RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Rapports spéciaux

 

Les dollars américains travaillent-ils pour les canadiens?
C'est ce qu'un sondage de la RBC a examiné

La plupart des Canadiens ne tiennent pas compte des économies possibles

TORONTO, le 24 avril 2008 — Selon le sondage 2008 de RBC sur les habitudes d'utilisation des comptes bancaires, près de la moitié (45 pour cent) des Canadiens qui voyagent outre-frontière achètent des dollars américains au moment où ils en ont besoin, sans égard au taux de change.

« Maintenant que le dollar canadien est fort, beaucoup de gens font des achats aux États-Unis et voyagent plus longuement à l'étranger sans réellement se préoccuper du prix d'achat des monnaies étrangères, particulièrement celui des dollars américains, a affirmé Max Thompson, CPS et instruments d'épargne. Faute d'avoir planifié leurs achats de devises à l'avance, beaucoup de Canadiens se retrouvent piégés par les fluctuations des taux de change et perdent de l'argent en effectuant leurs transactions à un moment peu propice. »

En effet, le sondage RBC a révélé que bien qu'un grand nombre de Canadiens voyagent à l'étranger et utilisent des dollars américains, seulement trois sur dix conservent des réserves de dollars américains pour leurs futurs voyages. Parmi ces Canadiens qui se constituent des réserves, 64 pour cent gardent leur argent à la maison, en espèces. En fait, à peine un utilisateur canadien de dollars américains sur trois (32 pour cent) suit les fluctuations du taux de change et attend, pour effectuer ses transactions, que les taux soient avantageux.

Fait intéressant, les Canadiens de plus de 54 ans (43 pour cent) ont davantage tendance à déposer leur monnaie américaine dans un compte bancaire en dollars US, comparativement à ceux de 35 à 54 ans (32 pour cent) et à ceux de 18 à 34 ans (29 pour cent). En outre, les hommes (43 pour cent) ont davantage tendance que les femmes (30 pour cent) à déposer cet argent dans un compte bancaire en dollars US, alors que les femmes (59 pour cent) sont plus portées que les hommes à garder l'argent liquide chez elles (45 pour cent).

Si on examine les habitudes de voyage et d'utilisation de dollars américains des Canadiens, près de 720 000 (trois pour cent) se déplacent aux États-Unis ou dans d'autres pays qui acceptent les dollars américains au moins une fois par mois alors qu'un cinquième (17 pour cent) des répondants le font quelques fois par année.

Enfin, près de 20 pour cent des Canadiens voyagent une fois par an dans un pays où les dollars américains sont acceptés. Interrogés au sujet des cinq derniers endroits où ils ont voyagé, les deux tiers (62 pour cent) des répondants ont dit avoir utilisé des dollars américains pour leurs déplacements hors du Canada, comparativement à six pour cent qui ont acheté des euros et cinq pour cent, des pesos.

« Songez au nombre de Canadiens qui voyagent à l'étranger et ont besoin de dollars américains. Il est nettement plus avantageux pour eux d'acheter les dollars lorsque le taux de change est favorable et de les déposer dans un compte portant intérêts que d'attendre à la dernière minute pour en faire l'acquisition ou de conserver l'argent dans un tiroir où il ne fructifie pas et risque de se perdre », a fait remarquer M. Thompson.

Le sondage examinait aussi ce que les Canadiens font des dollars américains non utilisés, une fois rentrés chez eux après un voyage ou des vacances à l'étranger. La plupart ne déposent pas l'argent restant dans un compte bancaire au retour. La moitié (50 pour cent) le rangent chez eux en lieu sûr, éventuellement en prévision d'un prochain voyage, alors que 29 pour cent l'échangent contre des dollars canadiens et huit pour cent s'assurent de tout dépenser. Seulement 16 pour cent déposent l'argent restant dans un compte de banque en dollars US.

Ces conclusions sont tirées d'un sondage RBC effectué par Ipsos Reid du 13 au 18 mars 2008. Le sondage en ligne a été réalisé par l'intermédiaire du site Ipsos I Say Online Panel, le panel en ligne national d'Ipsos Reid, auprès de 2 020 titulaires de comptes de banque canadiens adultes. L'échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à ± 2,2 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si l'ensemble des titulaires d'un compte de banque canadiens adultes avaient été consultés.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, prière de s'adresser à :
Raymond Chouinard,
RBC, Relations avec les médias, 514 874-6556

Pour les tableaux de résultats complets, prière de consulter le site Web d'Ipsos Reid à l'adresse www.ipsos.ca.


 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
04/24/2008 08:05:50