Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > L’économie canadienne poursuit sur sa lancée en 2017

L’économie canadienne poursuit sur sa lancée en 2017

L'eacute;conomie canadienne poursuit sur sa lancée en 2017


TORONTO, le 8 septembre, 2017 - Au deuxième trimestre de 2017, l’économie canadienne a tourné à plein régime, inscrivant une fois encore une croissance considérablement plus rapide que sa moyenne historique selon le dernier rapport Perspectives économiques RBC. La consommation, les investissements des entreprises et les dépenses des gouvernements devraient tous contribuer à ce que ce rythme se maintienne jusqu’à la fin de l’année. Les Services économiques RBC prévoient une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du Canada de 3,1 % en 2017 et de 2,2 % en 2018.

« L’économie du Canada continue de surperformer, a déclaré Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Pour un quatrième trimestre consécutif, nous avons relevé une croissance supérieure à sa moyenne historique et, malgré la décélération du marché résidentiel et l’incertitude concernant l’ALENA, nous prévoyons que ce rythme se maintiendra jusqu’à la fin de l’année. »

La consommation canadienne ne montre aucun signe de ralentissement et devrait demeurer le principal facteur de croissance en 2017. Elle devrait toutefois ralentir quelque peu en 2018, mais on prévoit que les investissements des entreprises poursuivront leur reprise. Les dépenses d’investissement devraient soutenir la croissance chaque trimestre cette année et demeurer un important moteur de l’économie en 2018.

L’essor prolongé de l’économie a incité la Banque du Canada à revoir ses prévisions économiques à la mi-juin et à hausser ses taux d’intérêt pour la première fois en près de sept ans. Le nouvel optimisme de la banque centrale a motivé un autre relèvement de taux en septembre 2017, et nous prévoyons que la réduction des mesures de relance se poursuivra au cours des prochains trimestres. Ainsi, le taux du financement à un jour devrait atteindre 2,0 % à la fin de 2018, comparativement à 1,0 % aujourd’hui.

Rebond du dollar canadien
Bénéficiant de la faiblesse du dollar américain, le dollar canadien s’est apprécié d’environ 11 % par rapport au creux enregistré au début de mai. La hausse de taux de la Banque du Canada a solidifié les gains obtenus par le huard même en contexte de recul des prix du pétrole. Puisque des hausses additionnelles sont prévues, RBC estime maintenant que le dollar canadien s’établira à près de 80 cents US durant la période de prévision.

L’Alberta se rétablit tandis que le Québec prend son envol
Bien que la plupart des économies provinciales aient progressé par rapport à l’an dernier, les taux de croissance d’une province à l’autre n’étaient pas uniformes. Un rebond du secteur de l’énergie en Alberta nous a incités à revoir nos prévisions à la hausse et à placer la province en tête grâce à une croissance estimative de 4,2 % en 2017.

Au Québec, un important redressement devrait susciter une croissance de 2,8 % de l’économie provinciale en 2017, soit le rythme le plus rapide en 15 ans. Toutefois, la contraction économique à Terre-Neuve-et-Labrador se poursuit. L’économie provinciale devrait se replier de 1,0 % en 2017, ce qui représente malgré tout une légère amélioration par rapport à nos prévisions de juin.

À l’extérieur du Canada

La croissance mondiale éclipse les inquiétudes soulevées par la géopolitique
La vigueur dont l’économie mondiale a continué de faire preuve durant l’été a détourné une partie de l’attention de la géopolitique. Grâce au redressement des volumes d’échanges mondiaux, l’économie a conservé un rythme soutenu, et ce, malgré le lancement des négociations sur le BREXIT et l’ALENA. Par conséquent, les prévisions de croissance mondiale de RBC demeurent stables, à 3,5 % pour 2017 et à 3,6 % pour 2018.

L’optimisme des États-Unis confronté à l’incertitude
La robustesse des marchés financiers et de l’emploi crée des conditions favorables à une consommation élevée aux États-Unis pour l’année à venir. Nous demeurons optimistes à l’égard de l’économie américaine, bien que l’incertitude politique demeure élevée. RBC prévoit pour les États-Unis une croissance économique de 2,2 % en 2017 et de 2,4 % en 2018.

Depuis le début de l’année, le dollar américain tire nettement de l’arrière par rapport aux autres grandes devises. Nous nous attendons toutefois à ce qu’il se redresse, puisque la Réserve fédérale américaine devrait vraisemblablement relever les taux plus que ce que ne le prévoient les marchés, l’économie continuant de prendre de la vitesse.

Il est possible de consulter le document Perspectives économiques et financières de RBC dans son intégralité.

Un document distinct intitulé Perspectives provinciales, publié par RBC, évalue les provinces en termes de croissance économique, de croissance de l’emploi, de taux de chômage, de ventes au détail, de mises en chantier et d’indices des prix à la consommation.

En voici les points saillants par province :

  • Colombie-Britannique : La plupart des secteurs sont toujours en pleine expansion, le marché de l’emploi impressionnant grâce à la forte création soutenue d’emplois... Pour en savoir plus.

  • Alberta : Nous faisons passer nos prévisions de croissance économique en Alberta de 2,9 % à 4,2 % par suite de la vigueur plus marquée que prévu du secteur de l’énergie… Pour en savoir plus.

  • Saskatchewan : Cette année, une modeste reprise en grande partie imputable à une amélioration considérable de l’exportation se dessine en Saskatchewan... Pour en savoir plus.

  • Manitoba : Nous avons légèrement abaissé nos prévisions de croissance pour le Manitoba en 2017 afin de tenir compte de la détérioration des perspectives de récolte de céréales et d’oléagineux en raison du temps plus sec qu’à l’habitude... Pour en savoir plus

  • Ontario : Un marché de l’emploi sain, une solide confiance des consommateurs et d’importantes dépenses d’infrastructure continueront de propulser l’économie provinciale à un rythme rapide… Pour en savoir plus.

  • Québec : La vigueur de l’économie québécoise a été l’une des plus grandes et plus agréables surprises cette année, puisque la province devrait enregistrer son taux de croissance le plus élevé en 17 ans… Pour en savoir plus.

  • Nouveau-Brunswick : Cette année, l’économie du Nouveau-Brunswick connaît un sursaut de croissance qui s’explique par une progression de la création d’emplois et par un déclin marqué du taux de chômage... Pour en savoir plus.

  • Nouvelle-Écosse : L’emploi est en voie de croître à son rythme le plus rapide depuis 2012, ce qui occasionnera une chute importante du taux de chômage puisque la population active diminue pour des raisons démographiques... Pour en savoir plus.

  • Île-du-Prince-Édouard : Pour une deuxième année de suite, l’Île-du-Prince-Édouard est la province de l’Atlantique affichant la meilleure performance, son économie enregistrant la croissance attendue de 2,3 %... Pour en savoir plus.

  • Terre-Neuve-et-Labrador : La contraction de l’économie de Terre-Neuve-et-Labrador se poursuit alors que la province fait face à la fin d’un long épisode d’effervescence des activités d’investissement et aux conséquences budgétaires des faibles prix du pétrole… Pour en savoir plus.

RBC
La Banque Royale du Canada est, selon la capitalisation boursière, la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques au monde. Elle est l’une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l’échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d’assurance, des services aux investisseurs, ainsi que des produits et des services liés aux marchés des capitaux. Elle compte environ 81 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 35 autres pays. Pour de plus amples renseignements, allez à rbc.com.

RBC contribue à la prospérité des collectivités en appuyant une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des investissements dans les collectivités et le travail bénévole de ses employés. Pour en savoir plus, allez au www.rbc.com/collectivites-durabilite.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :
Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, Recherche économique RBC, 416 974-7457
Dawn Desjardins, économiste en chef déléguée, Recherche économique RBC, 416 974-6919
Paul Ferley, économiste en chef adjoint, Recherche économique RBC,
416 974-7231
Andrew Swartz, Communications, RBC, 416 974-5506