Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > L’investissement responsable prend de l’ampleur à mesure que son potentiel de rendement gagne en importance Résultats du sondage de RBC Gestion mondiale d’actifs

L’investissement responsable prend de l’ampleur à mesure que son potentiel de rendement gagne en importance Résultats du sondage de RBC Gestion mondiale d’actifs

TORONTO, le 2 octobre, 2018 - Selon un nouveau sondage mené à l’échelle mondiale par RBC Gestion mondiale d’actifs (RBC GMA), 90 pour cent des investisseurs institutionnels sont d’avis que les portefeuilles axés sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont autant, sinon plus de chances de dégager un bon rendement que les portefeuilles qui ne tiennent pas compte de ces critères. Les résultats indiquent que la popularité de l’investissement responsable (intégration des critères ESG, investissement d’impact, engagement des détenteurs d’actifs) va croissant, les investisseurs institutionnels se demandant maintenant non s’ils devraient adopter une approche axée sur l’investissement responsable, mais plutôt comment l’intégrer à leur portefeuille.

Le sondage mené par RBC GMA révèle que le placement reposant sur les critères ESG se taille une place de choix à côté d’autres approches fondamentales. En outre, on constate que l’application des principes ESG à diverses catégories d’actifs, dont les titres à revenu fixe et l’infrastructure, fait l’objet d’un intérêt croissant.

« Ces nouvelles données confirment que la majorité des investisseurs institutionnels et des experts-conseils en placements ont adopté les principes ESG ou y songent sérieusement, a déclaré Judy Cotte, vice-présidente et chef, Gouvernance et investissement responsable, RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. Fait important, bon nombre d’investisseurs institutionnels estiment maintenant qu’il est de leur devoir d’envisager une approche axée sur l’investissement responsable. Cette tendance marquée influe grandement sur la répartition de l’actif des gros portefeuilles institutionnels, de même que sur les conseils et le service offerts par les experts-conseils en placements et les gestionnaires d’actifs. »

Faits saillants
Le sondage Investissement responsable : Planifier un avantage durable est le troisième sondage annuel mené par RBC GMA auprès des investisseurs institutionnels sur leurs perceptions et leurs intentions à l’égard de l’investissement responsable. Le sondage de cette année a été distribué par RBC GMA, qui inclut BlueBay Asset Management, à 542 investisseurs institutionnels et experts-conseils en placements aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Asie. Voici quelques-unes des conclusions du sondage :

  • Le rendement est devenu un argument de vente déterminant : Pas moins de 38 % des répondants au sondage de 2018 estiment que l’intégration des facteurs ESG peut contribuer à générer de l’alpha, ce qui marque une progression considérable par rapport au résultat de 2017, soit 24 %. Seulement 20 % des répondants en 2018 ne croient pas que l’intégration des facteurs ESG soit une source d’alpha. Parallèlement, le niveau d’incertitude à l’égard de la pertinence des critères ESG en tant que source d’alpha demeure élevé : 42 % des répondants sont toujours incertains.

  • L’investissement responsable est de plus en plus considéré comme une responsabilité fiduciaire : Plus de 50 pour cent des répondants qui intègrent les critères ESG à leur stratégie d’investissement estiment qu’il s’agit là de leur responsabilité fiduciaire, soit le double de l’an dernier.
  • La diversité des genres au sein des conseils d’administration demeure une préoccupation commune : Quarante-deux pour cent des investisseurs institutionnels considèrent que les propositions d’actionnaires sont un moyen efficace de parvenir à la diversité des genres au sein des conseils d’administration. Dans le sondage de l’an dernier, ce sont les « tendances du marché » qui étaient considérées comme l’approche préférable. De plus, cette année, nous avons demandé aux répondants de préciser leurs cibles en matière de diversité, et nous avons pu constater que 63 % sont en faveur de cibles non contraignantes et, de ce nombre, 64 % préconisent une cible supérieure à 30 %.
  • L’approche fondée sur les facteurs ESG ne se limite pas aux choix des actions : Certes, les actions demeurent une priorité puisque la majorité des investisseurs institutionnels, comme le révèle le sondage, incorporent les facteurs ESG à leur processus. Par contre, le sondage montre également que l’analyse fondée sur les critères ESG va au-delà des actions puisque 60 % des répondants l’intègrent à leurs portefeuilles de titres à revenu fixe, 43 % aux placements immobiliers, 36 % à l’infrastructure et 34 % aux actifs alternatifs.
  • Les critères d’exclusion versus l’intégration des facteurs ESG et l’engagement : À mesure que l’investissement responsable prend de l’ampleur, le dialogue sur la façon d’intégrer ses principes à un portefeuille est passé de l’application de critères d’exclusion (portant notamment sur les supposés titres « impies » liés à l’alcool, au tabac et aux armes) à toute une gamme d’approches mettant davantage l’accent sur la communication avec les entreprises comme moyen d’influencer leur comportement. Lorsqu’on a demandé, dans le cadre du mouvement qui vise à s’affranchir des combustibles fossiles, lequel de l’engagement ou du désinvestissement était plus efficace, 45 % des répondants au sondage de 2018 ont répondu l’engagement (comparativement à 8 % des répondants qui préfèrent le désinvestissement), ce qui montre que les investisseurs continuent de favoriser le dialogue avec les entreprises plutôt que de se concentrer uniquement sur la vente d’actions.
  • Présélection négative : Parmi les sociétés qui procèdent à une présélection négative, les sociétés qui sont associées aux munitions en grappe et aux mines terrestres sont celles qui sont les plus susceptibles d’être exclues (75 % des répondants les ont exclues), suivies des sociétés associées aux armes en général (66 %), au tabac (60 %) et aux combustibles fossiles (42 %). En ce qui concerne la présélection négative touchant les sociétés liées aux combustibles fossiles, le sondage fait ressortir des écarts d’une région à une autre : elle s’applique peu au Canada (23 %) alors qu’elle est très populaire aux États-Unis (62 %), soit tout autant

que la présélection négative touchant les armes et le tabac, et même un peu plus que pour les munitions en grappe. Au Royaume-Uni, la présélection négative est utilisée de façon plus générale.

Il ressort nettement du sondage que l’investissement responsable – et plus particulièrement l’application des principes ESG – connaît une popularité croissante. Ce sondage révèle également que les obstacles restant à l’adoption de ces principes sont peut-être attribuables à une question de ressources et d’accès à la qualité de l’information, plutôt qu’à une prise de position philosophique. Il semble que les investisseurs institutionnels, les conseils d’administration et les autres intervenants de l’écosystème des placements comprennent davantage la valeur de l’analyse fondée sur les critères ESG et sont plus nombreux à exiger qu’elle soit intégrée aux processus d’investissement.

« À mesure que l’intégration des facteurs ESG se généralise, la recherche sur l’investissement intégrant les facteurs ESG s’accentuera et occupera une place grandissante dans le processus de gestion des portefeuilles, a précisé Habib Subjally, premier gestionnaire de portefeuille et chef, Actions mondiales, RBC Global Asset Management (UK) Limited. Et à mesure que la demande de solutions de placement responsable augmente, les gestionnaires d’actifs et les experts-conseils en placements seront de plus en plus appelés à conseiller leurs clients sur les options d’investissement responsable qui sont conformes à leurs objectifs financiers à long terme.

À propos de RBC Gestion mondiale d’actifs
RBC Gestion mondiale d’actifs (RBC GMA), division de gestion d’actifs de Banque Royale du Canada (RBC), regroupe BlueBay Asset Management et Phillips, Hager & North gestion de placements. RBC GMA est un fournisseur mondial de services et de solutions de gestion de placements pour les investisseurs institutionnels, la clientèle fortunée et les particuliers. La société offre des comptes distincts, des fonds en gestion commune, des fonds communs de placement, des fonds de couverture, des fonds négociés en bourse et des stratégies de placement spécialisées. Le groupe des sociétés de RBC GMA gère un actif de plus de 330 milliards de dollars et compte quelque 1 400 employés au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie.

- 30 -

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Leah Commisso, Communications, RBC GMA, 416 955-6498
Tony Catinella, Communications, RBC GMA, 617-722-4711