RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Communiqués

 

RBC commente les conclusions d'un rapport de Citi Investment Research

TORONTO, le 28 avril 2008 — La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) a émis aujourd'hui la déclaration qui suit au sujet du rapport de Citi Investment Research diffusé ce matin.

Nous avons fait des déclarations exhaustives dans notre rapport aux actionnaires du premier trimestre 2008 au sujet de notre situation financière pour cette période. Étant donné que notre deuxième trimestre de 2008 n'est pas terminé, nous ne sommes pas en mesure de quantifier les évaluations et de faire état de notre situation financière actuelle. Néanmoins, en fonction des renseignements que nous avons au sujet de nos activités ultérieures au premier trimestre de 2008 et de notre évaluation des pratiques de divulgation des institutions financières internationales en ce qui concerne leur bénéfice du premier trimestre civil, nous sommes d'avis que le rapport de Citigroup daté du 27 avril 2008 recèle d'importantes erreurs factuelles et surestime considérablement à la fois les risques que court RBC et les radiations potentielles auxquelles elle pourrait être contrainte. Nos degrés d'exposition sont nettement en-deçà des limites de risque de notre entreprise, et nous n'anticipons aucune incidence négative sur nos ratios de fonds propres. En résumé, notre exposition au risque est en-deçà de notre niveau de tolérance et demeure parfaitement gérable.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

À l'occasion, nous faisons des déclarations prospectives verbalement ou par écrit au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières, y compris les règles d'exonération du Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et de toute loi sur les valeurs mobilières applicable au Canada. Ces déclarations prospectives comprennent notamment les déclarations concernant notre situation financière et les radiations éventuelles auxquelles RBC pourrait être contrainte. Les mots « peuvent », « pourraient », « devraient », « soupçonner », « perspectives », « croire », « projeter », « prévoir », « estimer », « s'attendre », « se proposer » et l'emploi du conditionnel et du futur ainsi que les mots et expressions semblables visent à dénoter des déclarations prospectives. De par leur nature même, les déclarations prospectives nous poussent à avancer des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques qui entraînent la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections et conclusions ne se matérialisent pas. Nous déconseillons aux lecteurs de se fier indûment à ces déclarations, étant donné que nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs importants.

Parmi ces facteurs figurent la conjoncture économique générale au Canada, aux États-Unis et dans les autres pays où nous exerçons nos activités ; l'incidence des fluctuations du marché des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis et des marchés connexes et le manque de liquidité dans différents autres marchés ; l'incidence des fluctuations du dollar canadien par rapport aux autres devises, notamment le dollar américain et la livre sterling ; l'incidence des modifications des politiques gouvernementales, monétaires et autres ; l'incidence des modifications apportées aux lois et aux règlements, y compris les lois fiscales, et les modifications apportées aux normes, conventions et estimations comptables, y compris les modifications apportées à nos estimations des provisions et affectations. Nous informons nos lecteurs que la liste susmentionnée de facteurs importants susceptibles d'influer sur nos résultats futurs n'est pas exhaustive. À moins que la loi ne l'exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit, verbale ou écrite, que nous pouvons faire ou qui peut être faite pour notre compte à l'occasion.

Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et d'autres facteurs sont fournis dans notre rapport aux actionnaires du premier trimestre 2008 et dans notre rapport annuel 2007.

- 30 -

Pour tout renseignement, prière de s'adresser à :

Contact - médias :
Raymond Chouinard,
Relations avec les médias, 514 874-6556, raymond.chouinard@rbc.com

Contact - investisseurs :
Marcia Moffat, chef,
Relations avec les investisseurs, 416 955-7803, marcia.moffat@rbc.com


 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
05/01/2008 07:56:09