Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Les Canadiens sont moins nombreux à avoir une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, ce qui les expose à un plus grand risque

Les Canadiens sont moins nombreux à avoir une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, ce qui les expose à un plus grand risque

Twitter
Twitter:
Le nombre de Canadiens qui ont une assurance invalidité au travail est en baisse, ce qui les expose à un plus grand risque @RBCAssurances

Sommaire : Le nombre de Canadiens qui ont une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux a chuté sensiblement depuis 2015 – soit 48 % contre 57 %. Parmi les Canadiens qui n’ont pas d’assurance invalidité au travail, 84 % n’ont pas souscrit d’assurance. Pourtant, 68 % admettent qu’ils auraient de graves problèmes financiers s’ils devenaient invalides et ne pouvaient pas travailler pendant trois mois. Cependant, lorsqu’il s’agit d’obtenir une assurance invalidité, le lieu de travail des Canadiens et la formule de travail qui leur est offerte, tout comme l’accessibilité sur le plan financier, sont de sérieux obstacles.

RBC Assurances : Les Canadiens sont moins nombreux aujourd’hui à bénéficier d’une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux

RBC Assurances : Les Canadiens sont moins nombreux aujourd’hui à bénéficier d’une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux

TORONTO, le 24 avril, 2018 - Le nombre de Canadiens ayant une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux a sensiblement chuté depuis 2015, selon un récent sondage de RBC Assurances. Moins de la moitié (48 %) des travailleurs canadiens disent bénéficier d’une assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, comparativement à 57 % en 2015 1. Parmi ceux sans assurance invalidité au travail, 84 % n’ont pas souscrit par eux-mêmes une assurance, ce qui les expose à un risque sur le plan financier advenant leur incapacité de travailler en raison d’une invalidité.

« Comme la majorité des travailleurs canadiens indiquent qu’ils n’ont pas d’assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, ils devraient revoir leur couverture et faire immédiatement le nécessaire pour être bien protégés au cas où il leur arriverait quelque chose, explique Maria Winslow, directrice générale principale, Assurance de personnes, RBC Assurances. En l’absence d’une protection financière adéquate, les Canadiens s’exposent à des risques, pour eux-mêmes et pour leur famille, s’ils sont aux prises avec une invalidité qui les oblige à s’absenter du travail.

Beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à assumer les conséquences financières d’un arrêt de travail. La majorité des travailleurs canadiens (68 %) admettent que les répercussions financières, pour eux et leur famille, pourraient être graves, s’ils devenaient invalides et ne pouvaient pas travailler pendant trois mois. À vrai dire, 45 % des travailleurs canadiens aux prises avec une invalidité auraient aimé se mettre en arrêt de travail mais n’ont pas pu le faire pour des raisons financières. De plus, 51 % disent avoir été obligés de reprendre le travail plus tôt qu’ils ne l’auraient souhaité en raison de leur situation financière.

« Lorsque vous devez composer avec une invalidité, les finances devraient être le cadet de vos soucis. Une assurance invalidité individuelle vous procure la tranquillité d’esprit de savoir que vous recevrez de l’argent pour compenser la perte de revenu », déclare Mme Winslow.

Obstacles à l’obtention d’une assurance invalidité
Le lieu de travail des Canadiens et la formule de travail qui leur est offerte sont de plus en plus de sérieux obstacles à l’obtention d’une assurance invalidité. Les Canadiens sans assurance déclarent :

  • que leur employeur n’offre pas d’avantages sociaux ni d’assurance invalidité (35 %)
  • qu’ils travaillent à temps partiel ou sont des contractuels et ne sont donc pas admissibles aux avantages sociaux (25 %)
  • qu’ils travaillent à leur compte (22 %)

Le coût est un autre obstacle majeur – un travailleur canadien sur quatre (26 %) sans assurance invalidité pense ne pas avoir les moyens de souscrire une assurance.

« On croit souvent à tort que l’assurance invalidité coûte cher, et pourtant, il en coûte beaucoup moins que vous ne le pensez – son coût représente en général de 1 à 3 % de votre revenu », ajoute Mme Winslow.

Voici quelques aspects que les Canadiens devraient prendre en considération :

  • Le meilleur moment pour souscrire une assurance invalidité, c’est avant qu’une blessure ou une maladie survienne.
  • Ne choisissez pas une police en vous basant uniquement sur le prix. Sachez que le prix cadre avec ce qu’offre la police en termes de caractéristiques et de garanties. Assurez-vous de connaître la définition d’invalidité de la police, étant donné que celle-ci peut varier d’un assureur à l’autre.
  • Passez en revue l’assurance offerte par votre employeur et déterminez si vous avez besoin d’une protection supplémentaire pour combler les lacunes.
  • L’assurance invalidité est avant tout une police de remplacement du revenu ; elle vise à couvrir une partie de votre revenu si vous êtes incapable de travailler.

1 Sondage RBC Assurances de 2015

À propos du sondage de RBC Assurances
Ces conclusions sont tirées d’un sondage Ipsos Reid effectué du 2 au 4 janvier 2018 pour le compte de RBC Assurances. Le sondage a été mené auprès d’un échantillon de 1 505 travailleurs canadiens âgés de 18 ans et plus. L’échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population adulte du Canada selon les données du dernier recensement et que les résultats du sondage soient représentatifs de l’ensemble de la population. La précision des sondages en ligne d’Ipsos est calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité. Pour ce sondage, les résultats sont précis à ± 3,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats qui auraient été obtenus si tous les travailleurs canadiens adultes avaient été sondés. L’intervalle de crédibilité sera plus important dans des sous-ensembles de la population. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d’autres types d’erreurs, notamment au chapitre de la couverture et des mesures.

À propos de RBC Assurances
RBC Assurances® offre un vaste éventail de conseils et de solutions en matière d’assurance vie, maladie, habitation, automobile et voyage, de gestion de patrimoine et de réassurance, ainsi que des services d’assurance crédit et entreprise, à une clientèle composée de particuliers, d’entreprises et de groupes. RBC Assurances est la marque de commerce des entités administratives en assurance de Banque Royale du Canada, qui est l’une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord. RBC Assurances est l’une des plus importantes compagnies d’assurance détenues par une banque canadienne, et ses quelque 2 500 employés servent plus de quatre millions de clients dans le monde. Pour en savoir plus, visitez le www.rbcassurances.com.

- 30 -

Renseignements :
Kiara Famularo, Communications RBC, 905 816-5583
Greg Skinner, Communications RBC, 905 606-1425