Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > RBC Marchés des Capitaux adopte les Principes sur les obligations vertes et tient un colloque sur les obligations vertes à Toronto

RBC Marchés des Capitaux adopte les Principes sur les obligations vertes et tient un colloque sur les obligations vertes à Toronto

TORONTO, le 14 avril, 2014 -  RBC Marchés des Capitaux, division des services à la grande entreprise et de banque d’investissement de la Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York), est heureuse de faire partie de la seconde vague de banques internationales ayant signé les Principes sur les obligations vertes. Comme l’indique un communiqué publié aujourd’hui par l’Association internationale des marchés de capitaux (ICMA), qui se chargera de tâches administratives et de gouvernance relativement aux Principes sur les obligations vertes, 25 banques ont jusqu’ici annoncé qu’elles soutenaient ces principes, qui constituent des lignes directrices adoptées librement pour le traitement et l’élaboration d’obligations vertes.

Cette nouvelle fait suite à la première édition du colloque sur les obligations vertes de RBC Marchés des Capitaux, qui a eu lieu à Toronto le 2 avril 2014. L’événement a rassemblé des grandes entreprises et des investisseurs institutionnels, ainsi qu’un groupe d’émetteurs internationaux et d’autres experts. La tenue de ce colloque reflète l’engagement de RBC à élaborer des initiatives en matière de durabilité et à soutenir le marché des obligations vertes tant au Canada qu’à l’échelle internationale. Depuis la première émission d’une obligation verte, en 2007, le marché mondial des obligations vertes a connu une rapide expansion. Le nombre d’obligations vertes émises de 2007 à 2013 représente 24,2 milliards de dollars ; les émissions de la seule année 2013 représentent 11,8 milliards de dollars, et celles du premier trimestre de 2014 atteignent le chiffre record de 9 milliards de dollars.

Dans son allocution lors du colloque, Paul Bélanger, premier directeur général, Marchés des capitaux d’emprunt, RBC Marchés des Capitaux, a déclaré : « Les indications de changements climatiques continuent de dominer les gros titres des médias à l’échelle mondiale. Pour les investisseurs socialement responsables, le marché des obligations vertes constitue une occasion en or de participer à des projets qui favorisent la durabilité environnementale. Nous sommes très heureux d’avoir réuni un groupe de spécialistes de classe mondiale, composé d’émetteurs d’obligations vertes et d’autres experts, en présence d’investisseurs institutionnels désireux d’en savoir plus sur ces titres d’emprunt en pleine expansion. »

Les obligations vertes sont devenues un instrument populaire auprès des organismes supranationaux, des banques de développement et des gouvernements, qui s’en servent pour mettre des capitaux privés à la disposition d’un large éventail de projets liés à la durabilité. Le gouvernement de l’Ontario a fait connaître son intention de lancer sa première obligation verte en 2014, une stratégie destinée à financer des projets d’infrastructures écologiques dans l’ensemble de la province. Nombre des participants au colloque de RBC estiment que l’attrait croissant des obligations vertes tient à la possibilité d’appuyer des projets axés sur la durabilité tout en maintenant le profil risque/rendement des produits à revenu fixe classiques.

Commentant la situation du marché des obligations vertes, Altaf Nanji, chef, Recherche sur le crédit – Canada, RBC Marchés des Capitaux, a déclaré : « Au-delà du très court terme, l’émission d’obligations vertes pourrait être adoptée par divers secteurs d’activité, cet instrument étant particulièrement bien adapté aux secteurs de l’immobilier (ce qui inclut les caisses de retraite), de la production d’énergie et des services publics. En guise de contexte, mentionnons que dans ces secteurs, les émetteurs de titres en dollars canadiens ont des obligations génériques en circulation totalisant environ 100 milliards de dollars canadiens. »

« L’adoption des Principes sur les obligations vertes est l’engagement le plus récent pris par RBC pour intégrer la durabilité aux activités clés de l’entreprise, a déclaré Sandra Odendahl, directrice générale, Développement durable, RBC. Nous intégrons des considérations environnementales à nos activités de financement depuis 1991, année où nous avons ajouté la gestion des risques environnementaux à nos politiques en matière de crédit. Depuis, nous avons donné plus d’ampleur et de profondeur à nos programmes environnementaux, et notre entreprise a été reconnue comme un chef de file en matière de durabilité environnementale. À mesure que s’accroîtra le marché des obligations vertes, RBC continuera d’explorer les façons d’utiliser des produits financiers pour susciter des incidences sociales et environnementales positives. »

Il est clair qu’il faudra des capitaux pour mener à bien des initiatives axées sur la durabilité partout dans le monde. RBC entend être un participant actif à ce processus, dans un contexte où l’on verra s’accroître le nombre d’investisseurs socialement responsables intéressés au marché en plein essor des obligations vertes.

RBC Marchés des Capitaux
RBC Marchés des Capitaux est la division des services à la grande entreprise et de banque d’investissement de la Banque Royale du Canada, la quatrième plus importante banque en Amérique du Nord au chapitre de la capitalisation boursière. RBC Marchés des Capitaux est une banque d’investissement de premier plan qui offre une gamme ciblée de produits et de services ainsi que son expertise à des sociétés, à des investisseurs institutionnels et à des gouvernements. Comptant plus de 7 100 professionnels dans 15 pays, nous offrons des produits et des services à des clients dans plus d’une centaine de pays grâce à nos activités en Amérique du Nord, en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site rbccm.com/fr.

Collectivités et durabilité
La Banque Royale du Canada (RY aux bourses de Toronto et de New York) est la plus grande banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde par sa capitalisation boursière. Elle compte environ 79 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 42 autres pays. Reconnue comme l’un des chefs de file des grandes sociétés mondiales en matière de services financiers et de responsabilité sociale et environnementale, RBC fait partie des indices Dow Jones Sustainability World Index 2014, DJSI North American Index, Jantzi Social Index et FTSE4Good Index. Elle compte parmi les employeurs les plus respectueux de l’environnement au Canada, et parmi les 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada.

RBC appuie une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2013, RBC a versé plus de 104 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde, dont plus de 69 millions de dollars en dons et 35 millions de dollars sous forme de commandites. Pour en savoir plus, allez à rbc.com/collectivites-durabilite.

- 30 -

Personnes-ressources, médias :
Raymond Chouinard, RBC, 514 874­-6556