Passer au contenu principal

L’investissement dans les arts : une priorité de longue date

Le projet Artistes émergents RBC appuie des organismes qui offrent aux artistes les meilleures chances de faire avancer leur carrière dans des domaines comme les arts visuels, la musique, le théâtre, le spectacle, la littérature et le cinéma. Chaque année, RBC Fondation verse des millions de dollars à des centaines d’organismes voués aux arts à l’échelle mondiale afin d’épauler aujourd’hui les talents de demain.

Nos partenaires

Notre partenaire vedette en danse

Le programme de stages RBC permet à de jeunes danseurs d’évoluer au sein du Ballet national du Canada. Ce programme offre aux danseurs des occasions de perfectionnement et de mentorat afin de faciliter leur transition entre les études et une carrière professionnelle.

Les dix danseurs sélectionnés chaque année, soit les candidats les plus prometteurs, peaufinent leur technique, acquièrent de l’expérience sur scène et sont éventuellement embauchés par des compagnies de danse respectées partout dans le monde.

Portrait d’artiste : Brendan Saye, danseur

Brendan Saye est né à Vancouver, en Colombie-Britannique, et a reçu sa formation à l’École nationale de ballet du Canada. Il s’est joint au Ballet national du Canada dans le cadre du programme de stages RBC en 2008, et a été nommé soliste principal en 2017.

En 2012, M. Saye a reçu le prix d’excellence du conseil des mécènes et a représenté le Ballet national à la dixième édition du Concours international pour le Prix Erik Bruhn. Il a également obtenu le prix Peter Dwyer et le prix Christopher Ondaatje en 2008, alors qu’il était un élève de l’École nationale de ballet du Canada.

Le répertoire de M. Saye comprend Siegfried dans Le lac des cygnes, Polixenes dans Le conte d’hiver, Le Roi dans Le petit prince, Flegmatique dans Les quatre tempéraments, Roméo et Tybalt dans Roméo et Juliette ainsi qu’un glaçon dans Casse-noisette. Il a interprété des rôles principaux dans Hamlet, Cendrillon, Les quatre saisons, In The Upper Room, the second detail, Chroma, Enkeli et Self and Soul.

M. Saye a également dansé dans La belle au bois dormant, Onéguine, Giselle, Les aventures d’Alice au pays des merveilles, Don Quichotte, La fille mal gardée, La mouette, La sylphide, Pinocchio, Carmen, Un tramway nommé Désir, Opus 19/The Dreamer, Glass Pieces, West Side Story Suite, Emergence, Genus, The Dreamers Ever Leave You et No. 24.

Notre partenaire vedette en cinéma

Le Festival international du film de Toronto (TIFF) présente aux cinéphiles les meilleurs films canadiens et étrangers afin de favoriser les découvertes créatives et culturelles par le cinéma. À ses débuts, le TIFF était un festival de dix jours. Aujourd’hui, l’événement offre une programmation continue, 365 jours par année, comprenant des projections de films, des conférences, des tables rondes, des ateliers et du soutien à l’industrie.

En partenariat avec le TIFF, nous avons également lancé l’Initiative RBC des femmes créatrices, programme de mentorat visant à accroître la participation des femmes derrière et devant la caméra ainsi que leurs aptitudes et leurs occasions de réseautage dans ce domaine.

Portrait d’artiste : Alireza Khatami, cinéaste

Alireza Khatami a travaillé avec plusieurs cinéastes iraniens réputés, dont Asghar Farhadi, lauréat d’un oscar, avant de s’installer en Malaisie, où il a étudié la création multimédia et travaillé comme superviseur des effets spéciaux. Il a obtenu une maîtrise en production cinématographique du SCAD (Savannah College of Art and Design), aux États-Unis. En 2012, il a été sélectionné pour participer à la Résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes.

Son dernier court métrage, Mr. Chang’s New Address, a été présenté en première pendant la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Il vit actuellement aux États-Unis et au Liban, et prépare son premier long métrage.

Notre partenaire vedette en musique

La Compagnie d’opéra canadienne (COC) est la plus importante société productrice d’opéras au Canada. Le programme de l’Ensemble Studio de la COC permet aux jeunes chanteurs d’opéra professionnels du Canada d’acquérir une formation avancée, de l’expérience sur scène, ainsi que les aptitudes pratiques au développement de carrière nécessaires pour réussir en tant qu’artistes travailleurs autonomes.

RBC Fondation soutient ce programme depuis près de 20 ans. Principal programme de formation au Canada pour les jeunes chanteurs d’opéra professionnels, ce studio offre une formation avancée, de l’expérience sur scène et des occasions de développement de carrière. Dans le cadre de ce programme, d’une durée d’un à trois ans, les chanteurs suivent une formation vocale et théâtrale, ont l’occasion de jouer la doublure de rôles importants, participent à des programmes d’éducation et de sensibilisation, et se produisent sur scène dans les principales productions de la COC.

Portrait d’artiste : Karine Boucher, soprano

La soprano Karine Boucher a récemment obtenu son diplôme de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal ; à ce jour, elle est la plus jeune artiste admise à ce programme de formation. En 2011, elle était également finaliste à l’épreuve régionale du concours National Council Auditions organisé par le Metropolitan Opera.

Native de Québec, elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise du Conservatoire de musique de Québec.

Elle a déjà joué Annina dans La traviata, Inez dans Il trovatore et Rosette dans Manon (Opéra de Montréal), Miss Pinkerton dans The Old Maid and the Thief et Micaëla dans Carmen (Atelier lyrique), ainsi que Kätchen dans Il matrimonio segreto (Conservatoire de Québec). Elle ne pourrait pas choisir un seul rôle qu’elle rêve de jouer, mais Verdi et Puccini sont deux compositeurs qu’elle aime particulièrement. Elle reconnaît toutefois que ces rôles requièrent de la maturité. « Je devrai donc être patiente », ajoute-t-elle.

Notre partenaire vedette en théâtre

Le programme Artistes émergents RBC Canadian Stage offre gratuitement diverses occasions de formation et de perfectionnement artistique aux artistes émergents et aux professionnels du milieu des arts, notamment :

  • Accès libre à des conférences spécialisées, à des ateliers et à des occasions de réseautage pour tous les artistes de théâtre émergents.
  • Perfectionnement des metteurs en scène : Résidence d’un an permettant à deux metteurs en scène émergents de perfectionner leurs aptitudes dans le cadre de l’élaboration d’un projet soutenu par l’expertise, les locaux et les ressources de Canadian Stage.
  • Troupe en résidence : Résidence d’un an permettant à une nouvelle troupe qui produit des œuvres théâtrales d’élaborer un projet en profitant de l’expertise, des locaux et des ressources de Canadian Stage.
  • Stages artistiques  : Stages permettant aux artistes émergents de se familiariser avec l’administration et la production d’œuvres théâtrales.

Portrait d’artiste : Jordan Tannahill, artiste de théâtre

Jordan Tannahill est un dramaturge, cinéaste et metteur en scène canadien décrit par le Toronto Star comme « l’un des jeunes artistes de théâtre indépendant les plus prometteurs au Canada ». Originaire d’Ottawa, en Ontario, il vit actuellement à Toronto.

Avec sa compagnie théâtrale Suburban Beast, il écrit et met en scène des productions jouées dans des théâtres, des galeries et des espaces trouvés. Ses œuvres, qui intègrent fréquemment des éléments de théâtre expérimental et de multimédia et font souvent appel au réalisme magique, explorent les thèmes de l’identité altersexuelle, de la sous-culture des jeunes et de la banlieue.

Par exemple, sa pièce Late Company explore les conséquences du suicide d’un adolescent gai pour ses parents et pour la famille de son bourreau, et sa pièce Concord Floral est une adaptation contemporaine du Décaméron, œuvre allégorique écrite au 14e siècle par Giovanni Boccaccio, transposée dans la banlieue torontoise de Vaughan et mettant en scène des jeunes de la région.

Parmi les plus récentes distinctions reçues par M. Tannahill, notons le Prix littéraire du Gouverneur général en théâtre, duquel il est le plus jeune lauréat (2014), le titre d’artiste canadien de l’année décerné par le Globe and Mail (2014), le Prix John Hirsch (2014), le prix Emerging Artist Award de la Toronto Arts Foundation (2014), le prix Emerging Queer Artist Award du Buddies in Bad Times Theatre (2014), ainsi qu’une place au palmarès des 30 personnes d’influence de moins de 30 ans dans le milieu canadien des arts, établi par ARTINFO (2014).

Notre partenaire vedette en arts visuels

La Canadian Art Foundation (CAF) a pour mandat de promouvoir la compréhension et l’appréciation des arts visuels au Canada. La CAF enrichit l’éducation artistique du public en rehaussant la visibilité d’artistes visuels canadiens au pays comme à l’étranger. Elle favorise également l’intérêt du public à l’égard des arts visuels et contribue à faire progresser la carrière d’artistes et d’auteurs émergents.

Parcourez la Collection d’œuvres d’art RBC et renseignez-vous sur les programmes et les initiatives que nous soutenons.

Portrait d’artiste : Melanie Authier, peintre

Les toiles de Melanie Authier illustrent les façons dont le paysage nous est présenté et les expériences parfois contradictoires que nous en avons au 21e siècle. Dans Apocalyptic Picnic, de petits fragments de ciel bleu et de prairie verte (parfaits éléments d’une sortie en plein air) sont placés dans une masse de formes abstraites, explosions d’énergie physique et créative. À quoi nous attendons-nous des jolis paysages ? Quels sentiments romantiques pourrions-nous y projeter ? De quelle façon présumons-nous qu’ils peuvent améliorer nos vies ?

L’artiste rend visibles, dans ses paysages, ces questions de désir affectif, de projection et de difficultés. Le résultat est une impression de vie réelle, désordonnée, émanant d’une image fantastique digne d’une carte postale.

Melanie Authier est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Guelph, et ses œuvres ont été exposées partout au Canada. Elle s’intéresse à l’exploration affective du paysage et de la nature en tant que lieux d’envie et de désir.

Notre partenaire vedette en littérature

La Société d’encouragement aux écrivains du Canada a été fondée par cinq auteurs canadiens renommés (Margaret Atwood, Pierre Berton, Graeme Gibson, Margaret Laurence et David Young), dans le but de favoriser le dynamisme du milieu littéraire au Canada. Le prix Bronwen Wallace RBC pour auteur de la relève, créé à la mémoire de la poète et nouvelliste Bronwen Wallace, récompense des auteurs prometteurs.

Grâce à ce prix, les finalistes peuvent se rencontrer et rencontrer des auteurs et éditeurs d’expérience. Ainsi, de nombreuses relations de mentorat informelles se nouent entre des finalistes, d’anciens membres du jury et d’autres participants. Afin d’enrichir leur expérience, les finalistes reçoivent également des commentaires écrits des membres du jury pour améliorer leur style d’écriture ou orienter leur développement de carrière.

Portrait d’artiste : Leah Jane Esau, auteure

Leah Jane Esau est une dramaturge et auteure de fiction vivant à Montréal, où elle a récemment obtenu son diplôme de l’École nationale de théâtre du Canada. Sa pièce de théâtre Disappeared a remporté le prix Pam Dunn 2012 et le prix Tom Hendry 2012. Elle détient une maîtrise en théâtre de l’Université de Toronto et une maîtrise en création littéraire de l’Université de Guelph.

Notre impact : Libérer le potentiel des artistes

+ de 11 000

+ de 11000

Personnes appuyées par le projet Artistes émergents RBC.

Renseignez-vous sur la mesure de notre impact.

Présenter une demande de financement

Nous soutenons des programmes qui offrent aux artistes émergents du mentorat, des stages et de la visibilité auprès d’un public nouveau et diversifié tout au long de leur carrière. Besoin d’une subvention ? Les demandes de subvention du projet Artistes émergents RBC sont acceptées tout au long de l’année.

Découverte et apprentissage

Voir d’autres articles