Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La confiance des consommateurs Américains s’est de nouveau renforcée en mars, selon l’Indice RBC

La confiance des consommateurs Américains s’est de nouveau renforcée en mars, selon l’Indice RBC

NEW YORK, le 4 mars, 2010La confiance des consommateurs américains, qui s’était effondrée en février, a repris son évolution à la hausse ce mois-ci, selon l’indice RBC CASH (Consumer Attitudes and Spending by Household – indicateur du moral économique des ménages). Stimulé par les évaluations optimistes des consommateurs de l’état de leur situation économique actuelle et par leurs attentes positives en ce qui a trait au marché de l’emploi, l’indice RBC s’établit à 58,2 en mars, en hausse de 18,8 points par rapport à 39,4 en février.

« La volatilité de l’indice RBC ces derniers mois prouve la grande fragilité de la confiance des consommateurs depuis le début de la récession, a dit Tom Porcelli, économiste à RBC Marchés des Capitaux – États-Unis. Bien que la récession ait pris fin, selon de nombreux indicateurs statistiques, beaucoup de consommateurs ne constatent toujours pas de nette amélioration dans leur vie et ne savent pas trop que croire. Nous ne verrons probablement pas de hausse constante de la confiance des consommateurs tant que ceux-ci ne seront pas convaincus de la solidité de la reprise. »

L’indice RBC est le résultat d’un sondage mensuel sur les attitudes des consommateurs américains à l’égard de l’état actuel et futur des économies locales, des finances personnelles et de l’épargne, ainsi que sur la confiance nécessaire pour effectuer des investissements d’envergure. Composé de quatre sous-indices, l’indice RBC de la conjoncture, l’indice RBC des prévisions, l’indice RBC des investissements et l’indice RBC de l’emploi, il a pour référence les valeurs établies en janvier 2002 au moment de sa création (valeur de référence de 100). Les résultats de ce mois-ci sont fondés sur un échantillon représentatif de 1 000 adultes sondés dans l’ensemble des États-Unis entre le 26 février et le 1er mars 2010 par Ipsos Public Affairs, une société d’études basées sur des sondages. La marge d’erreur était de plus ou moins 3,1 %.

Voici les points saillants du sondage :

  • Les Américains sont nettement plus optimistes au sujet de la conjoncture économique et leur confiance a fortement augmenté, de 26,2 points, en mars, poussant l’indice RBC de la conjoncture à 56,7, son plus haut niveau depuis mai 2008. Les consommateurs ont exprimé un regain d’optimisme à l’égard de leur situation financière personnelle et de leur pouvoir d’achat. Le pourcentage de consommateurs qui jugent leur situation financière solide a grimpé à 25 % ce mois‑ci, comparativement à 21 % en février.
  • L’indice RBC des investissements a gagné 24,3 points pour atteindre 65,1, une hausse considérable qui établit ce sous-indice à son plus haut niveau depuis janvier 2008. Cette amélioration est attribuable à l’atténuation de leur crainte de ne pas pouvoir faire des économies et à leur regain d’optimisme au sujet de leur situation financière personnelle. Le nombre d’Américains qui disent avoir moins confiance dans leur capacité d’investir dans l’avenir est tombé de 57 % en févier à 52 % ce mois-ci.
  • L’indice RBC de l’emploi a aussi remonté, gagnant 13,3 points, à 68,2, un niveau inégalé depuis novembre 2008. Le nombre d’Américains qui disent avoir perdu leur emploi a fortement baissé, et seulement 61 % déclarent qu’eux-mêmes ou quelqu’un de leur entourage a perdu son emploi en raison de la situation économique (comparativement à 67 % en février). Les consommateurs sont aussi devenus plus positifs à l’égard de la sécurité d’emploi en mars, puisque 32 % d’entre eux confirment être plus sûrs de conserver leur emploi qu’il y a six mois (28 % seulement étaient de cet avis en février).
  • Bien qu’en forte amélioration par rapport au même mois de l’an dernier, alors que l’indice RBC des prévisions était négatif, les prévisions économiques à court terme des consommateurs continuent de varier beaucoup. Elles sont devenues un peu plus positives en mars après avoir fortement fluctué en janvier et février. L’indice s’établit actuellement à 57,3, contre 48,0 en février, soit une hausse de 9,3 points. Un consommateur sur 10 (10 %) pense que ses finances personnelles seront plus faibles dans six mois, comparativement à 13 % en février, tandis qu’un tiers (33 %) croient qu’elles seront bientôt plus solides. Le nombre des consommateurs qui s’attendent à ce que l’économie soit plus faible dans six mois s’est maintenu à 16 %.

Il est possible de consulter le rapport sur l’indice RBC à l’adresse : www.rbc.com/nouvelles/rbc-cash-index.html.

- 30 -

Personne-ressource :
Raymond Chouinard, RBC, 514 874-6556