Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > RBC investit dans le secteur de l’apprentissage machine au moyen d’un partenariat avec l’Université de Toronto

RBC investit dans le secteur de l’apprentissage machine au moyen d’un partenariat avec l’Université de Toronto

TORONTO, le 20 octobre, 2016 -  RBC a annoncé aujourd’hui deux nouvelles initiatives de partenariat avec l’Université de Toronto ayant pour but d’assurer que le Canada puisse demeurer un important centre de développement dans les secteurs de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle. À la fine pointe de la technologie, le centre Recherche en apprentissage machine RBC visera à repousser les limites de la science dans le domaine de l’apprentissage machine. De plus, RBC a établi un partenariat avec le Creative Destruction Lab de la Rotman School of Management à l’Université de Toronto, devenant un associé fondateur de l’initiative d’apprentissage machine du Creative Destruction Lab axée sur le soutien aux entreprises qui tirent parti de l’intelligence artificielle.

« Le centre Recherche en apprentissage machine RBC s’inscrit dans notre engagement à contribuer à l’avancement de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle au Canada, a déclaré Gabriel Woo, vice-président, Innovation, RBC. Nous croyons qu’en plus de développer nos propres ressources à cet égard, il est important de contribuer à la création d’emplois dans ce domaine afin de conserver les ressources de grand talent que nous avons au Canada. Nous travaillons donc avec de prestigieuses universités canadiennes, comme l’Université de Toronto, afin de nous associer aux esprits les plus talentueux, les plus brillants et les plus audacieux du pays. »

Le centre Recherche en apprentissage machine RBC sera intégré au Banting Institute de l’Université de Toronto et dirigé par Foteini Agrafioti,
inventrice et entrepreneure réputée. Cofondatrice de la société Nymi, Mme Agrafioti est co-inventrice de Nymi, le premier appareil prêt-à-porter permettant d’identifier les utilisateurs au moyen de la technologie biométrique HeartID.

« C’était en quelque sorte une première au Canada, a déclaré Mme Agrafioti, qui a été nommée inventrice de l’année en 2012 par l’Université de Toronto pour avoir créé la technologie HeartID. Au Canada, nous avons perdu beaucoup de gens de grand talent au profit d’entreprises et d’établissements d’enseignement à l’étranger. Toutefois, grâce aux moyens mis en œuvre par RBC et à son engagement, nous pourrons faire en sorte que le Canada demeure un centre d’excellence en apprentissage machine. »

Sous la direction de Mme Agrafioti, l’équipe du centre Recherche en apprentissage machine RBC collaborera avec des universitaires de l’Université de Toronto et d’autres établissements d’enseignement pour publier les résultats de nouvelles recherches dans les domaines de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle. L’équipe sera aussi en contact avec les équipes de projets d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine à RBC afin de les faire profiter de son expertise et de les aider à relever des défis commerciaux.

De plus, RBC étendra son étroite collaboration avec l’Université de Toronto au moyen d’un nouveau partenariat avec le Creative Destruction Lab, un programme visant le développement à grande échelle d’entreprises en démarrage du secteur des sciences. Dirigé par des entrepreneurs et investisseurs providentiels chevronnés, le Creative Destruction Lab utilise un processus de mentorat fondé sur les objectifs qui a pour objectif de maximiser la valeur de capital des entreprises. Dans le cadre de ce partenariat, RBC contribuera au financement du programme du Creative Destruction Lab et occupera un rôle au sein de son conseil consultatif.

« Nous sommes ravis de collaborer ainsi avec RBC, a déclaré Rachel Harris, directrice générale du Creative Destruction Lab. Grâce à son soutien, nous sommes en mesure de développer notre programme, dont font maintenant partie 50 entreprises du secteur de l’intelligence artificielle. À notre connaissance, aucun autre programme ne comprend autant d’entreprises de ce secteur. »

« RBC fait partie d’un écosystème dynamique d’entrepreneurs, d’innovateurs, d’ingénieurs et de visionnaires du marché, a ajouté M. Woo. Nous partageons un solide engagement à contribuer à l’étude et à l’avancement de l’intelligence artificielle avec l’Université de Toronto, l’un des établissements d’enseignement les plus à l’avant-garde au monde dans ce domaine. Notre partenariat avec l’Université et le Creative Destruction Lab s’inscrit dans notre soutien continu à l’expansion de l’écosystème numérique canadien. »

Les collèges et universités jouent un rôle clé dans le soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat, et l’Université de Toronto est devenue l’un des établissements d’enseignement les plus réputés au chapitre de la création d’entreprises en démarrage fondées sur la recherche. Plus tôt cette année, RBC et l’Université de Toronto ont annoncé la création d’ONRamp, un programme visant à aider les étudiants, les entrepreneurs et les entreprises en démarrage à développer des idées ayant un potentiel commercial.

L’innovation à RBC
L’innovation est au cœur de la stratégie de RBC. En plus de devenir une banque de services relationnels numériques, nous changeons notre façon de travailler, nous collaborons avec un vaste éventail de partenaires afin d’explorer les nouvelles technologies, et nous investissons dans l’ensemble de l’écosystème numérique canadien pour stimuler la prospérité et la réussite économique futures du pays. Voici quelques-unes des façons par lesquelles nous innovons :

  • Nous avons lancé un portefeuille mobile à la fine pointe de la technologie en 2015, et notre nouvelle appli de services bancaires mobiles en 2016. Aujourd’hui, 60 % de toutes les opérations financières des Services bancaires aux particuliers et aux entreprises, à l’exclusion des retraits en espèces, passent par nos modes de prestation numériques ou mobiles.
  • En septembre 2016, RBC est devenue membre du Global Payments Steering Group, le premier groupe interbancaire de paiements mondiaux utilisant la technologie de registre des transactions.
  • En 2015, RBC a lancé la première solution de paiement entièrement infonuagique offerte par une institution financière en Amérique du Nord utilisant la technologie HCE « d’émulation de carte ».
  • RBC Marchés des Capitaux a obtenu un brevet pour la technologie THOR, système intelligent d’acheminement des ordres conçu pour contrer les stratégies prédatrices des négociateurs à haute fréquence, ce qui a grandement contribué à faire de RBC l’un des chefs de file du secteur de la négociation électronique.
  • Nous avons mis sur pied des laboratoires d’innovation à Toronto, à Londres, au Luxembourg, à New York, à Orlando et à San Francisco, et notre travail à Orlando nous a valu de nombreux brevets commerciaux.
  • Nous collaborons avec les grandes universités afin de nous associer aux esprits les plus talentueux, les plus brillants et les plus audacieux qui soient. Ces collaborations comprennent un projet de 3 millions de dollars avec l’Université de Toronto qui aidera les entrepreneurs étudiants et diplômés à développer des idées commerciales.

RBC
La Banque Royale du Canada est la plus importante banque au Canada, et l’une des plus importantes banques à l’échelle mondiale, au chapitre de la capitalisation boursière. Elle est l’une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l’échelle mondiale, des produits et services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de gestion de patrimoine, d’assurance, aux investisseurs et liés aux marchés des capitaux. Elle compte plus de 80 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 36 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à rbc.com.‎

RBC contribue à la prospérité des collectivités et appuie une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2015, RBC a versé plus de 121 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde.

- 30 -

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Andrew Swartz, Communications, RBC, 416 955-7395
Ken McGuffin, Relations avec les médias, Rotman School of Management, 416 946-3818