Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les cotisations aux REER devraient continuer de diminuer jusqu'en 2020, selon les Services économiques RBC

Les cotisations aux REER devraient continuer de diminuer jusqu'en 2020, selon les Services économiques RBC

Les baby-boomers se préparant à la retraite mènent cette tendance à la baisse

TORONTO, le 11 janvier 2010 - Parallèlement au vieillissement de la population canadienne au cours de la prochaine décennie, les cotisations aux REER poursuivront probablement leur tendance à la baisse jusqu'en 2020, selon une étude des Services économiques RBC s'appuyant sur les tendances des 40 dernières années en matière de cotisation aux REER.

« Durant trois décennies, à partir de la fin des années 1960, les cotisations aux REER ont connu une croissance constante. Elles ont ensuite amorcé une tendance à la baisse à la fin des années 1990 et ont continué à chuter jusqu'en 2008, au rythme du vieillissement des baby-boomers, qui cotisaient dans une moindre mesure, a déclaré Paul Ferley, économiste en chef adjoint, RBC. Cette tendance à la baisse ne signifie pas nécessairement que les Canadiens n'épargnent pas assez en vue de la retraite, mais la baisse de l'épargne peut avoir une incidence négative sur l'économie canadienne dans son ensemble, car moins de fonds sont ainsi disponibles pour financer des activités de placement ».

Le rapport de RBC indique que les cotisations aux REER, en proportion du revenu personnel, ont diminué au cours des onze dernières années après avoir augmenté de manière constante jusqu'au sommet enregistré en 1997. De plus, l'étude conclut que l'augmentation du nombre de baby-boomers, ainsi que les habitudes d'épargne distinctes de chaque groupe d'âge (34 ans ou moins, 35 à 44 ans, 45 à 54 ans, 55 ans ou plus), peuvent expliquer en majeure partie à la fois la hausse des cotisations aux REER avant 1997 et la baisse enregistrée depuis.

Les habitudes d'épargne varient beaucoup d'un groupe d'âge à l'autre. Ce sont les épargnants du groupe des 34 ans ou moins qui sont les moins enclins à cotiser à un REER. La hausse la plus marquée des cotisations s'observe dans le groupe des épargnants âgés de 35 à 44 ans, suivie d'une hausse plus modeste dans le groupe des 45 à 55 ans. Les cotisations diminuent dans le groupe des 55 ans ou plus.

Au cours des 40 ans qui ont précédé la fin des années 1990, la courbe des cotisations aux REER a suivi celle de la population des baby-boomers, un segment démographique important. « Le vieillissement des baby-boomers sera vraisemblablement l'un des principaux facteurs qui entraîneront la chute constante des cotisations aux REER au cours des dix prochaines années, à moins que ne se produisent des changements radicaux dans les habitudes d'épargne », a ajouté M. Ferley.

« Le groupe d'âge qui a le plus de défis à relever au chapitre de l'épargne est celui des 35 à 54 ans, a déclaré Lee Anne Davies, chef des Stratégies de retraite à RBC. C'est pendant cette période qu'ils élèvent leur famille, achètent une maison et épargnent en vue de financer les études de leurs enfants. Cependant, il s'agit également d'une période cruciale pour épargner en vue de la retraite. Nous voulons que les Canadiens soient bien préparés financièrement pour la retraite et qu'ils soient en mesure d'atteindre leurs objectifs financiers. Voilà pourquoi il est important qu'ils disposent d'un plan à cette fin. Une planification avisée peut permettre de concilier les nombreuses priorités financières concurrentes tout en épargnant en vue de la retraite ».

M. Ferley a également souligné l'incidence de plusieurs autres facteurs sur les niveaux de cotisation aux REER, notamment :

  • Le revenu personnel : Durant les périodes de ralentissement économique et de baisse des revenus, le rythme de croissance des cotisations aux REER diminue.

  • La vigueur des marchés boursiers : Les cotisations aux REER augmentent lorsque les indices boursiers sont en hausse.

  • Les plafonds de cotisation : Ils ont une incidence sur les niveaux de cotisation aux REER ; toutefois, cette incidence semble moindre depuis les dernières années.

Il est possible de consulter en ligne le rapport complet de l'étude sur les REER réalisée par les Services économiques RBC, à l'adresse suivante : http://www.rbc.com/economics/market/pdf/RRSP.pdf (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre).

- 30 -

Personnes-ressources, médias :
Claude Lussier, Relations avec les médias, RBC, 514 874-5919