Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Près des deux tiers des Canadiens veulent accorder une plus grande place à l’investissement responsable dans leurs portefeuilles, selon un sondage de RBC Gestion mondiale d’actifs

Près des deux tiers des Canadiens veulent accorder une plus grande place à l’investissement responsable dans leurs portefeuilles, selon un sondage de RBC Gestion mondiale d’actifs

Points importants :

  • 73 % des Canadiens pensent que l’investissement responsable est la voie de l’avenir.
  • 81 % croient que l’investissement responsable offre des rendements équivalents ou supérieurs à l’investissement traditionnel.
  • 61 % comptent sur leur conseiller financier pour obtenir de l’information sur l’investissement responsable.
  • 86 % estiment qu’il est important que les entreprises dans lesquelles ils investissent agissent d’une manière socialement responsable.

TORONTO, le 15 janvier, 2020 - De plus en plus, les investisseurs canadiens souhaitent établir un portefeuille d’investissement responsable et comptent sur leur conseiller financier pour obtenir des conseils en la matière, selon un récent sondage de RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. (RBC GMA Inc.).

Ce sondage auprès d’un vaste éventail de particuliers visait à évaluer les attitudes et la compréhension de ceux-ci à l’égard de l’investissement responsable. Le sondage a révélé que parmi les investisseurs canadiens, 63 % souhaitent établir un portefeuille d’investissement responsable et 73 % estiment que l’investissement responsable est la voie de l’avenir. Toutefois, près de 50 % d’entre eux ignorent où trouver de l’information fiable sur l’investissement responsable, ce qui laisse croire que c’est ce manque d’information qui les dissuade d’agir. Pour combler cette lacune, 61 % des répondants consulteraient leur conseiller financier, ce qui démontre bien le rôle essentiel que jouent ces professionnels dans l’éducation des investisseurs.

« Les conseillers financiers ont su fidéliser leurs clients en leur offrant des conseils efficaces pour l’atteinte de leurs objectifs financiers, a déclaré Doug Coulter, président de RBC Gestion mondiale d’actifs Inc., et il est clair que ces derniers éprouvent beaucoup d’intérêt pour l’investissement responsable. Cet intérêt représente pour les conseillers une occasion d’offrir à leurs clients de l’information et des recommandations permettant de le concrétiser. » 

Les conseillers financiers jouent un rôle crucial pour stimuler l’investissement responsable
Les investisseurs estiment que leur conseiller financier est la source d’information la plus fiable en matière d’investissement responsable. En effet, 76 % des répondants au sondage de RBC GMA affirment qu’il est important que leur conseiller possède une expertise en investissement responsable et qu’il leur offre des solutions d’investissement responsable. De plus, 48 % des répondants affirment avoir l’intention de discuter d’investissement responsable avec leur conseiller au cours des douze prochains mois.

« Les Canadiens manifestent un intérêt évident à l’égard de l’investissement responsable et souhaitent en savoir plus à ce sujet, a déclaré Melanie Adams, vice-présidente et chef, Gouvernance et investissement responsable, RBC GMA Inc. Il incombe aux gestionnaires d’actifs, aux associations sectorielles, aux conseillers et aux organismes de réglementation de mieux les informer en la matière afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées. »

Autres conclusions :

Les investisseurs ne croient pas qu’ils auraient à faire des compromis en matière de rendement : 81 % des répondants croient que l’investissement responsable offre des rendements équivalents (62 %), ou même supérieurs (19 %), à l’investissement traditionnel. En particulier, 30 % des jeunes investisseurs (18 à 34 ans) sont de cet avis.

L’investissement responsable devrait connaître une croissance : Bien que 63 % des investisseurs expriment de l’intérêt à l’égard de l’investissement responsable, seulement 30 % d’entre eux prévoient agir en ce sens au cours des cinq prochaines années. Cet écart pourrait s’expliquer par le manque d’information, ainsi que par le fait que les investisseurs ignorent comment concrétiser cet intérêt. Lorsque l’on analyse les résultats du sondage selon les caractéristiques démographiques de l’échantillon, il s’avère que 40 % des jeunes investisseurs (18 à 34 ans) consacreront probablement une plus grande partie de leur portefeuille à l’investissement responsable au cours des cinq prochaines années, une proportion supérieure à celles des investisseurs plus âgés.

Les entretiens mènent à l’action : 89 % des répondants qui ont discuté d’investissement responsable avec leur conseiller financier ont obtenu de celui-ci une recommandation en la matière. Lorsqu’on leur a demandé s’ils avaient discuté d’investissement responsable avec leur conseiller financier, les investisseurs plus jeunes (18 à 34 ans) (45 %) et ceux de la Colombie-Britannique (46 %) et du Québec (38 %) ont été sensiblement plus nombreux à répondre par l’affirmative que les investisseurs plus âgés et ceux de l’Ontario (27 %) et des provinces de l’Atlantique (19 %).

Le manque de connaissances freine l’adoption : Le manque de connaissances sur le sujet est le principal motif cité par 31 % des répondants qui n’ont pas l’intention de s’adonner à l’investissement responsable. En particulier, ce sont les femmes (42 %) et les jeunes investisseurs (18 à 34 ans) (38 %) qui ont été les plus nombreux à citer ce motif, bien que ce soient précisément ces groupes qui expriment le plus d’intérêt pour l’investissement responsable.

Les investisseurs veulent que les sociétés dans lesquelles ils investissent agissent de manière responsable : Lorsqu’on leur a demandé à quel point il est important que les sociétés dans lesquelles ils investissent agissent de manière responsable, 86 % des répondants ont indiqué que cela est « très important » ou « assez important ». En particulier, 42 % des jeunes investisseurs (18 à 34 ans) ont indiqué que cela est « très important ». C’est en Colombie-Britannique qu’on trouve la plus grande proportion de répondants ayant donné cette réponse, soit 40 %.

Les investisseurs accordent le plus d’importance aux causes environnementales : Pour près de la moitié (45 %) des répondants, ce sont les causes environnementales, comme les changements climatiques et l’eau, qui comptent le plus lorsqu’il est question d’investissement responsable. Près du tiers (32 %) des répondants ont cité les causes sociales, dont la santé et la sécurité, les droits de la personne et l’incidence sur la collectivité, comme étant les plus importantes en matière d’investissement responsable, tandis que 10 % ont cité les enjeux liés à la gouvernance, dont la diversité dans les conseils d’administration et la rémunération des chefs de la direction.

Pour en savoir plus sur la démarche d’investissement responsable de RBC Gestion mondiale d’actifs, rendez-vous au Investissement responsable : Lancer la discussion.

À propos du sondage de RBC GMA
Ces conclusions sont tirées d’un sondage Ipsos mené pour le compte de RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. entre le 13 et le 23 août 2019. Au total, 1 500 particuliers canadiens qui investissaient pendant cette période ou qui envisageaient de le faire au cours des deux prochaines années ont été sondés de façon uniforme selon leur niveau d’actif : inférieur à 25 000 $ ; 25 000 $ à 100 000 $ ; 100 000 $ à 250 000 $ ; ou supérieur à 250 000 $. Les données ont été pondérées par âge, sexe et région, ainsi que par niveau d’actif conformément aux données de l’enquête Canadian Financial Monitor d’Ipsos, pour refléter la distribution d’actif réelle des Canadiens. Les résultats du sondage, dont la précision a été calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité, sont considérés comme exacts à ± 2,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d’autres types d’erreurs, notamment au chapitre de la couverture et des mesures. RBC GMA Inc. fait partie du groupe de sociétés de RBC GMA et est une filiale indirecte en propriété exclusive de la Banque Royale du Canada.

RBC Gestion mondiale d’actifs
RBC Gestion mondiale d’actifs (RBC GMA), division de gestion d’actifs de la Banque Royale du Canada (RBC), regroupe les gestionnaires de fonds BlueBay Asset Management et Phillips, Hager & North gestion de placements. RBC GMA est un fournisseur mondial de services et de solutions de gestion de placements pour les investisseurs institutionnels, la clientèle fortunée et les particuliers. La société offre des comptes distincts, des fonds en gestion commune, des fonds communs de placement, des fonds de couverture, des fonds négociés en bourse et des stratégies de placement spécialisées. Le groupe de sociétés de RBC GMA gère un actif d’environ 460 milliards de dollars et compte quelque 1 400 employés au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Aperçu de RBC
La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d’être, guidée par des principes et orientée vers l’excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 85 000 employés qui concrétisent notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d’affaires diversifié axé sur l’innovation qui nous permet d’offrir des expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 34 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com .

Nous sommes fiers d’appuyer une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com/collectivite-impact-social.

- 30 -

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Brandon Dorey, Communications, RBC GMA, 416 955-7397