Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > L’accessibilité à la propriété à Toronto s’améliore, selon les Services économiques RBC

L’accessibilité à la propriété à Toronto s’améliore, selon les Services économiques RBC

  • La mesure d’accessibilité à la propriété de RBC au Canada s’est améliorée pour la première fois en plus de deux ans au quatrième trimestre de 2017
  • Cette amélioration était principalement attribuable au segment des maisons individuelles à Toronto
  • C’est dans la région de Vancouver que l’accessibilité a subi la plus importante détérioration

TORONTO, le 5 avril, 2018 - L’accessibilité à la propriété s’est améliorée pour la première fois en plus de deux ans au quatrième trimestre de 2017 grâce à une baisse du prix des maisons individuelles à Toronto, selon le plus récent rapport Tendances immobilières et accessibilité à la propriété publié aujourd’hui par Recherche économique RBC.

Néanmoins, le soulagement éprouvé par les acheteurs de Toronto pourrait être peu important ou éphémère.

« Nous croyons que l’amélioration des coûts de propriété à Toronto à la suite de la mise en œuvre du Plan de l’Ontario pour le logement équitable sera de courte durée, a déclaré Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Selon nous, les prix à Toronto devraient atteindre leur niveau le plus bas au printemps. Par la suite, on s’attend à des hausses de taux d’intérêt qui pourraient exercer des pressions notables sur l’accessibilité à la propriété au Canada. »

La mesure globale pour l’ensemble du pays s’est relâchée de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 48,3 % au quatrième trimestre, alors que dans la région de Toronto, elle a diminué de 2,3 points de pourcentage pour se fixer à 75,1 % (une diminution de la mesure correspond à une amélioration de l’accessibilité à la propriété).

L’accessibilité à la propriété est calculée comme la part du revenu des ménages qui serait requise pour soutenir les coûts de propriété aux prix courants. Une augmentation de la mesure représente une diminution de l’accessibilité à la propriété.

En Colombie-Britannique, la nouvelle accélération du prix des maisons dans la région de Vancouver et la hausse continue à Victoria, les deux plus grands marchés immobiliers de la province, ont intensifié les problèmes d’accessibilité. L’accessibilité à Vancouver a subi la plus importante détérioration au quatrième trimestre, reflétée par une hausse de 1,8 point de pourcentage de la mesure globale de RBC. À Victoria, la mesure a dépassé de 0,5 point de pourcentage celle de Vancouver.

« Malheureusement, les acheteurs de Vancouver doivent composer avec les pires niveaux d’accessibilité jamais enregistrés au Canada, a ajouté M. Wright. Les coûts à défrayer pour posséder une maison aux prix actuels représentaient une proportion incroyablement élevée du revenu d’un ménage type au quatrième trimestre, soit 85,2 %. C’est donc sans surprise que le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé dans son budget 2018 d’autres mesures visant à calmer le marché. »

Montréal et Ottawa continuent de profiter de la vigueur de l’économie régionale et de la confiance accrue des consommateurs. Les deux marchés ont enregistré une hausse de l’activité de revente et des prix en 2017. Pour Montréal, il s’agit toutefois d’une neuvième augmentation de la mesure d’accessibilité globale en dix trimestres, ce qui commence à faire mentir sa réputation de marché accessible.

Le secteur immobilier dans les Prairies et les provinces de l’Atlantique a peu changé. Les coûts de propriété y sont restés plutôt stables, mais une hausse marginale des taux hypothécaires a fait régresser légèrement l’accessibilité dans ces régions au quatrième trimestre.

Pour obtenir d’autres détails sur les statistiques immobilières provinciales et régionales, veuillez consulter l’infofiche.

Aperçu de RBC
La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d’être, guidée par des principes et orientée vers l’excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 81 000 employés qui concrétisent notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d’affaires diversifié axé sur l’innovation qui nous permet d’offrir des expériences exceptionnelles à nos 16 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 34 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le siterbc.com.‎

Nous sommes fiers d’appuyer une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le sit http://www.rbc.com/collectivites-durabilite.

- 30 -

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC, 416 974-7457
Robert Hogue, économiste principal, Recherche économique RBC, 416 974-6192
Joel Dembe, Communications, RBC, 647 518-4981