Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > 

Un début d'année solide : la confiance des consommateurs américains atteint son plus haut niveau depuis septembre 2008, selon l'Indice RBC CASH

NEW YORK, le 14 janvier 2009Après avoir enregistré une baisse durant la majeure partie de 2009, la confiance des consommateurs américains a affiché un regain considérable ce mois-ci, revenant à des niveaux qu'on n'avait pas vus depuis le début de la dernière crise financière, en septembre 2008, selon les plus récents résultats de l'indice RBC CASH (Consumer Attitudes and Spending by Household - indice du moral économique des ménages). Soutenu par le gain mensuel le plus important en ce qui a trait aux attentes en matière d'emploi depuis sa création, il y a huit ans, l'indice RBC CASH de janvier 2010 s'établit à 58,3, en hausse de 19,3 points par rapport à 39,0 en décembre 2009.

« Ce mois-ci, l'indice RBC CASH a atteint des niveaux que l'on n'avait pas vus depuis le sommet de la crise financière, a déclaré Tom Porcelli, économiste à RBC Marchés des Capitaux - États-Unis. Cette hausse du niveau de confiance semble liée à la récente vague de nouvelles économiques positives. Cela augure bien en ce qui a trait à une amélioration soutenue de la confiance des consommateurs, qui sera essentielle à la reprise économique. »

L'indice RBC CASH est le résultat d'un sondage mensuel sur les attitudes des consommateurs américains à l'égard de l'état actuel et futur des économies locales, des finances personnelles et de l'épargne, ainsi que sur la confiance nécessaire pour effectuer des investissements d'envergure. Composé de quatre sous-indices, soit l'indice RBC de la conjoncture, l'indice RBC des prévisions, l'indice RBC des investissements et l'indice RBC de l'emploi, il a pour référence les valeurs établies en janvier 2002, au moment de sa création (valeur de référence de 100). Les résultats de ce mois-ci sont fondés sur un échantillon représentatif de 1 002 adultes dans l'ensemble des États-Unis qui ont répondu entre le 7 et le 10 janvier 2010 au sondage d'Ipsos Public Affairs, société d'études basées sur des sondages. La marge d'erreur était de plus ou moins 3,1 pour cent.

Voici les points saillants du sondage :

  • Le niveau de confiance des Américains à l'égard du marché de l'emploi s'est amélioré de manière spectaculaire ce mois-ci, comme le démontre la hausse de 16,5 points de l'indice RBC de l'emploi, qui a atteint 67,9. Il s'agit là du gain mensuel le plus important dans l'histoire de l'indice. La baisse des pertes d'emploi a fait en sorte que le niveau de confiance des consommateurs en matière de sécurité d'emploi s'est accru ; selon l'indice, 30 % d'entre eux sont confiants qu'ils conserveront leur emploi. De plus, le niveau d'inquiétude en ce qui a trait aux pertes d'emploi a également baissé au cours du mois dernier. Selon l'indice de janvier, les Américains sont moins touchés (62 %) par une perte d'emploi, personnellement ou dans leur entourage immédiat, qu'en décembre dernier (71 %).

  • Les perspectives économiques des consommateurs se sont fortement améliorées au cours du dernier mois, comme en témoigne l'indice RBC des prévisions, qui a atteint 67,6, en hausse de 27,2 points par rapport à décembre (40,4). Ce niveau est le plus élevé depuis septembre 2008. L'optimisme accru des consommateurs en ce qui a trait à l'économie locale et à leurs finances personnelles, combiné aux gains en matière de sécurité d'emploi, a mené à une hausse globale de l'indice des prévisions. Actuellement, 38 % des consommateurs croient que leur économie locale sera plus forte d'ici six mois (comparativement à 35 % le mois dernier), tandis que seulement 15 % d'entre eux croient que son état continuera de se détériorer (par rapport à 19 % en décembre).

  • Stimulé par une augmentation remarquable du niveau de confiance des consommateurs, l'indice RBC de la conjoncture a également atteint en janvier un sommet en 15 mois en s'établissant à 51,6, en hausse de 14,6 points par rapport à 37,0 le mois dernier. La proportion des consommateurs qui qualifient leur situation financière de solide s'est accrue, passant de 21 % en décembre à 25 % en janvier. Cependant, la proportion des Américains qui qualifient leur situation financière de précaire s'est maintenue à 32 %, soit la même qu'en décembre.

  • Reflétant les améliorations de l'indice global et de l'indice de la conjoncture, l'indice RBC des investissements a enregistré une hausse de 11,2 points ce mois-ci pour s'établir à 58,1, comparativement à 46,9 en décembre. La proportion de consommateurs affirmant posséder la confiance nécessaire pour effectuer des investissements d'envergure s'est maintenue en janvier ; elle se situe à 33 %, comparativement à 35 % en décembre. La proportion des consommateurs qui estiment que la période actuelle est propice aux placements boursiers s'est également accrue. En effet, elle a atteint 37 %, comparativement à 32 % le mois dernier. Les Américains se disent aussi plus confiants en ce qui a trait aux investissements dans le secteur immobilier. En janvier, 44 % des consommateurs ont affirmé qu'ils estiment que le mois prochain sera propice aux investissements dans ce secteur, comparativement à seulement 41 % le mois dernier.

- 30 -

Personnes-ressources :
Raymond Chouinard, RBC, 514 874-6556