Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La Banque Royale du Canada produit de l'information financière complémentaire pour le quatrième trimestre de 2013 afin de refléter l'adoption de certaines normes internationales d'information financière

La Banque Royale du Canada produit de l'information financière complémentaire pour le quatrième trimestre de 2013 afin de refléter l'adoption de certaines normes internationales d'information financière

TORONTO, le 6 février 2014 — La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) a annoncé aujourd'hui que son information financière complémentaire pour le quatrième trimestre de 2013, qui tient compte de l'adoption des modifications apportées à la norme comptable internationale IAS 19 " Avantages du personnel ", ainsi que des normes internationales d'information financière IFRS 10 " États financiers consolidés " et IFRS 11 " Partenariats ", peut maintenant être téléchargée au www.rbc.com/investisseurs/quarterly-financial-statements.html (ouvre un nouvelle fenêtre).

Ces normes comptables sont entrées en vigueur à RBC le 1er novembre 2013. L'information financière complémentaire pour le quatrième trimestre de 2013 tient compte de l'incidence de ces normes sur les résultats financiers comparatifs consolidés de 2013 et 2012.

La Banque Royale du Canada publiera ses résultats du premier trimestre de 2014 le 26 février 2014. La diffusion sera suivie d'une conférence téléphonique. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à www.rbc.com/investisseurs (ouvre un nouvelle fenêtre).

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
À l'occasion, nous faisons, verbalement ou par écrit, des déclarations prospectives au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières, y compris les « règles d'exonération » de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et de toute loi sur les valeurs mobilières applicable au Canada. Nous pouvons faire de telles déclarations prospectives dans le présent communiqué, dans d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications. Les déclarations prospectives du présent communiqué comprennent des déclarations concernant la communication des résultats financiers de nos secteurs d'activité. Les mots « croire », « s’attendre à », « prévoir », « se proposer », « estimer », « planifier », « projeter », « devoir » et « pouvoir », de même que l’emploi du futur ou du conditionnel ainsi que de mots et d'expressions semblables dénotent généralement des déclarations prospectives.

De par leur nature même, les déclarations prospectives reposent sur des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques pouvant faire que nos prédictions, prévisions, projections, attentes et conclusions s'avèrent inexactes, que nos hypothèses soient incorrectes, et que nos objectifs de rendement financier, notre vision et nos objectifs stratégiques ne se matérialisent pas. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces déclarations, puisque nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de facteurs de risque. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les effets, comprennent : les risques de crédit, de marché, de liquidité, de financement, d'assurance, de non-conformité à la réglementation et de concurrence, les risques opérationnels, stratégiques et réputationnels, ainsi que d'autres risques qui sont expliqués aux rubriques Gestion du risque et Aperçu d'autres risques de notre rapport annuel 2013 ; l'incidence des réformes réglementaires, y compris celles apportées aux normes mondiales du Comité de Bâle sur le contrôle bancaire en matière de fonds propres et de liquidités, à la loi Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act et aux règlements édictés aux termes de cette loi et à ceux qui seront édictés, la réforme concernant les produits dérivés hors bourse, les modifications apportées au système de paiements au Canada, la Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) des États-Unis, ainsi que les réformes réglementaires au Royaume-Uni et en Europe ; l'endettement élevé des ménages canadiens ; la cybersécurité ; la conjoncture commerciale et économique au Canada, aux États-Unis et dans certains autres pays où nous exerçons nos activités ; l’incidence des modifications des politiques gouvernementales fiscales, monétaires et autres ; notre capacité d'attirer et de conserver des employés ; l’exactitude et l’intégralité des renseignements concernant nos clients et contreparties ; le développement et l'intégration de nos réseaux de distribution ; le risque de modèle ainsi que le risque relatif aux technologies de l'information et aux médias sociaux ; l'incidence des questions d'ordre environnemental.

Nous avertissons les lecteurs que la liste susmentionnée de facteurs de risque n’est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient également avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les personnes, et notamment les investisseurs, qui se fient à des déclarations prospectives pour prendre des décisions à notre égard doivent bien tenir compte de ces facteurs et d'autres faits et incertitudes. Les hypothèses économiques importantes qui sous-tendent les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont présentées dans notre rapport annuel 2013 à la rubrique Vue d'ensemble et perspectives et, pour chacun de nos secteurs d’exploitation, à la rubrique Perspectives et priorités. À moins que la loi ne l'exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit, verbale ou écrite, que nous pouvons faire ou qui peut être faite pour notre compte à l'occasion.

Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et sur d'autres facteurs sont fournis aux rubriques Gestion du risque et Aperçu d’autres risques de notre rapport annuel 2013.

L'information contenue dans les sites Web susmentionnés ou pouvant être obtenue par l'intermédiaire de ces sites ne fait pas partie de la présente annonce de résultats. Tous les renvois à des sites Web contenus dans la présente annonce de résultats sont des références textuelles inactives fournies à titre informatif seulement.

RBC
La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) est la plus grande banque du Canada et l'une des plus grandes banques du monde par sa capitalisation boursière. L'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord, elle offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services aux investisseurs et des produits et services de marchés des capitaux. Elle compte environ 79 000 employés à plein temps et à temps partiel au service de plus de 15 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 44 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.rbc.com.

Les marques de commerce utilisées dans la présente annonce de résultats incluent l'emblème du LION ET DU GLOBE TERRESTRE, BANQUE ROYALE DU CANADA et RBC, qui sont des marques de commerce de la Banque Royale du Canada utilisées par la Banque Royale du Canada ou ses filiales, sous licence. Toutes les autres marques de commerce mentionnées dans la présente annonce de résultats qui n'appartiennent pas à la Banque Royale du Canada appartiennent à leur propriétaire respectif.

- 30 -

Personne-ressource, Relations avec les investisseurs :
Robert Colangelo, directeur général associé, Relations avec les investisseurs, 416 955-2049, robert.colangelo@rbc.com

Personne-ressource, Relations avec les médias :
Raymond Chouinard, directeur général, Médias et relations publiques, 514 874­6556, raymond.chouinard@rbc.com