Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Un silence préoccupant : la majorité des baby-boomers Canadiens nont pas discuté de la retraite avec leur conjoint, selon un sondage RBC

Un silence préoccupant : la majorité des baby-boomers Canadiens n'ont pas discuté de la retraite avec leur conjoint, selon un sondage RBC

Les idées sur la retraite varient grandement selon le sexe

TORONTO, le 16 juillet, 2014 -  Plus des deux tiers (68 %) des Canadiens âgés de 50 ans ou plus et qui ne sont pas encore retraités n'ont pas discuté avec leur conjoint de leurs aspirations pour cette étape de leur vie, selon les conclusions du Sondage annuel RBC sur les mythes et les réalités de la retraite.

Voici trois des sujets que ces Canadiens hésitent le plus à aborder avec leur conjoint :

  • ce qu'ils feront si l'un d'eux a des problèmes de santé (86 %) ;
  • ce qu'ils feront si l'un d'eux décède prématurément (81 %) ;
  • les activités qu'ils pratiqueront à la retraite (65 %).

« Souvent, les couples discutent davantage de ce qu'ils feront pendant leurs vacances d'été ou d'hiver que de leurs aspirations communes pour la retraite, a souligné Bill Hill, expert-conseil national en planification de la retraite, RBC. Pourtant, il est essentiel, pour les couples âgés de 50 ans ou plus, de discuter du style de vie qu'ils espèrent mener lorsqu'ils ne seront plus au travail à temps plein. C'est maintenant qu'ils doivent faire tout ce qui est possible pour assurer une retraite agréable aux deux conjoints. »

Selon le sondage RBC, seulement 36 % des couples à l'approche de la retraite ont discuté du financement de celle-ci, et de l'endroit où ils demeureront lorsqu'ils la prendront. Le sondage indique également que les hommes et les femmes ont des attentes très différentes en ce qui a trait aux activités qu'ils pratiqueront à la retraite.

Cinquante-sept pour cent des hommes prévoient passer plus de temps avec leur partenaire, tandis que cette proportion n'est que de 52 % chez les femmes. Les femmes, beaucoup plus que les hommes, se disent intéressées à passer davantage de temps avec leur famille (53 % par rapport à 37 %), avec des amis (51 % par rapport à 36 %) ou à faire du bénévolat (63 % par rapport à 50 %).

« Compte tenu des différences d'opinion qu'expriment les hommes et les femmes à ce sujet, il est primordial qu'ils discutent ensemble de la retraite, a ajouté M. Hill. Nous avons constaté que nos clients qui à cette fin rencontrent en couple un planificateur financier ouvrent la porte à des discussions très fructueuses. Explorer les possibilités facilite la planification d’une retraite satisfaisante pour les deux partenaires. »

Les conseils et ressources de RBC en matière de planification financière
Votre avenir à définir est l'approche exclusive de RBC pour aider les Canadiens à établir, à planifier et à atteindre leurs objectifs de retraite. Les Canadiens peuvent utiliser cette approche, conçue par RBC Planification financière, pour établir une stratégie financière qui leur permettra de préparer une retraite conforme à leurs priorités : famille, santé, foyer, mode de vie, travail et entreprise, épanouissement personnel et patrimoine. Pour en savoir plus sur ce que RBC peut faire pour vous aider à établir une stratégie pour l'avenir, veuillez consulter le site rbcbanqueroyale.com/repenser/ ou composer le 1 866 783-6024 (sans frais). Ils peuvent aussi consulter Services financiers et soins aux aînés, un centre-ressource en ligne offrant des renseignements détaillés en matière de soins afin d'appuyer la planification d'une retraite réussie. Le Centre d’expertise RBC peut répondre aux questions des gens qui souhaitent bénéficier de meilleurs services bancaires courants, protéger ce qui compte pour eux, épargner et investir, emprunter en toute confiance ou prendre leurs affaires en main. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site centredexpertiserbc.com.

À propos de la cinquième édition annuelle du Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite (2014)
Ce sondage annuel examine les attentes et les expériences des Canadiens en ce qui a trait à la retraite. Il a été mené du mars 3-18, 2014 au moyen d'entrevues en ligne, par l’intermédiaire du panel en ligne national d’Ipsos Reid, auprès de 3 871 Canadiens de 50 ans ou plus dont le ménage dispose d'actifs d'au moins 100 000 $. Un échantillon aléatoire non pondéré de cette taille avec un taux de réponse de 100 % aurait une marge d'erreur de ± 1 %, 19 fois sur 20, par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l’ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

- 30 -

Personne-ressource pour les médias :
Raymond Chouinard, Médias et relations publiques, RBC, 514 874-6556