Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La famille, toujours prête à aider – Malgré leurs préoccupations financières, plus de la moitié des Canadiens sondés accepteraient d’aider financièrement leurs proches à acheter une maison ou à payer leur loyer pendant la pandémie

La famille, toujours prête à aider – Malgré leurs préoccupations financières, plus de la moitié des Canadiens sondés accepteraient d’aider financièrement leurs proches à acheter une maison ou à payer leur loyer pendant la pandémie

Les Canadiens disposés à aider fourniraient en moyenne un peu plus de 60 000 $, et moins de la moitié d’entre eux s’attendraient à être remboursés

TORONTO, le 3 décembre, 2020 - En dépit de la distance physique qu’impose la COVID-19 aux familles, bon nombre d’entre elles gardent des liens financiers étroits. En effet, une proportion importante de la population canadienne se dit prête à aider ses enfants d’âge adulte ou ses proches à réaliser leur rêve d’accession à la propriété. Cette volonté d’aider, conclusion du sondage d’opinion sur l’achat d’une maison RBC, prévaut malgré les réalités financières actuelles engendrées par la pandémie.

Le sondage, qui prend le pouls de la population relativement au marché du logement canadien, a révélé que 47 % des Canadiens sondés craignent que leur situation financière ne se détériore au cours de la prochaine année. Même si plus des trois quarts des répondants s’inquiètent des répercussions financières de la COVID-19 (76 %) et tentent de limiter leurs dépenses (76 %), environ un tiers sont prêts à aider financièrement leur enfant ou un membre de leur famille immédiate à acheter une nouvelle maison (31 %). Près de la moitié sont également prêts à aider leur enfant ou un membre de leur famille à payer leur loyer si on leur en fait la demande (46 %).

En outre, un quart des Canadiens interrogés ont affirmé devoir fournir plus de soutien financier à leur famille depuis le début de la pandémie (25 %). Les Canadiens prêts à offrir une aide financière à leur enfant ou à un membre de leur famille immédiate se sont dits disposés à leur donner en moyenne 60 513 $ pour financer l’achat d’une maison, et seulement la moitié d’entre eux s’attendraient à revoir la couleur de cet argent (49 %).

« Les Canadiens sont encore nombreux à télétravailler et à passer une bonne partie de leur temps chez eux. Il va de soi qu’ils souhaitent poursuivre sur la voie de l’accession à la propriété, explique Amit Sahasrabudhe, vice-président, Produits de financement sur valeur nette immobilière et acquisition, RBC. Au cours des dernières années – et la pandémie n’a pas amélioré les choses –, il est devenu plus difficile d’accéder à la propriété dans de nombreuses villes du pays, surtout si l’on achète seul. Malgré l’incertitude actuelle, les familles continuent de s’entraider et de soutenir financièrement leurs proches qui projettent d’acheter une maison. »

Dans l’ensemble, seulement 24 % des répondants qui ont l’intention d’acheter une maison ont dit qu’ils le feraient seuls. La majorité dit qu’il est presque impossible pour une personne seule d’acheter une maison (58 %) ou de payer un loyer (60 %) dans sa région, 60 % estimant que les prix des maisons étaient inabordables.

Le sondage a également révélé que les deux tiers des Canadiens interrogés pensent qu’il sera difficile pour les prochaines générations d’accéder à la propriété (66 %), et plus de la moitié d’entre eux ont estimé que l’accessibilité ne fera que se détériorer dans un avenir rapproché (53 %). Malgré ce portrait sombre, la grande majorité des répondants considèrent que l’achat d’une propriété demeure un bon investissement (81 %), et seulement 29 % estiment qu’il est plus judicieux de louer que d’acheter en ce moment.

« Aujourd’hui, comparativement à l’an dernier, les Canadiens doivent tenir compte de beaucoup plus de facteurs lors de l’achat d’une maison, mais ils n’ont pas à affronter seuls ce défi, conclut M. Sahasrabudhe. Que vous soyez à la recherche d’une maison ou exploriez les possibilités du contexte actuel, il existe des ressources numériques, des outils et des experts pour vous aider à établir un plan qui vous convient. »

Selon M. Sahasrabudhe, les Canadiens peuvent prendre certaines initiatives pour planifier leur accession à la propriété :

  • Bien que la façon dont nous communiquons ait changé depuis le début de la pandémie, il demeure tout aussi important qu’avant d’obtenir des conseils d’expert. L’achat d’une maison est l’un des plus importants que vous ferez au cours de votre vie, et rien ne peut remplacer de bonnes recherches, de bons outils et de bonnes réflexions pour établir un projet d’achat réaliste en fonction de votre plan financier global. Vous pouvez joindre les conseillers en prêts hypothécaires de RBC par téléphone, qui sont prêts à vous aider à vous y retrouver. Il existe aussi des outils numériques conçus pour les futurs acheteurs de maison, comme Privilège Proprio Plus RBC – une ressource complète comprenant des guides, des outils, des calculatrices et des offres spéciales qui vous aideront, que vous commenciez tout juste à épargner ou que vous soyez prêt à faire une offre d’achat.
  • L’achat d’une maison nécessite de tenir compte de vos finances personnelles et d’une foule de facteurs externes, et ce, peu importe à quel moment vous le faites. Plusieurs facteurs comme votre revenu, vos économies pour une mise de fonds et vos dettes personnelles peuvent jouer sur votre capacité à acheter la maison que vous avez choisie. Il en va de même des facteurs externes comme les prix de l’immobilier et les taux d’intérêt en vigueur. Peu importe que vous achetiez une maison pour vous-même ou que vous aidiez un membre de votre famille, la première chose à savoir est le montant que vous pouvez vous permettre de payer. L’outil Accessibilité réelle à la propriété RBC vous donne une estimation personnalisée du montant que vous pouvez vous permettre de payer, tandis que l’Estimateur de propriété RBC vous permet d’obtenir une estimation de la valeur de votre maison actuelle afin d’établir un budget pour votre prochaine maison.

> Tableau de données nationales et régionales  (ouvre un document PDF dans une nouvelle fenêtre)

Sondage d’opinion sur l’achat d’une maison RBC
Le sondage d’opinion sur l’achat d’une maison RBC a été mené entre le 6 et le 11 novembre 2020, et 1 070 répondants ont été interrogés au moyen du panel en ligne de Léger. La marge d’erreur pour chacun des échantillons est de ± 3,1 %, 19 fois sur 20.

Aperçu de RBC
La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d’être, guidée par des principes et orientée vers l’excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 86 000 employés qui mettent en œuvre leur imagination et leur savoir‑faire pour concrétiser notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d’affaires diversifié axé sur l’innovation qui nous permet d’offrir des expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 34 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com.

Nous sommes fiers d’appuyer une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com/collectivites-impact-social.

- 30 -

Renseignements :
Michael Jesus, Paradigm Public Relations, mjesus@paradigmpr.ca, 647 783-1807
Arjun Lombardi-Singh, Communications, RBC, arjun.lombardi-singh@rbc.com, 647 531-4045