RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Communiqués

 

Une avalanche de mauvaises nouvelles continue de saper la confiance des consommateur

L'indice RBC CASH de juillet atteint un nouveau creux pour cette année

NEW YORK, 3 juillet 2008 — La flambée des prix de l'essence et des produits alimentaires et la déroute du marché boursier, qui a connu le plus mauvais résultat pour un mois de juin depuis la crise des années 1930, ponctionnent les portefeuilles des consommateurs et sapent leur confiance : c'est ce que démontrent les résultats les plus récents de l'indice RBC CASH (un indicateur du moral économique des consommateurs et des dépenses des ménages). Le sondage révèle que si les attitudes des consommateurs à l'égard du marché de l'emploi donnent des signes de stabilisation, la confiance des Américains à l'égard de l'état futur de leurs finances personnelles, de la conjoncture et des placements continue de baisser. Par conséquent, l'indice RBC CASH global pour le mois de juillet 2008, publié aujourd'hui par RBC, a chuté à 14,6 points, un nouveau creux inégalé depuis sa création en 2002. Il était de 22,5 en juin.

« La baisse de l'indice RBC CASH laisse penser que la confiance des consommateurs est tombée au niveau abyssal du début des années 1980. Les consommateurs sont écrasés par les effets cumulatifs de la flambée des prix de l'essence et des produits alimentaires, de la chute du marché boursier, de l'affaiblissement des valeurs immobilières résidentielles et d'un marché du travail chancelant, dit T.J. Marta, économiste et stratège, Revenu fixe, RBC Marchés des Capitaux. Malheureusement, ces conditions négatives persisteront probablement bien au-delà de l'encaissement des derniers chèques de remise d'impôt en juillet. Par conséquent, il est peu probable que la confiance des consommateurs remonte à des niveaux sains prochainement. »

L'indice RBC CASH est le résultat d'un sondage mensuel sur les attitudes des consommateurs américains à l'égard de l'état actuel et futur des économies locales, des finances personnelles et de l'épargne ainsi que sur la confiance nécessaire pour effectuer des investissements d'envergure. Composé de quatre sous-indices - l'indice RBC de la conjoncture, l'indice RBC des prévisions, l'indice RBC des investissements et l'indice RBC de l'emploi -, il a pour référence les valeurs établies en janvier 2002 au moment de sa création (valeur de référence de 100). Les résultats de ce mois-ci sont fondés sur un échantillon représentatif de 1 000 adultes sondés dans l'ensemble des États-Unis entre le 26 et le 29 juin 2008 par Ipsos Public Affairs, une société d'études basées sur des sondages. La marge d'erreur était de plus ou moins 3,1 pour cent.

Voici les points saillants du sondage :

  • La confiance des consommateurs dans l'avenir s'est considérablement détériorée. En effet, l'indice RBC des prévisions a chuté de près de 11 points ce mois-ci à 54,7, comparativement à -43,9 en juin. La morosité semble s'aggraver puisque moins d'un Américain sur cinq (18 pour cent) pense que son économie locale reprendra de la vigueur au cours des six prochains mois, comparativement à 22 pour cent le mois dernier. Les craintes concernant les perspectives de leurs finances personnelles ont continué de ronger les consommateurs puisqu'un Américain sur quatre seulement (25 pour cent) s'attend à ce que sa situation financière s'améliore au cours des six prochains mois, contre 31 pour cent en juin.

  • L'opinion négative des Américains au sujet de l'état actuel de leurs finances personnelles a contribué à faire baisser l'indice RBC de la conjoncture à 30,5 ce mois-ci, comparativement à 40,5 en juin. Actuellement, 37 pour cent des répondants jugent leurs finances personnelles faibles, contre 30 pour cent seulement le mois dernier. Les évaluations que font les consommateurs de l'état de leur économie locale ont aussi continué de se dégrader puisque près de la moitié des Américains (48 pour cent) considéraient leur économie locale comme faible, contre 44 pour cent en juin.

  • L'indice RBC des investissements se situe à 36,1, en baisse de neuf points par rapport au niveau de 45,1 de juin. Le repli des attitudes des Américains à l'égard des placements est principalement attribuable à la faiblesse de leurs finances personnelles actuelles. Sept Américains sur dix (71 pour cent) croient que les 30 prochains jours constitueront une mauvaise période pour investir dans le marché boursier, comparativement à 66 pour cent en juin.

  • Malgré l'augmentation des craintes au sujet de la faiblesse économique dans son ensemble, la confiance des Américains dans la sécurité de l'emploi est restée stable ce mois-ci. L'indice RBC de l'emploi de juillet s'établit à 89,1, comparativement à 87,3 le mois dernier. Le nombre d'Américains sondés qui ont connu une perte d'emploi dans leur entourage est resté statistiquement inchangé, 41 pour cent seulement disant que quelqu'un qu'ils connaissent ou qu'eux-mêmes ont perdu leur emploi en raison de la conjoncture économique, comparativement à 43 pour cent le mois dernier. De plus, leur confiance dans la sécurité de l'emploi s'est bien maintenue puisque 58 pour cent des Américains ont dit qu'ils avaient moins confiance dans la sécurité de leur propre emploi maintenant qu'il y a six mois, contre 57 pour cent en juin.

On peut consulter l'intégralité du rapport sur l'indice RBC CASH à l'adresse : www.rbc.com/newsroom/rbc-cash-index.html.

RBC
RBC (RY sur NYSE et TSX) est la plus grande banque du Canada par son actif et sa capitalisation boursière et l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord. Elle offre, aux États-Unis, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des assurances, des services à la grande entreprise et de banque d'investissement et des services de traitement des opérations à environ deux millions de clients par l'entremise de RBC Bank, RBC Insurance, RBC Wealth Management et RBC Capital Markets. La société compte environ 70 000 employés à temps plein et à temps partiel qui servent au-delà de 15 millions de clients, particuliers, entreprises, administrations publiques et clients institutionnels, en Amérique du Nord et dans 36 pays. Pour en savoir davantage, consultez le site www.rbc.com.

- 30 -

Contacts :
Loretta A. Healy, The Hubbell Group, Inc., 781 878-8882
Kevin Foster, RBC Marchés des Capitaux, 212 428-6902


 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
07/08/2008 08:14:32