Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La Banque Royale du Canada annonce un programme de rachat d’actions particulier dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités

La Banque Royale du Canada annonce un programme de rachat d’actions particulier dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités

TORONTO, le 11 octobre, 2017 - La Banque Royale du Canada (RBC) (RY aux bourses de Toronto et de New York) a annoncé aujourd’hui qu’elle rachètera des actions dans le cadre d’un programme de rachat d’actions particulier (le « programme »). RBC conclura une entente (l’« entente ») avec un tiers visant le rachat d’actions ordinaires sous forme d’achats quotidiens qui s’échelonneront du 16 au 30 octobre 2017, jusqu’à concurrence de 5 000 000 d’actions ordinaires. Le programme fera partie de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités de RBC portant sur un maximum de 30 000 000 d’actions ordinaires (l’« offre publique de rachat dans le cours normal des activités ») annoncée le 9 mars 2017.

Conformément aux conditions de l’entente, et sous réserve des conditions d’une dispense d’offre publique de rachat émise par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (la « dispense »), le tiers achètera des actions ordinaires de RBC sur les marchés canadiens afin de respecter ses obligations envers RBC au titre de l’entente. Le prix payé par RBC pour les actions ordinaires qu’elle achètera au tiers dans le cadre de l’entente sera négocié par RBC et le tiers, mais sera inférieur au cours des actions ordinaires de RBC sur les marchés canadiens au moment de l’achat. RBC a actuellement l’intention d’acheter le maximum de 5 000 000 d’actions ordinaires prévu par le programme. Toutefois, le nombre d’actions ordinaires achetées au titre au programme pourrait être inférieur à ce maximum si, entre autres, le prix d’achat se situe en dehors de la fourchette de prix établie au début du programme ou les opérations sont suspendues, ou en raison de divers facteurs du marché. Conformément aux conditions de la dispense, une fois le programme terminé, RBC publiera un communiqué contenant des renseignements sur les achats effectués dans le cadre du programme, notamment le nombre d’actions ordinaires achetées et le prix global payé.

Conformément aux conditions de l’entente et de la dispense, tous les achats faits par le tiers ou ses mandataires à la Bourse de Toronto et sur d’autres marchés canadiens dans le cadre du programme seront conformes aux règles de la Bourse de Toronto qui s’appliquent à l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités, sous réserve d’exceptions restreintes stipulées dans la dispense. RBC acquerra des actions ordinaires auprès du tiers conformément à l’entente dans le cadre de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités, et ces actions ordinaires seront annulées au moment de leur achat par RBC.

Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué pourraient être réputées constituer des déclarations prospectives aux termes de certaines lois sur les valeurs mobilières, notamment des « mesures refuges » (safe harbor) de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations prospectives comprennent notamment les déclarations concernant le programme de rachat d’actions particulier dans le cadre de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Banque Royale du Canada. Les mots « croire », « s’attendre à », « prévoir », « se proposer », « estimer », « planifier », « projeter », « devoir » et « pouvoir », de même que l’emploi du futur ou du conditionnel ainsi que de mots et d’expressions semblables dénotent généralement des déclarations prospectives.

De par leur nature même, les déclarations prospectives reposent sur des hypothèses et font l’objet d’incertitudes et de risques intrinsèques qui entraînent la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections, attentes ou conclusions se révèlent inexactes, que nos hypothèses s’avèrent erronées et que nos déclarations prospectives, y compris les déclarations relatives au programme de rachat d’actions particulier dans le cadre de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Banque Royale du Canada, ne se matérialisent pas. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces déclarations, puisque nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de facteurs de risques. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les effets, comprennent : les risques de crédit, de marché, de liquidité, de financement, d’assurance, de non-conformité à la réglementation et de concurrence, les risques opérationnels, stratégiques, réputationnels et systémiques, les risques liés au cadre juridique et réglementaire ainsi que d’autres risques qui sont expliqués aux rubriques Gestion du risque et Aperçu des autres risques de notre rapport annuel 2016 ainsi qu’à la rubrique Gestion du risque du rapport aux actionnaires du troisième trimestre de 2017 ; l’incertitude mondiale ; la décision du Royaume-Uni de se retirer de l’Union européenne ; la faiblesse des prix du pétrole et du gaz ; le risque lié à la cybersécurité ; la lutte anti-blanchiment ; l’exposition à des secteurs plus volatils ; l’innovation technologique et les nouveaux concurrents du secteur de la technologie financière ; la complexité croissante de la réglementation ; la gestion des données ; les affaires contentieuses et les pénalités administratives ; la conjoncture commerciale et économique dans les régions où nous exerçons nos activités ; l’incidence des modifications des politiques gouvernementales fiscales, monétaires et autres ; le risque fiscal et la transparence ; et le risque environnemental.

Nous avertissons les lecteurs que la liste susmentionnée de facteurs de risque n’est pas exhaustive et que d’autres facteurs pourraient également avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et autres personnes qui se fient à nos déclarations prospectives pour prendre des décisions à notre égard doivent bien tenir compte de ces facteurs et d’autres incertitudes et événements potentiels. Les hypothèses économiques importantes qui sous-tendent les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont présentées à la rubrique Vue d’ensemble et perspectives et, pour chacun de nos secteurs d’exploitation, à la rubrique Perspectives et priorités de notre rapport annuel 2016, tel que mis à jour par la rubrique Vue d’ensemble de notre rapport aux actionnaires du troisième trimestre de 2017. À moins que la loi ne l’exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit qui est faite dans le présent communiqué.

- 30 -

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Personnes-ressources – investisseurs :
Asim Imran, Relations avec les investisseurs, 416 955-7804

Personne-ressource – médias :
Ka Yan Ng, Communications, 416 974-3058