Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > Des initiatives en matière de durabilité aident les détaillants canadiens à réaliser des économies, selon RBC et le Conseil canadien du commerce de détail

Des initiatives en matière de durabilité aident les détaillants canadiens à réaliser des économies, selon RBC et le Conseil canadien du commerce de détail

Réinventer le commerce de détail, un rapport conjoint, souligne des réussites de détaillants au chapitre de la durabilité

TORONTO, le 15 mars 2012 — En plus de se démarquer dans un marché de plus en plus concurrentiel, les détaillants canadiens qui adoptent des pratiques commerciales axées sur la durabilité favorisent une réduction importante de leurs coûts, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par RBC et le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD).

« Les détaillants dont il est question dans ce rapport démontrent que faire preuve de leadership en matière de durabilité n'oblige pas à mettre en ouvre des initiatives d'envergure ; même de modestes mesures se traduisent par des changements appréciables, a déclaré Andrea Bolger, chef, Services financiers à l'entreprise, RBC. En outre, l'adoption de stratégies commerciales axées sur la durabilité donne des résultats positifs bien concrets et peut contribuer à atténuer les risques environnementaux. »

Le rapport, intitulé Réinventer le commerce de détail, souligne les risques et les occasions en lien avec la durabilité environnementale. On y trouve des exemples de détaillants qui ont pu, grâce à leurs pratiques commerciales axées sur la durabilité, accroître leur efficience et leur productivité, et enregistrer des améliorations sur les plans du maintien de l'effectif et de la réputation de la marque.

« Les détaillants qui réussissent sont ceux qui savent s'adapter au rythme de l'évolution de la société, a déclaré Diane J. Brisebois, présidente et chef de la direction, Conseil canadien du commerce de détail. La durabilité est maintenant un impératif. Ce rapport illustre les divers moyens par lesquels des détaillants changent leurs façons de faire en vue de mieux soutenir la durabilité, et donnent l'exemple à ceux qui cherchent à améliorer leurs pratiques en ce sens. »

« Nous souhaitons que les détaillants ne considèrent plus la durabilité environnementale sur le seul plan de la conformité à la réglementation, et qu'ils fassent de cet élément une partie intégrante de leur stratégie commerciale, a ajouté Mme Bolger. En rendant leurs activités plus écologiques, ils ont l'occasion de créer une formidable valeur commerciale. »

Voici quelques-uns des chefs de file du secteur du commerce de détail dont il est question dans le rapport Réinventer le commerce de détail :

  • Canadian Tire : A mis en ouvre, au cours des deux dernières années, des centaines d'initiatives en matière de durabilité touchant notamment la modernisation de ses systèmes d'éclairage et l'amélioration de l'efficacité du transport de ses produits, ce qui s'est traduit par des économies d'environ six millions de dollars.
  • Home Depot Canada : A créé un programme donnant aux fabricants canadiens la possibilité de proposer des produits novateurs et écologiques. Par son appui aux idées novatrices, le détaillant espère contribuer à la transformation du marché en offrant en tout temps à ses clients des produits écologiques.

  • Sears Canada : A remplacé plus de 116 000 ampoules incandescentes dans ses magasins Sears Décor et les grands magasins Sears du Canada, devenant ainsi le premier grand détaillant canadien à moderniser ses systèmes d'éclairage à l'aide d'ampoules à DEL. Cette initiative s'est traduite par une réduction annuelle de 75 % de la consommation énergétique du détaillant et par un délai de récupération de moins de deux ans de cet investissement.

  • Unilever : A mené une analyse du cycle de vie (ACV) pour connaître les émissions de gaz à effet de serre (GES) de plus de 1 600 de ses produits, ce qui a permis de conclure que 68 % des émissions de GES sont attribuables à l'utilisation de ses produits par les consommateurs. D'ici 2015, la société espère offrir à plus de 200 millions de consommateurs des produits qui les aideront à réduire leur empreinte écologique et leurs émissions de GES.

  • Walmart Canada : A commandé une évaluation de ses systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) et de ses systèmes énergétiques dans plus de 200 magasins. Les changements apportés à la suite de cette évaluation ont permis au détaillant d'augmenter l'efficacité énergétique de 20 %. De plus, il a pu récupérer son investissement dans ces changements en moins de trois ans.

  • Whole Foods : Prévoit, d'ici le mois d'avril 2012, afficher sur tous les emballages de produits de nettoyage domestique vendus dans ses magasins la liste complète des ingrédients qu'ils contiennent dans le but de permettre aux consommateurs de faire des choix plus sains et plus écologiques. Les produits de nettoyage qui ne seront pas conformes aux normes minimales de Whole Foods seront retirés des étalages de ses magasins.

Il est possible de consulter le rapport Réinventer le commerce de détail sur le site du Centre d'expertise des services financiers commerciaux de RBC, à l'adresse rbcbanqueroyale.com/commerciaux/conseil et sur le site du Conseil canadien du commerce de détail, à l'adresse retailcouncil.org.

RBC et l'environnement
RBC est déterminée depuis longtemps à promouvoir la durabilité environnementale, et continuera de le faire au moyen d'activités qui sont détaillées dans sa Stratégie en matière d'environnement. La Stratégie RBC en matière d'environnement formalise son engagement de longue date à l'égard de la durabilité environnementale et précise ses politiques, priorités et objectifs, notamment la réduction de l'intensité de son empreinte écologique, la promotion de pratiques de prêt responsables et l'offre de produits et de services respectueux de l'environnement. En 2011, RBC figurait au palmarès des « 100 entreprises championnes du développement durable » à l'échelle mondiale, comptait parmi les employeurs les plus écologiques au Canada, faisait partie des 50 entreprises les plus socialement responsables au Canada et s'est classée au palmarès des 50 meilleures entreprises citoyennes au Canada. De plus, RBC fait partie des indices Dow Jones Sustainability World Index et DJSI North American Index, du Jantzi Social Index, du FTSE4Good Index et du Canadian Carbon Disclosure Leadership Index.

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD)
Le Conseil canadien du commerce de détail, fondé en 1963, est une association sans but lucratif financée par le secteur et représentant plus de 45 000 magasins de détail de tous formats au Canada, y compris les grands magasins, les magasins spécialisés, les magasins à prix réduit, les magasins indépendants et les commerçants en ligne. Le CCCD a pour mission de représenter le secteur de la vente au détail au Canada. Nous représentons un secteur d'activité qui touche la vie quotidienne des Canadiens d'un bout à l'autre du pays - en leur procurant des emplois et des possibilités de carrière, et en investissant dans les collectivités que nous servons. Les membres du CCCD participent activement à la promotion de la durabilité environnementale dans toutes les régions du Canada. Continuer d'offrir aux consommateurs des produits et des services conformes aux principes de la durabilité est une priorité pour le CCCD et ses membres.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Raymond Chouinard, Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556, raymond.chouinard@rbc.com

Sally Ritchie, Conseil canadien du commerce de détail, 416 574-2552, sritchie@retailcouncil.org