 %). Le sondage indique également qu'un Canadien sur trois (34 %) est préoccupé par l'ensemble de sa situation financière.

Le nombre de Canadiens qui estiment que l'économie canadienne se détériorera au cours des douze prochains mois est passé de 13 % en février à 20 % en mars. Tout comme le mois dernier, les Canadiens sont encore divisés quant à l'état général de l'économie, mais la majorité d'entre eux demeurent optimistes. En effet, 54 % croient que l'économie va bien, alors que 46 % pensent le contraire. Dans l'ensemble, l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada est demeuré pratiquement inchangé en mars (108 points, comparativement à 109 en février). On peut donc penser que les Canadiens estiment que la reprise économique est encore fragile.

« Aux Canadiens qui s'inquiètent au sujet de leurs finances personnelles au point d'en perdre le sommeil, je conseille de prioriser les préoccupations et d'établir un plan d'action détaillé pour y remédier, a déclaré David McKay, chef de groupe, Services bancaires canadiens, RBC. C'est à cette étape que des conseils professionnels peuvent se révéler votre meilleur atout. Les planificateurs financiers de RBC partout au Canada peuvent vous aider à établir un plan réaliste comportant des jalons financiers qui vous remettra sur la bonne voie. »

Voici, à l'échelle nationale, quelques autres faits saillants tirés du rapport :

  • Craintes liées l'emploi : Un Canadien sur cinq (22 %) a déclaré qu'un membre de son ménage craint de perdre son emploi ou d'être mis à pied, en baisse par rapport au mois dernier (25 %). Les craintes liées à l'emploi se sont accrues en Colombie Britannique (29 %, en hausse de deux points de pourcentage) et au Québec (23 %, en hausse de six points de pourcentage). Dans la région de l'Atlantique, elles sont demeurées identiques, s'établissant à 24 %, alors que les niveaux ont baissé dans toutes les autres régions du pays. Les plus faibles niveaux ont été enregistrés au Manitoba et en Saskatchewan (11 %, en baisse de deux points de pourcentage) et en Ontario (20 %, en baisse de 10 points de pourcentage).
  • Situation financière personnelle (résultats globaux) : La proportion des Canadiens qui croient que leur situation financière s'améliorera au cours des trois prochains mois a grimpé pour atteindre 33 % en mars, comparativement à 30 % en février. Lorsqu'il s'agit de l'ensemble de l'année à venir, les Canadiens sont plus nombreux (44 %) à prévoir une amélioration de leur situation financière personnelle.
  • Taux d'intérêt : Plus des deux tiers des Canadiens (69 %) s'attendent à une augmentation des taux d'intérêt au cours des six prochains mois, soit une hausse de 65 % par rapport à février. Un Canadien sur trois (27 %) croit que les taux d'intérêt demeureront inchangés au cours de la même période.

« L'économie est solidement engagée sur la voie du redressement grâce à la vigueur des dépenses de consommation, à la faiblesse historique des taux d'intérêt et à l'amélioration des marchés du crédit, et nous prévoyons une croissance de 3,1 % du PIB réel pour 2010, a affirmé Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Les inquiétudes éventuelles des Canadiens à l'égard d'une hausse imminente des taux d'intérêt et de la vigueur du dollar canadien pourraient expliquer la légère baisse de l'indice et le regain de pessimisme quant à la tenue de l'économie à court et à long terme. »

Que les Canadiens souhaitent emprunter en toute confiance, bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir ou prendre leurs affaires en main, le Centre d'expertise RBC www.centredexpertiserbc.com (ouvre un nouvelle fenêtre) peut répondre à leurs questions. La gamme de vidéos et d'articles qui y sont accessibles est revue périodiquement afin d'assurer qu'elle reflète en tout temps les tendances et aborde les sujets d'intérêt pour les Canadiens. Les calculatrices et outils interactifs qu'on y trouve permettent d'obtenir une information personnalisée couvrant tous les aspects des finances personnelles. Grâce aux conseillers RBC qui sont disponibles pour clavarder en direct, les Canadiens ont accès à des conseils professionnels gratuits et sans obligation sur les produits et les services de RBC, ainsi qu'à un service personnalisé.

L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada
l'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada, dont les données sont comparées aux données de novembre 2009, s'appuie sur les résultats d'un sondage en ligne effectué par Ipsos Reid du 9 au 15 mars 2010 auprès de 1 020 Canadiens d'âge adulte. Ces données constituent l'aperçu le plus actuel et le plus complet des attitudes des consommateurs en ce qui a trait à leurs finances et à l'état de l'économie canadienne. Les résultats proviennent d'un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 3,1 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Raymond Chouinard,
Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556

Note aux rédacteurs : L'indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada sera dorénavant établi trimestriellement et comportera un échantillon accru et davantage d'indices régionaux. Le prochain indice mensuel RBC des perspectives de consommation au Canada paraîtra en juillet.