Skip Header Navigation

À propos de RBC > Salle de presse > Communiqués > La confiance des consommateurs américains s’effondre après la reprise de janvier, selon l’Indice RBC

La confiance des consommateurs américains s’effondre après la reprise de janvier, selon l’Indice RBC

NEW YORK, le 4 février, 2010 — La confiance des consommateurs américains, de plus en plus inquiets au sujet de toutes les facettes de leur situation financière, est retombée ce mois-ci, selon les plus récents résultats de l'indice RBC CASH (Consumer Attitudes and Spending by Household - indicateur du moral économique des ménages). La morosité est généralisée. Les consommateurs voient la situation économique actuelle en noir et se montrent de plus en plus pessimistes pour l'avenir. Par conséquent, l'indice RBC de février 2010 s'établit à 39,4, en baisse de 18,9 points par rapport à 58,3 en janvier.

« Beaucoup d'indicateurs économiques ont une orientation favorable, mais il est évident que "moins mauvais" ne suffit pas aux consommateurs américains, dit Tom Porcelli, économiste à RBC Marchés des Capitaux - États-Unis. Le niveau atteint ce mois-ci laisse penser que les consommateurs continuent de ressentir des tensions financières causées par l'instabilité récente des marchés boursiers et par la léthargie du marché de l'emploi. »

L'indice RBC est le résultat d'un sondage mensuel sur les attitudes des consommateurs américains à l'égard de l'état actuel et futur des économies locales, des finances personnelles et de l'épargne, ainsi que sur la confiance nécessaire pour effectuer des investissements d'envergure. Composé de quatre sous-indices, soit l'indice RBC de la conjoncture, l'indice RBC des prévisions, l'indice RBC des investissements et l'indice RBC de l'emploi -, il a pour référence les valeurs établies en janvier 2002 au moment de sa création (valeur de référence de 100). Les résultats de ce mois-ci sont fondés sur un échantillon représentatif de 1 000 adultes sondés dans l'ensemble des États-Unis entre le 28 janvier et le 1er février 2010 par Ipsos Public Affairs, une société d'études basées sur des sondages. La marge d'erreur était de plus ou moins 3,1 pour cent.

Voici les points saillants du sondage :

  • La confiance dans la situation économique actuelle s'est fortement détériorée au cours du dernier mois, comme en témoigne l'indice RBC de la conjoncture, qui se situe à 30,5 après une baisse spectaculaire par rapport aux 51,6 points de janvier. Le recul de l'indice est attribuable à un important fléchissement des évaluations que font les consommateurs de l'état de leurs économies locales, ainsi que de leurs propres finances. Actuellement, près de la moitié des Américains (46 %) estiment que leur économie locale est faible, contre 40 % en janvier. Le malaise des consommateurs devant leurs finances personnelles se traduit par un plus grand manque d'assurance pour effectuer des achats importants comme une maison ou une voiture : les deux tiers des Américains (65 %) se disent moins à l'aise qu'il y a six mois, comparativement à 62 % en janvier.
  • La confiance des Américains dans l'avenir s'est nettement effritée puisque l'indice RBC des prévisions a reculé de près de 20 points ce mois-ci, de 67,6 en janvier à 48,0. Les craintes des consommateurs à court terme pour leurs économies locales et leurs finances personnelles plombent l'indice. Actuellement, seulement le tiers des Américains (34 %) s'attendent à ce que leur économie locale soit plus vigoureuse dans six mois, contre 38 % le mois dernier. Ce mois ci, 13 % des Américains prévoient que leurs finances personnelles seront plus faibles dans six mois, comparativement à 11 % en janvier.
  • L'indice RBC de l'emploi, qui a moins chuté que les autres sous-indices, accuse un repli de 13 points en février, de 67,9 à 54,9. Les deux tiers des Américains (67 %) disent qu'eux-mêmes ou qu'un membre de leur entourage a perdu son emploi au cours des six derniers mois, contre 62 % en janvier. De plus, moins du tiers des consommateurs (29 %) ont l'assurance que personne dans leur entourage ne perdra son emploi au cours des six prochains mois, contre 37 % en janvier.
  • La confiance des consommateurs dans le climat des investissements s'est considérablement détériorée ce mois-ci, ce qui s'est soldé par une chute de 17,3 points de l'indice RBC des investissements, passé de 58,1 en janvier à 40,8. Ce dérapage a principalement été provoqué par la perte de confiance dans la capacité d'investir dans l'avenir. Le nombre de consommateurs qui disent avoir moins confiance pour investir dans l'avenir a augmenté de 54 % le mois dernier à 57 %.

Il est possible de consulter le rapport sur l'indice RBC à l'adresse : www.rbc.com/nouvelles/rbc-cash-index.html.

- 30 -

Personne-ressource :
Raymond Chouinard, RBC, 514 874-6556