Le fléchissement du PIB canadien en février n’est pas uniquement attribuable aux conditions hivernales

 

  • Le PIB canadien a perdu 0,1 % en février, ce qui est tout juste en deçà des prévisions de stagnation à la suite du solide gain de 0,3 % en janvier. Les secteurs d’activité ont enregistré des gains et des pertes dans une proportion égale, mais, globalement, la production a diminué à la fois dans les secteurs secondaire et tertiaire. L’extraction de pétrole et de gaz n’a pas augmenté malgré l’allégement des réductions de la production imposées par le gouvernement albertain en février. Pour un deuxième mois consécutif, l’industrie minière, à l’exclusion du pétrole et du gaz, a reculé de plus de 4 %. L’important repli du transport ferroviaire et le ralentissement des ventes de résidences, deux facteurs probablement attribuables aux conditions hivernales, ont retranché 0,1 point de pourcentage à la croissance. Les températures froides ont stimulé la production des services publics, et le secteur de la construction ne semble pas avoir été touché.

le 30 avril 2019

Voir le graphique complet La croissance du PIB du Canada au février 2019

Dernières nouvelles

Date de diffusion Nom du rapport Télécharger
Nom du rapport Télécharger

Alertes économiques gratuites

Recevez par courriel une alerte assortie d'une liaison dynamique dès que cette publication est affichée sur notre site de Recherche économique RBC. Ce service gratuit est réservé aux clients et aux employés de RBC.

Abonnez-vous maintenant alertes économiques gratuities